Abraham (Le bon exemple)

Abraham (Le bon exemple)

Le modèle d’Abraham (la paix soit sur lui) :

Abraham a mérité un attribut (Umma أُمّة), aucun autre n’a eu cette faveur dans le Livre de Dieu !

Je trouve qu’il est de notre obligation, nous musulmans, de rechercher et de réfléchir sur l’histoire d’Abraham dans le Livre de Dieu pour connaitre la méthode et suivre les traces qui ont permis à Abraham l’acquisition d’un haut rang de la part de Dieu, peut-être que nous aurons l’agrément de Dieu le Tout-Puissant.

Dans ce qui va suivre, nous essaierons de comprendre la méthode d’Abraham à la lumière des versets coraniques :

La religion d’Abraham est la voie du cœur pur :

Dieu dit : « En vérité, Abraham fut un modèle (un homme qui allie toutes les qualités de bonté), un pur croyant (un modèle de soumission à Dieu) qui n’a pas été du nombre des associateurs. » Al-Nahl (16:120)

Dieu dit que tous les prophètes Lui ont donné une alliance solennelle mais Il mentionne en particulier cinq d’entre eux (Abraham est un de ces cinq prophètes) comme le dit le verset suivant : « Lorsque Nous avons conclu l’alliance avec les Prophètes, et avec toi, et avec Noé, Abraham, Moïse et Jésus, fils de Marie, c’est une alliance solennelle que Nous avons conclue avec eux. » Al-Ahzâb (33:7)

Dieu dit dans un autre verset : « Mentionne nos serviteurs Abraham, Isaac et Jacob, doués de vigueur et de clairvoyance. Nous les avons purifiés en leur rappelant la demeure éternelle. Ils se trouvent auprès de Nous parmi les élus privilégiés. » Sâd (38:45-47)

Dieu mentionne Abraham et deux de ses descendants doués de puissance et clairvoyance : Des compagnons déterminés, puissants et clairvoyants. Ce sont eux qui ont été désignés pour transmettre aux gens le message de Dieu et les rappeler à la dernière demeure, enseigné par Dieu l’Unique et ils étaient parmi les rapprochés élus.

Dieu le Tout-Puissant a élu Abraham et lui a donné le Livre, la Sagesse et la Prophétie et l’a comblé de Sa grâce ainsi que sa descendance, comme le rappelle les versets suivants : « Ainsi, ton Seigneur te prendra comme élu, Il t’enseignera l’interprétation des événements et Il te comblera de toute Sa faveur, ainsi que la famille de Jacob, comme Il a comblé tes deux ancêtres : Abraham et Isaac. Ton Seigneur est Omniscient, Sage. » Yûsuf (12:6)

« Certes, Dieu a choisi Adam, Noé, la famille d’Abraham, la famille d’Imrân au-dessus de tous les mondes. Ils descendent les uns des autres. Dieu est Celui qui entend tout, l’Omniscient. » Al ‘Imrân (3:33-34)

« Pourquoi donc envient-ils ceux que Dieu a gratifiés de Sa Faveur ? Certes, Nous avons donné aux descendants d’Abraham le Livre et la Sagesse, et Nous leur avons donné un vaste royaume. » Al-Nisâ’ (4:54)

« Nous avons envoyé Noé et Abraham et Nous avons établi chez leurs descendants la Prophétie et le Livre. Parmi eux, certains ont été bien dirigés, mais beaucoup se sont montrés pervers. » Al-Hadîd (57:26)

« Nous t’avons inspiré comme Nous avons inspiré Noé et les prophètes venus après lui. Nous avons inspiré Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob, les Tribus, Jésus, Job, Jonas, Aaron, Salomon, et à David Nous avons donné les Psaumes. » Al-Nisâ’ (4:163)

« Certes, ceci se trouve dans les Feuillets anciens : les Feuillets d’Abraham et de Moïse. »Al-A’lâ (87:18-19)

Dieu le Tout-Puissant a fait descendre sur Abraham des Feuillets qui contiennent ses instructions aux gens. Il n’y a aucun doute qu’il ait mérité le choix de Dieu le Tout-Puissant pour accomplir la tâche d’annoncer le message qui consiste en l’avertissement et l’annonciation.

« N’a-t-il pas été informé de ce que contiennent les feuilles de Moïse et celles d’Abraham qui a accompli (cent pour cent) sa tache ? »Al-Najm (53:36-37)

C’est-à-dire qu’Abraham, le Prophète de Dieu, a accompli la tâche que Dieu le Tout-Puissant lui a confiée de la meilleure manière, et a donc bénéficié des compliments de Dieu comme le rappelle les versets suivants :

« Dis : ”Nous croyons en Dieu, à ce qui nous a été révélé et à ce qui a été révélé à Abraham, à Ismaël, à Isaac, à Jacob et aux Tribus ; à ce qui a été donné à Moïse, à Jésus, aux prophètes, venant de leur Seigneur. Nous ne faisons pas de distinction en faveur de l’un d’entre eux et nous sommes soumis à Dieu. »Al ‘Imrân (3:84)

« Ceux-là sont ceux que Dieu a comblés de Ses grâces parmi les prophètes de la descendance d’Adam, parmi ceux que Nous avons portés [dans l’Arche] avec Noé, parmi la descendance d’Abraham et d’Israël, et parmi ceux que Nous avons dirigés et que Nous avons élus. Lorsque les versets du Miséricordieux leur étaient récités, ils tombaient prosternés en pleurant. » Maryam (19:58)

« J’ai alors suivi la religion de mes pères : Abraham, Isaac et Jacob. Nous ne pouvons associer quoi que ce soit à Dieu. C’est là une grâce que Dieu répand sur nous et sur tous les hommes ; mais la plupart d’entre eux ne sont pas reconnaissants. » Yûsuf (12:38)

« Menez pour Dieu le combat qui Lui est dû. C’est Lui qui vous a élus sans vous imposer un fardeau dans la religion, la tradition de votre père Abraham. C’est Lui qui vous a nommés ”Musulmans“, autrefois déjà, puis ici même, afin que l’Envoyé soit témoin contre vous et que vous soyez témoins contre les hommes. Accomplissez donc la prière, faites l’aumône, et attachez-vous fermement à Dieu : Il est votre Maître, et quel excellent Maître, quel excellent Défenseur ! » Al-Hajj (22:78)

« En vérité, Abraham fut un modèle (un homme qui allie toutes les qualités de bonté), un pur croyant (un modèle de soumission à Dieu) qui n’a pas été du nombre des associateurs, qui a été reconnaissant envers Dieu pour Ses bienfaits. Dieu l’a choisi et l’a dirigé sur une voie droite.

Nous lui avons donné une place d’excellence en ce monde, et dans la vie future il sera certainement au nombre des justes.

Nous t’avons ensuite révélé : ”Suis la religion d’Abraham, un pur croyant, qui n’était pas au nombre des associateurs ! » Al-Nahl (16:120-123)

« Qui donc professe une religion plus belle que celui qui soumet toute sa personne à Dieu, se conduit en homme de bien et suit la religion d’Abraham, un pur croyant qui était très proche de Dieu ? » Al-Nisâ’ (4:125)

« Dis : ”Certes, Mon Seigneur m’a dirigé sur une voie droite, une religion immuable, la religion d’Abraham, un pur croyant (hanîf), qui ne fut pas un associateur. » Al-An’âm (6:161)

Il ne fait aucun doute que l’ajout du nom d’”Abraham” (paix sur lui) à la religion que Dieu a agréée à ses serviteurs nous conduit à accroître le désir de connaitre l’essence de cette religion dans le but de mieux la suivre.

Ami privilégié : ‘’ خليل ‘’ est un adjectif comparatif du verbe “فعيل” qui démontre l’intensité du rapprochement entre Abraham et Dieu le Tout-Puissant.

La religion signifie la voie que suit un individu parmi tant d’autres, c’est-à-dire la loi et le chemin à suivre. Et c’est l’ensemble des croyances et les actes qu’une grande partie des gens perpétuent pendant une longue période pour être une faculté pour eux et un chemin qu’ils suivent comme nous pouvons le comprendre dans le Livre de Dieu : « Ceux des notables de son peuple qui étaient orgueilleux dirent : ”Nous te chasserons de notre cité, ô Chu’aïb, toi et ceux qui ont cru avec toi, à moins que vous ne reveniez à notre religion.” Il dit : ”Eh quoi, même si nous la détestons ? » Al-A’râf (7:88)

« Les mécréants dirent à leurs envoyés : ”Nous vous chasserons de notre pays, à moins que vous ne reveniez à notre religion.” Leur Seigneur révéla alors aux envoyés : ”Nous ferons périr les iniques. » Ibrâhîm (14:13)

Quelles sont les constituants de la religion d’Abraham ?

Nous allons essayer dans ce qui va suivre de faire la lumière sur les points essentiels de la voie d’Abraham :

Le cœur pur qui témoigne de l’unicité de Dieu est l’élément le plus important dans la religion d’Abraham :

Abraham (paix soit sur lui) a atteint la maturité et son cœur soumis a été choisi par Dieu qui lui a donné la Prophétie. Il est allé répandre le message de Dieu parmi les membres de son peuple qui avaient pris des idoles et les adoraient en dehors de Dieu, “ce qui signifie qu’Abraham a commencé à appeler son peuple tout en portant le message de Dieu” :

« Mentionne Abraham dans le Livre. Ce fut un juste et un prophète. Il dit à son père : ”Ô mon père ! Pourquoi adores-tu ce qui n’entend pas, ne voit pas, et ne t’est d’aucun profit ? Ô mon père ! Il m’est échu une portion de la science qui ne t’est pas parvenue. Suis-moi : je te guiderai sur une voie droite.

Ô mon père, n’adore pas Satan ! Certes, Satan le Démon est révolté contre le Miséricordieux. Ô mon père ! Je crains qu’un châtiment du Miséricordieux ne t’afflige et que tu ne deviennes un suppôt de Satan.“

Il dit : ”Ô Abraham, éprouverais-tu de l’aversion pour mes divinités ? Si tu ne cesses pas, je te lapiderai. Eloigne-toi de moi pour un temps.“

Abraham dit : ”Paix sur toi ! Je demanderai pardon pour toi à mon Seigneur. Il est bienveillant envers moi. Je m’éloigne de vous et de ce que vous implorez en dehors de Dieu. Moi, j’implore mon Seigneur ; peut-être ne serai-je pas déçu dans la supplique que j’adresse à mon Seigneur ! » Maryam (19:41-48)

Dieu ne nous raconte pas ces versets en vain, il se peut que nous trouvions dans la méditation sur l’histoire d’Abraham (paix sur lui) avec son peuple, une lampe qui nous éclaire la route dans notre démarche vers Dieu, l’Unique, le Seul…

Abraham a utilisé des mots doux en parlant avec son père et a essayé de lui expliquer utilisant des preuves mentales et logiques, alors on comprend que le conseil aux proches (avant le conseil aux autres) est la voie de tous les prophètes parce que Dieu ordonne à Son dernier prophète Muhammad : « Avertis tes partisans les plus proches. » Al-Shu’arâ’ (26:214)

Abraham a prouvé (paix sur lui) qu’il a reçu une science qui guide sur le droit chemin et que les divinités de son père qui se dressent devant eux sont absolument incapables, elles n’ont aucun pouvoir ni de nuisance ni de profit, et il a rappelé à son père la dernière demeure et l’a averti qu’il suivait le diable. Mais son père a fermé ses oreilles et ses yeux et son cœur et a tiré sa langue menaçant de nuire à Abraham s’il continuait dans son rappel.

Puis Abraham (paix sur lui) s’installa ailleurs pour étendre le cercle du rappel et l’annonce du message, pour inclure tout son peuple comme le rappellent les versets suivants :

« Relate-leur l’histoire d’Abraham. Il dit à son père et à son peuple : ”Qu’adorez-vous ?“

Ils dirent : ”Nous adorons des idoles, et nous continuerons à leur sacrifier.“

Il dit : ”Vous entendent-elles, lorsque vous les implorez ? Vous sont-elles utiles ou vous nuisent-elles ?“

Ils dirent : ”Non ! mais nous avons trouvé nos pères qui agissaient de la sorte.“

Il dit : ”Avez-vous bien considéré ce que vous adorez, vous et vos plus lointains aïeux ? Assurément, ces idoles me sont un ennemi, ce que n’est pas le Seigneur des mondes, Celui qui m’a créé et qui me guide, Celui qui me nourrit et me donne à boire, Celui qui me guérit lorsque je suis malade, Celui qui me fera mourir, puis me fera revivre, Celui qui, je l’espère, me pardonnera mes fautes le Jour du Jugement. Mon Seigneur ! Accorde-moi la sagesse et place-moi parmi les vertueux. Fais que je sois mentionné par une langue de véracité jusqu’aux dernières générations. Place-moi parmi les héritiers du Jardin du Délice. Pardonne à mon père, qui était au nombre des égarés. Ne jette pas sur moi l’opprobre le Jour où les hommes seront ressuscités ; le Jour où richesses et enfants ne seront d’aucune utilité, sauf pour ceux qui iront à Dieu avec un cœur pur. »Al-Shu’arâ’ (26:69-89)

Abraham (paix sur lui) appela son peuple avec le même langage et la compassion de la même manière qu’il l’a fait avec son père. Il les rappelait de ce qu’ils invoquaient en dehors de Dieu, et les a mis en face de la connaissance du Seigneur des Mondes, en mentionnant certaines des capacités de Dieu comparé à ce qu’ils invoquent.

Le chemin du peuple d’Abraham (paix sur lui) n’était pas basé sur des preuves, d’étude et de vision, mais il était basé sur des fondements aveugles de la religion de leurs parents qui consistait au culte d’un groupe de divinités qui ne voyaient point, n’entendaient point, et ne parlaient point, mais eux considéraient que ces cultes les rapprochaient davantage de Dieu : « Le culte sincère n’est-il pas dû à Dieu ? Ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui disent : ”Nous ne les adorons que pour qu’ils nous rapprochent de Dieu !” Dieu, en vérité, se prononcera sur leurs différends. Dieu ne dirige pas celui qui est menteur et mécréant endurci. » Al-Zumar (39:3)

Abraham (paix sur lui)) a annoncé son désaveu sur la religion de ses parents et de ceux qui les ont précédés, une religion basée sur le polythéisme, et a annoncé son hostilité à toute divinité en dehors de Dieu, des idoles et les pierres dressées qui ne nuisent ni ne profitent, et a annoncé sa dépendance à son Seigneur, qui crée et guide, qui nourrit et abreuve, qui donne la vie et la mort et dit : je Lui fais face et je L’invoque.

Ce qui faisait le plus mal a Abraham (paix soit sur lui), c’était l’insistance de son père sur la voie du polythéisme, et cette compassion est démontrée dans la prière d’Abraham, ”et pardonne à mon père : car il a été du nombre des égarés.” le jour où ni les biens, ni les enfants ne seront d’aucune utilité, ’’ c’est-à-dire avec un cœur qui n’a adoré que Dieu, et alors Abraham a rempli sa promesse de vérité qui consistait à appeler son père, avant qu’Abraham ne le désavoue car son père a insisté sur le rejet de l’invitation d’Abraham comme le verset suivant l’indique : « Il n’appartient pas au Prophète ni aux croyants d’implorer le pardon de Dieu pour les associateurs, fussent-ils de leurs proches parents, une fois qu’il leur est devenu évident que ces gens seront les hôtes de la Fournaise.

Si Abraham a demandé pardon pour son père, ce n’est qu’en vertu d’une promesse qu’il avait faite ; mais quand il vit clairement que son père était un ennemi de Dieu, il le désavoua. Abraham était humble et charitable. » Al-Tawbah (9:113-114)

« Il vous a été donné un bel exemple en Abraham et en ceux qui étaient avec lui, lorsqu’ils dirent à leur peuple : ”Nous vous désavouons, vous et ce que vous adorez en dehors de Dieu ; nous vous renions ! Qu’entre nous et vous ne se manifestent jamais que de l’inimitié et de la haine jusqu’à ce que vous croyiez en Dieu, l’Unique !” Néanmoins Abraham dit à son père : ”Je demanderai pardon pour toi bien que je n’aie aucun pouvoir auprès de Dieu.“ Notre Seigneur ! Nous nous en remettons à Toi ! Nous revenons à Toi ! Vers Toi sera le retour ! » Al-Mumtahana (60:4)

Le soutien de Dieu à Ses prophètes et le remplissage de leur cœur avec plein de certitude est une des lois de Dieu, aucun prophète n’a vu dans les signes de son Seigneur que ce qui lui remplit le cœur de sécurité et la Preuve évidente, pour confirmer l’appel continuel vers la religion de vérité. Il en est ainsi avec Abraham comme mentionné dans les versets suivants : « [Rappelle-toi le jour où] Abraham dit à son père Azar : ”Prendras-tu des idoles pour divinités ? Je te vois, toi et ton peuple, dans un égarement manifeste.“

Ainsi avons-Nous montré à Abraham la Royauté des cieux et de la terre pour qu’il soit ancré dans la certitude.

Lorsque la nuit l’enveloppa, il vit l’étoile et dit : ”Ceci est mon Seigneur !” Mais lorsqu’elle eut disparu, il dit : ”Je n’aime pas ceux qui disparaissent.“

Lorsqu’il vit la lune qui se levait, il dit : ”Ceci est mon Seigneur !” Mais lorsqu’elle eut disparu, il dit : ”Si mon Seigneur ne me guide pas, je serai parmi les égarés.“

Lorsqu’il vit le soleil qui se levait, il dit : ”Ceci est mon Seigneur, ceci est plus grand !” Mais lorsqu’il eut disparu, il dit : ”Ô mon peuple ! Je suis innocent de ce que vous associez à Dieu.

Je tourne mon visage, en pur croyant, vers Celui qui a créé les cieux et la terre, et je ne suis pas parmi les associateurs.“

Son peuple entra en discussion avec lui. Il leur dit : ”Allez-vous discuter avec moi au sujet de Dieu, alors qu’Il m’a guidé ? Je ne crains rien de ce que vous Lui associez, à moins que mon Seigneur ne veuille m’éprouver. La Science de mon Seigneur s’étend à toute chose. Ne vous souviendrez-vous pas ?

Comment redouterais-je ce que vous Lui associez, alors que vous ne craignez pas d’associer à Dieu ce pour quoi Il ne vous a délivré aucun mandat ? Lequel donc des deux partis [vous ou moi] mérite-t-il le plus d’être en sécurité ? [Dites-le] si vous savez !“

Ceux qui croient et qui ne ternissent pas leur foi par de l’iniquité, ceux-là sont en sécurité et ils sont bien dirigés. » Al-An’âm (6:74-82)

Le peuple d’Abraham est resté dans l’erreur manifeste, et Abraham est resté à faire travailler son esprit sur le fonctionnement du royaume des cieux et de la terre, si les astres que les autres adoraient étaient des divinités, ils ne pouvaient pas être des divinités auprès d’Abraham, parce que le vrai Divin nous accompagne partout, mais ces astres se montrent à des heures et disparaissent à d’autres, sans doute il doit y avoir une administration qui réglemente le travail des astres, qui eux-mêmes ne règlent rien, Abraham (paix sur lui) demandait l’aide de Dieu, de peur que son peuple erre et prenne l’un de ces astres comme Divinité en dehors de Dieu, Dieu l’a guidé et aidé et a rempli son cœur de certitude.

Ces versets nous montrent l’audace qu’Abraham a menée dans le jugement rationnel, et nous comprenons que la recherche sur la voie qui mène vers la tranquillité et l’assurance du cœur doit passer dans une phase d’incertitude, d’étude et l’impartialité des préjugés et l’imitation aveugle.

Et certes son peuple disputa avec lui au sujet de Dieu, et un roi est venu d’entre eux affirmant être un Dieu qui donne la vie et la mort, mais l’argument d’Abraham (paix sur lui) a renversé les mensonges de ce roi injuste comme le démontre également ce verset coranique : « N’as-tu pas considéré le cas de celui à qui Dieu avait donné la royauté et qui a entamé une dispute avec Abraham au sujet de son Seigneur ? Abraham ayant dit : ”Mon Seigneur est Celui qui fait vivre et qui fait mourir“, il répliqua : ”Moi, je fais vivre et je fais mourir !” Abraham lui dit encore : ”Dieu fait venir le soleil de l’Orient ; fais-le donc venir de l’Occident !” Celui qui avait mécru fut alors confondu. Dieu ne dirige pas les iniques. » Al-Baqara (2:258)

Abraham a annoncé son obéissance à celui qui crée ces astres, un Dieu Unique, et son incorruptibilité sur le chemin qui le mènera vers ce Créateur, c’est à ce moment qu’Abraham a mis son pied sur la voie de la droiture, il a senti la sécurité intérieure, la paix et la délivrance de la peur qui vit dans les cœurs de ceux qui adoraient plusieurs divinités. Quiconque croit et approuve du fond du cœur “Un Dieu Unique” sent la sécurité et la tranquillité autour de lui et ne craint personne, en dehors de Dieu, et ainsi Abraham (paix sur lui) est devenu un témoin de l’unicité de Dieu, Créateur des cieux et de la terre.

Quand Abraham a trouvé que son conseil verbal pour les fils de son peuple n’a pas été entendu par des oreilles attentives et des cœurs tendres. Il en a eu marre des idoles que son peuple insistait à adorer, il se mit à les battre de sa main pour les briser et les détruire, un élément de preuve pour son peuple que ces idoles ne peuvent pas se protéger elles-mêmes, donc ne peuvent pas être une divinité. Mais son peuple insista dans son polythéisme et ils se sont mis en colère contre Abraham pour ce qu’il a fait à leurs divinités et ont décidé de le punir.

Mais Dieu, le Créateur des cieux et de la terre ne laisse pas celui qui revient vers Lui, mais défend ceux qui croient en vérité en Lui, se soumettent à Lui, c’est ainsi qu’Il a défendu Son Prophète Abraham et l’a sauvé du feu allumé par son peuple pour le brûler. En cela aussi il y a un signe des miracles de Dieu qui ont rempli le cœur d’Abraham de certitude.

Et bien si nous avons une leçon à tirer aujourd’hui c’est sans aucun doute la nécessité de détruire les idoles idéologiques qui ont été nourries dans nos esprits durant de longues années et nous ont obstrué le chemin de la guidance ‘’la religion d’Abraham,’’ et cela n’est possible seulement qu’avec la vérité dans la recherche et le détachement des préjugés et des imitations aveugles et ensuite nous trouverons Dieu avec nous, et nous mériterons Sa surveillance, Sa protection et Son soutien comme Il a protégé Abraham et l’a soutenu : « Nous avions accordé auparavant à Abraham sa direction droite, et Nous le connaissions. Il dit à son père et à son peuple : ”Que sont ces statues à qui vous rendez un culte ?“

Ils dirent : ”Nous avons trouvé nos pères voués à leur adoration.”

Il dit : ”Certes, vous et vos pères, vous étiez dans un égarement manifeste.”

Ils dirent : ”Es-tu venu à nous avec la vérité, ou bien n’es-tu qu’un plaisantin ?“

Il dit : ”Tout au contraire ! Votre Seigneur est le Seigneur des cieux et de la terre ; c’est Lui qui les a créés, et moi j’en porte témoignage. Par Dieu ! Je tendrai un piège à vos idoles une fois que vous aurez tourné le dos.“

Il les mit en pièces, à l’exception de la plus grande, afin qu’ils puissent se tourner vers elle.

Ils dirent : ”Celui qui a agi ainsi avec nos dieux est vraiment inique !“

Certains dirent : ”Nous avons entendu un jeune homme qui les mentionnait ; il se nomme Abraham.“

Ils dirent : ”Amenez-le donc sous les yeux des gens pour qu’ils puissent témoigner.“

Ils dirent : ”Est-ce toi, Abraham, qui a fait cela à nos dieux ?“

Il dit : ”Mais non ! C’est celui-là, le plus grand d’entre eux, qui l’a fait. Interrogez-les donc, s’ils peuvent parler !“

S’étant ravisés, certains dirent : ”C’est vous qui êtes les iniques !“

Après quoi, ils firent volte-face, disant : ”Mais tu sais bien que ceux-ci ne parlent pas !“

Abraham dit alors : ”Adorez-vous donc, en dehors de Dieu, ce qui ne peut ni vous être utile en quoi que ce soit, ni vous nuire ? Honte à vous et à ce que vous adorez en dehors de Dieu ! Ne réfléchissez-vous pas ?“

Ils dirent : ”Brûlez-le ! et secourez vos dieux, si vous en êtes capables !“

Nous dîmes : ”Ô feu ! Sois, pour Abraham, fraîcheur et paix !“

Ils voulaient dresser des embûches contre lui, mais Nous en avons fait les plus misérables des perdants. » Al-Anbiyâ’ (21:51-70).

Les versets indiquent qu’Abraham (paix sur lui) n’avait pas un âge avancé à l’époque, “quand son peuple a décidé de le brûler” car son peuple l’accusait de tyrannie ”une période de sa pleine jeunesse”, mais ce garçon se tenait en face des adorateurs d’idoles sans crainte parce que son cœur attestait l’unicité de Dieu.

Abraham (paix soit sur lui) a décidé de marcher dans le sentier de la guidance et chacun de nous a la liberté entière de prendre une telle décision. Ainsi il trouvera Dieu comme support entier et la facilitation de sa démarche dans ce sens, “il me guidera.” : « Abraham fait partie de ses continuateurs. Il vint à son Seigneur avec un cœur pur ; il dit à son père et à son peuple : ”Qu’adorez-vous ? Désirez-vous de fausses divinités en dehors de Dieu ? Que pensez-vous du Seigneur des mondes ? ” Puis il regarda attentivement les étoiles et dit : ”Je suis vraiment malade !“

sur quoi les gens lui tournèrent le dos.

Il se glissa alors vers leurs divinités et dit : ”Quoi donc, vous ne mangez pas ? Pourquoi ne parlez-vous pas ?” Furtivement, il les frappa de sa main droite.

Les gens accoururent vers lui précipitamment.

Adorez-vous ce que vous avez sculpté, leur dit-il, alors que c’est Dieu qui vous a créés, vous et les œuvres de vos mains ?

Ils dirent : ”Construisez un bûcher et jetez-le dans le brasier.“

Ils voulaient lui tendre un piège, mais c’est eux que Nous avons humiliés au dernier degré.

Moi, je vais aller vers mon Seigneur, dit Abraham ; Il me guidera. » Al-Sâffât (37:83-99)

Dans les propos d’Abraham à son peuple : “Adorez-vous ce que vous-mêmes sculptez ?” signalant aux doués d’intelligence que ce qui est fabriqué par les êtres humains ne peut en aucun cas être vénéré comme une divinité, et que le vrai Dieu n’est pas créé et n’a pas besoin d’apport extérieur pour évoluer.

Abraham (paix soit sur lui) se leva avec la tâche de transmettre le message, prêcha son peuple et les incita à libérer leurs esprits des restrictions païennes. Il disputa de leurs idoles, qui ne les mettront aucunement à l’abri de la punition de Dieu, et les invita à réfléchir sur les signes cosmiques que Dieu a diffusé sous leurs yeux, et leur a rappelé que ces idoles qui se dressent devant eux pour le culte, vont les renier le jour où Dieu réunira les gens en un jour terrible. Personne n’a cru en lui (paix sur lui) sauf quelques-uns des fils de son peuple, et parmi eux il y a Lot qui deviendra un prophète plus tard : « Ce que vous adorez à la place de Dieu ne sont que des idoles et vous forgez une tromperie. Ceux que vous adorez en dehors de Dieu ne peuvent vous procurer aucune subsistance. Recherchez donc la subsistance auprès de Dieu. Adorez-Le et remerciez-Le ! A Lui vous serez ramenés. Si vous criez au mensonge, d’autres communautés, avant vous, ont crié au mensonge. A l’Envoyé il n’incombe que de proclamer clairement son message.

Ne voient-ils pas comment Dieu produit la création, puis la renouvelle ? Certes, cela est facile pour Dieu.

Dis : ”Parcourez la terre et considérez comment Il a produit la création. Par la suite Dieu suscitera la dernière naissance. Certes, Dieu est Puissant sur toute chose !“

Il châtie qui Il veut, et Il fait miséricorde à qui Il veut. Vers Lui vous serez ramenés.

Vous ne pouvez échapper à Sa puissance ni sur la terre, ni dans le ciel, et vous n’avez, en dehors de Dieu, ni protecteur ni secoureur.

Ceux qui ont nié la réalité des signes de Dieu et de la rencontre avec Lui, ceux-là désespèrent de Ma miséricorde et un châtiment douloureux les attend.

La seule réponse du peuple d’Abraham fut de dire : ”Tuez-le ou brûlez-le !” Mais Dieu le sauva du feu. Il y a vraiment là des signes pour les hommes qui croient !

Il dit : ”Vous n’avez adopté des idoles à la place de Dieu qu’en raison de l’affection mutuelle que vous vous portez en ce monde. Plus tard, au Jour de la Résurrection, vous vous renierez les uns les autres, vous vous maudirez les uns les autres ; alors, votre refuge sera le Feu et vous n’aurez personne pour vous porter secours.“

Loth crut en lui et lui dit : ”Moi, je veux émigrer vers mon Seigneur ; Il est, en vérité, le Puissant, le Sage ! » Al-’Ankabût (29:17-26)

« Il vous a été donné un bel exemple en Abraham et en ceux qui étaient avec lui, lorsqu’ils dirent à leur peuple : ”Nous vous désavouons, vous et ce que vous adorez en dehors de Dieu ; nous vous renions ! Qu’entre nous et vous ne se manifestent jamais que de l’inimitié et de la haine jusqu’à ce que vous croyiez en Dieu, l’Unique !” Néanmoins Abraham dit à son père : ”Je demanderai pardon pour toi bien que je n’aie aucun pouvoir auprès de Dieu.“ Notre Seigneur ! Nous nous en remettons à Toi ! Nous revenons à Toi ! Vers Toi sera le retour ! »Al-Mumtahana (60:4)

Abraham (paix soit sur lui) et avec lui ceux qui ont cru ont décidé de quitter la terre de leurs peuples après qu’il eut l’assurance et transmit le message, mais la plupart des fils de son peuple se sont enveloppé de leurs vêtements, et sont restés dans leur perdition et ont été injustes envers eux- mêmes comme l’indique le verset coranique : « L’histoire de ceux qui vécurent avant eux ne leur est-elle pas parvenue ? celle du peuple de Noé, des ‘Ad, des Thamoud, du peuple d’Abraham, des habitants de Madian et celle des cités renversées ? Leurs prophètes leur avaient apporté des preuves évidentes. Ce n’est pas que Dieu ait voulu leur faire tort, mais ils se sont fait tort à eux-mêmes. »  Al-Tawbah (9:70)

Abraham abandonna la terre des idoles et commença à rechercher une terre où Dieu seul est vénéré jusqu’à atteindre l’adhésion certaine et la certitude de la grandeur de Dieu, certes il s’est dirigé vers Dieu dans l’espoir d’être parfaitement guidé, en suppliant même de ressusciter les morts comme dans le verset coranique : « Et le jour où Abraham dit : ”Mon Seigneur ! Montre-moi comment tu fais revivre les morts.“ Dieu dit : ”Est-ce que tu ne crois pas ?” Il répondit : ”Si, assurément, mais c’est pour que mon cœur soit apaisé !“ Dieu dit : ”Prends quatre oiseaux ; apprivoise-les pour qu’ils reviennent vers toi, puis sacrifie-les et place une partie de chacun d’eux sur une des montagnes environnantes ; ensuite, appelle-les : ils accourront vers toi promptement. Sache que Dieu est Omnipotent et Sage ! » Al-Baqara (2:260)

Ceci était l’un des signes de Dieu qui scella la tranquillité et la certitude totale dans le cœur d’Abraham, il a vu de ses propres yeux comment Dieu a fait revivre les quatre oiseaux qu’il avait lui-même abattus et séparés en pièces et dispersés sur les sommets des montagnes et ainsi Dieu les a réunis et les retourna volant librement vers Abraham en escadron.

Je ne pense pas qu’il y ait une épreuve plus terrible pour un être humain que la perte de son fils, comment peut-on immoler son fils de ses propres mains ? Ceci est une épreuve manifeste, Abraham (paix sur lui) a compris dans sa vision qu’il doit immoler son fils unique (Ismaël), ce qu’il considérait comme un ordre de Dieu pour lui, le fait d’immoler son fils, qui venait juste de voir les premiers jours de sa jeunesse.

Cette vision nécessitait une interprétation ”comme la vision de Joseph (paix soit sur lui) dont l’interprétation s’est avérée mais ne s’est pas réalisée comme telle,” Il est inimaginable que Dieu ordonne à Abraham (paix soit sur lui) d’immoler son fils unique. ”Il n’y a pas de sacrifice humain dans la religion de Dieu” mais la dévotion et le souci d’Abraham pour mener à bien ce qu’il pense être un ordre de Dieu l’ont amené à croire à la vision comme telle, sans interprétation, et cette certitude était la vraie épreuve d’Abraham, ce qui lui a valu les compliments de Dieu le Tout-Puissant :

« Mon Seigneur ! Gratifie-moi de quelqu’un qui compte parmi les justes.

Nous lui annonçâmes comme une bonne nouvelle la naissance d’un garçon de caractère doux.

Lorsque celui-ci fut parvenu à l’adolescence, son père lui dit : ”Ô mon fils ! J’ai fait un songe où j’ai vu que je t’immolais : vois, qu’en penses-tu ?” Il dit : ”Ô mon père ! Fais ce qui t’est ordonné. Si Dieu le veut, tu me trouveras parmi ceux qui sont patients.“

Après que tous deux eurent fait leur soumission et qu’Abraham eut couché son fils le front contre terre, Nous lui criâmes : ”Ô Abraham ! Tu as vraiment cru en cette vision. C’est ainsi que Nous récompensons les hommes de bien ; certes, c’était une mise à l’épreuve concluante.“

Nous avons racheté son fils par une généreuse immolation, et Nous avons perpétué son souvenir dans la postérité : Que la Paix soit sur Abraham ! C’est ainsi que Nous récompensons les hommes de bien. Il était vraiment un de Nos serviteurs croyants. » Al-Sâffât (37:100-111)

« “Mentionne aussi Ismaël dans le Livre ; il était fidèle dans sa promesse et c’était un envoyé, un prophète.

Il ordonnait à sa famille la prière et l’aumône, et il était agréable à son Seigneur. » Maryam (19:54-55)

« Et Ismaël, et Enoch (Idris), et Ezéchiel (Dhou al-Kifl)… Tous, ils étaient patients. » Al-Anbiyâ’ (21:85)

« Souvenez-vous : lorsque son Seigneur éprouva Abraham par certains ordres et que celui-ci les eut accomplis, Dieu lui dit : ”Je vais faire de toi un modèle (un imam) pour les hommes.” ”Et quoi de ma descendance ?” demanda Abraham. Le Seigneur répondit : ”Mon alliance ne s’étend pas aux iniques.“

Souvenez-vous : Nous fîmes de la Maison un lieu de rassemblement et d’asile pour les hommes, leur enjoignant de prendre la station d’Abraham comme aire de prière. Nous conclûmes un pacte avec Abraham et Ismaël afin qu’ils purifient ma Maison pour ceux qui y accomplissent les circuits, y font retraite pieuse, s’y inclinent et s’y prosternent. » Al-Baqara (2:124-125)

L’Imam est l’entité catalyseur pour unifier les efforts et les tendances, ceci ajoute la force du groupe qu’accomplit l’œuvre de cet Imam, et c’est dans ce sens qu’Abraham (paix sur lui) mérita l’attribut de Dieu sur lui “guide des gens” ou le modèle et l’exemple que les gens devraient suivre.

Abraham (paix sur lui) prit le contrôle avec son fils Ismaël pour reconstruire la Maison sacrée pour qu’elle soit une destination et un direction ‘’qibla’’ pour les musulmans, unitaire avec Dieu partout où ils sont, ce qui est confirmé par les versets suivants : « Pendant qu’Abraham et Ismaël élevaient les assises de la Maison [ils adressèrent cette prière] : ”Notre Seigneur ! Accepte cela de notre part ; Tu es Celui qui entend tout, l’Omniscient.” » Al-Baqara (2:127)

« En vérité, le premier temple qui ait été établi pour les hommes est celui de Bakka : un lieu béni et une direction pour les mondes.

Il s’y trouve des signes évidents, [dont] la station d’Abraham. Quiconque y pénètre est en sécurité. Et c’est un devoir envers Dieu, pour tous les hommes qui en ont les moyens, de faire le pèlerinage à la Maison sacrée. Pour ce qui est du mécréant, Dieu n’a nul besoin des mondes créés… »Al ‘Imrân (3:96-97)

« Lorsque Nous avons établi pour Abraham l’emplacement de la Maison, [Nous lui avons prescrit] ”Ne M’associe rien ; purifie Ma Maison pour ceux qui accomplissent les circuits, pour ceux qui s’y tiennent debout, et pour ceux qui s’inclinent et se prosternent.

Appelle les hommes au Pèlerinage. Ils viendront à toi à pied ou à dos de quelque chameau efflanqué, ils traverseront toutes sortes de défilés profonds pour rendre témoignage des bienfaits terrestres qui leur sont accordés et pour invoquer le nom de Dieu, aux jours fixés, sur la bête des troupeaux qu’Il leur aura accordée. Mangez-en et nourrissez-en le malheureux, l’indigent.

Ensuite, qu’ils mettent fin à leurs interdits, qu’ils s’acquittent de leurs vœux, et qu’ils accomplissent les circuits autour de l’antique Maison.

Agissez ainsi, car celui qui honore ce que Dieu a rendu sacré s’acquiert un bien auprès de son Seigneur. Les bêtes des troupeaux ont été déclarées licites pour vous, à l’exception de celles qui vous ont été désignées. Evitez la souillure des idoles ; évitez les paroles mensongères,

comme de purs croyants en Dieu, de ceux qui ne sont pas des associateurs. Quiconque associe [quelque chose] à Dieu se trouve comme s’il tombait du ciel et qu’un oiseau de proie le saisisse et l’emporte, ou comme si le vent le précipitait dans un endroit perdu.

Il en est ainsi. Quant à ceux qui respectent les liens sacrés que Dieu a institués, c’est par un effet de la piété présente dans les cœurs. » Al-Hajj (22:26-32)

La bonne nouvelle pour ceux qui suivent la religion d’Abraham :

Les anges sont venus auprès d’Abraham avec la bonne nouvelle de la naissance d’Isaac et après Isaac, Jacob :

« Et instruis-les au sujet des hôtes d’Abraham. En entrant chez lui, ils dirent : ”Paix !” Il dit : ”Vraiment, vous nous effrayez !“

Ils dirent : ”N’aie crainte ! Nous t’annonçons la bonne nouvelle d’un garçon très savant.“

Il dit : ”M’annoncez-vous cette bonne nouvelle alors que la vieillesse m’a atteint ? Que veut dire cette annonce ?“

Ils dirent : ”Ce que nous t’annonçons est pure vérité. Ne sois pas de ceux qui désespèrent.“

Mais qui pourrait désespérer de la Miséricorde de son Seigneur, sinon les égarés ? reprit Abraham. » Al-Hijr (15:51-56)

« Nos envoyés vinrent trouver Abraham avec la bonne nouvelle. Ils dirent : ”Paix !“ ; il répondit : ”Paix !” et ne fut pas long à apporter un veau rôti.

Mais lorsqu’il vit que leurs mains ne le touchaient pas, il en conçut vis à vis d’eux du déplaisir et de la frayeur. Ils lui dirent : ”N’aies crainte ! Nous sommes envoyés au peuple de Loth.“

La femme d’Abraham, qui se tenait debout, se mit à rire. C’est alors que Nous lui annonçâmes la bonne nouvelle [de la naissance] d’Isaac et, après Isaac, de celle de Jacob.

Elle dit : ”Pauvre de moi ! Comment enfanterais-je alors que je suis vieille et que celui-ci, mon mari, est un vieillard ? Ce serait une chose bien étonnante !“

Ils dirent : ”T’étonnes-tu de l’ordre de Dieu ? Que la miséricorde de Dieu et Ses bénédictions soient sur vous, Ô gens de cette maison ! Dieu est digne d’être loué, digne d’être glorifié !“} Hud (11:69-73)

« L’histoire des nobles hôtes d’Abraham ne t’est-elle pas parvenue ?

Entrant chez lui, ils dirent : ”Paix !” ; ”Paix !” répondit Abraham. ”Ce sont des inconnus” [se dit-il].

Puis il alla discrètement vers les siens et revint avec un veau gras.

Il le leur présenta en disant : ”Ne mangerez-vous pas ?“

Il ressentait quelque crainte à leur égard. ”Ne crains pas !” lui dirent-ils, et ils lui annoncèrent la bonne nouvelle d’un garçon savant.

Sa femme s’avança avec un gémissement ; elle se frappait le visage et disait : ”Une vieille femme stérile…“

Ils dirent : ”Ton Seigneur a parlé ainsi ; Il est, en vérité, le Sage, l’Omniscient !“ » Al-Dhâriyât (51:24-30)

« Nous lui annonçâmes la bonne nouvelle qu’Isaac serait un prophète parmi les justes.

Et Nous l’avons béni, ainsi qu’Isaac. Parmi leurs descendants, tel est vertueux et tel autre se fait éminemment tort à lui-même. » Al-Sâffât (37:112-113)

Abraham savait que Isaac vivra et deviendra un prophète et la bonne nouvelle d’Isaac est arrivée après l’épreuve : « La femme d’Abraham, qui se tenait debout, se mit à rire. C’est alors que Nous lui annonçâmes la bonne nouvelle [de la naissance] d’Isaac et, après Isaac, celle de Jacob. » Hud (11:71)

« Quand Abraham se fut éloigné de ces gens et de ce qu’ils adoraient en dehors de Dieu, Nous lui avons donné Isaac et Jacob, et de chacun d’eux Nous avons fait un prophète.

Nous les avons comblés de Notre miséricorde et Nous les avons dotés d’une langue sublime exprimant la vérité. » Maryam (19:49-50)

« Nous l’avons sauvé, ainsi que Loth, en les conduisant dans le pays que Nous avons béni pour tous les mondes.

Nous leur avons donné par surcroît, Isaac et Jacob. De tous, Nous avons fait des justes.

Nous en avons fait des modèles (imâms) qui guident selon Notre Commandement, et Nous leur avons révélé la pratique du bien, l’accomplissement de la prière et le don de l’aumône. Pour Nous, ils étaient des serviteurs dévots. » Al-Anbiyâ’ (21:71-73)

« A Abraham, Nous avons donné Isaac et Jacob, et Nous avons établi dans sa descendance la Prophétie et le Livre. Nous lui avons accordé sa récompense en ce monde et, dans la vie future, il sera parmi les vertueux. » Al-’Ankabût (29:27)

« Louange à Dieu qui, dans ma vieillesse, m’a donné Ismaël et Isaac ! Certes, mon Seigneur entend la prière.

Mon Seigneur ! Fais que je m’acquitte assidûment de la prière, ainsi que ma descendance et, ô notre Seigneur, exauce ma prière !

Notre Seigneur ! Accorde-moi ton pardon ainsi qu’à mes parents et aux croyants le Jour de la reddition des comptes.“ » Ibrâhîm (14:39-41)

Le dialogue d’Abraham (paix sur lui) avec les envoyés qui ont annoncé la bonne nouvelle d’Isaac au sujet du peuple de Lot (la paix soit sur lui), ”Il se trouve dans ces récits qu’Abraham et Lot (paix sur eux) vivaient dans deux endroits proches les uns des autres à l’époque” :

« A Abraham, Nous avons donné Isaac et Jacob, et Nous avons établi dans sa descendance la Prophétie et le Livre. Nous lui avons accordé sa récompense en ce monde et, dans la vie future, il sera parmi les vertueux.

Quand à Loth, il dit un jour à son peuple : ”Vous commettez une turpitude que personne avant vous n’a jamais commise dans tout l’univers.

Vous vous approchez des hommes, vous coupez les chemins (pour commettre du pillage) et vous vous livrez dans vos assemblées à des actions détestables.“ Or la seule réponse de son peuple fut de dire : ”Fais venir sur nous le châtiment de Dieu, si tu es véridique !“

Il dit : ”Mon Seigneur ! Secours-moi contre ce peuple de corrupteurs !“

Lorsque Nos envoyés apportèrent la bonne nouvelle à Abraham et lui dirent : ”Certes, nous allons anéantir les habitants de cette cité. Ce sont vraiment des iniques.“

Il s’exclama : ”Mais Loth s’y trouve !“ Ils dirent : ”Nous savons parfaitement qui s’y trouve ; nous le sauverons, lui et sa famille, à l’exception de sa femme, qui est destinée à rester en arrière.“

Quand Nos envoyés arrivèrent chez Loth, celui-ci fut affligé à cause d’eux, parce que son bras était impuissant à les protéger. Nos envoyés dirent : ”N’aie pas peur, ne t’afflige pas, nous allons te sauver, toi et les tiens, à l’exception de ta femme, qui est destinée à rester en arrière.

Nous allons faire descendre du ciel un cataclysme sur les habitants de cette cité pour prix de leur perversité.“

Et Nous avons fait en sorte que cette cité reste un signe évident pour les gens qui savent raisonner. » Al-’Ankabût (29:27-35)

« Lorsque Abraham fut rassuré, et que la bonne nouvelle lui fut parvenue, il argumenta avec Nous en faveur du peuple de Loth.

Abraham était charitable, humble et repentant.

Ô Abraham, abandonne ce sujet ! L’arrêt de ton Seigneur est déjà pris, et un châtiment les atteindra irrévocablement. » Hud (11:74-76)

« Et il demanda : ”Quelle est donc votre mission, ô envoyés ?“

Ils dirent : ”Nous sommes envoyés à un peuple de scélérats ; seule sera épargnée la famille de Loth toute entière,

à l’exception de sa femme que nous avons destinée à rester parmi les retardataires.“ » Al-Hijr (15:57-60)

« Abraham dit : ”Ô vous les envoyés ! Quelle est donc votre mission ?“

Ils dirent : ”Nous sommes envoyés vers un peuple criminel

pour lancer contre lui des pierres d’argile

marquées auprès de ton Seigneur à l’intention des pervers.“

Nous avons fait sortir de cette cité les croyants qui y demeuraient.

Nous n’y avons trouvé qu’une seule maison habitée par des gens soumis à Dieu. » Al-Dhâriyât (51:31-36)

L’invocation de Dieu est un élément essentiel de la religion d’Abraham :

« Et Abraham dit : ”Mon Seigneur ! Accorde à cette contrée la sécurité, dispense des fruits à ses habitants, à ceux d’entre eux qui croient en Dieu et au Jour dernier.“ Le Seigneur dit : ”Au mécréant J’accorderai une brève jouissance et Je le précipiterai ensuite dans le châtiment du Feu.“ Quelle misérable fin ! » Al-Baqara (2:126)

« Notre Seigneur ! Fais de nous deux des croyants qui Te soient soumis ; et fais de notre descendance une communauté qui Te soit soumise ; indique-nous les rites à observer et pardonne-nous ! Tu es, certes, Celui qui agrée tout repentir, le Clément ! Notre Seigneur ! Dépêche-leur un envoyé pris parmi eux : il leur récitera Tes versets ; il leur enseignera le Livre et la Sagesse, il les purifiera. Tu es, certes, l’Omnipotent, le Sage !“ » Al-Baqara (2:128-129)

« Abraham dit : ”Mon Seigneur ! Fais que ce pays soit en sécurité et préserve-nous, moi et mes enfants, d’adorer les idoles car, mon Seigneur ! elles ont égaré un grand nombre d’hommes. Quiconque me suit est des miens ; mais pour qui me désobéit, tu es le Pardonneur, le Clément.

 

Notre Seigneur ! J’ai établi une partie de mes descendants dans une vallée stérile, auprès de Ta Maison sacrée, ô notre Seigneur ! afin qu’ils s’acquittent de la prière. Fais que les cœurs de certains hommes s’inclinent vers eux, et dispense-leur des fruits pour leur subsistance. Peut-être seront-ils reconnaissants ?

Ô notre Seigneur ! Tu sais ce que nous dissimulons et ce que nous montrons ouvertement. Rien n’est caché à Dieu de ce qui est sur la terre et dans le ciel.

Louange à Dieu qui, dans ma vieillesse, m’a donné Ismaël et Isaac ! Certes, mon Seigneur entend la prière.

Mon Seigneur ! Fais que je m’acquitte assidûment de la prière, ainsi que ma descendance et, ô notre Seigneur, exauce ma prière !

Notre Seigneur ! Accorde-moi ton pardon ainsi qu’à mes parents et aux croyants le Jour de la reddition des comptes.“ »Ibrâhîm (14:35-41)

Conclusion :

Le message de Dieu aux gens est de suivre la religion d’Abraham :

« Il a établi pour vous les obligations religieuses qu’Il avait prescrites à Noé, et aussi ce que Nous t’avons révélé, et ce que nous avons prescrit à Abraham, à Moïse et à Jésus : qu’ils observent la religion et que vous ne vous divisiez pas à son sujet ! Pour les associateurs, ce vers quoi tu les appelles leur paraît énorme. Dieu attire à Lui qui Il veut et Il guide vers Lui celui qui fait repentance. » Al-Shûrâ (42:13)

« Qui donc ressent de l’aversion pour la Religion d’Abraham, sinon celui qui s’égare dans la folie ? En vérité, Nous avons choisi Abraham en ce monde et, dans l’autre, il sera parmi les justes.

Lorsque son Seigneur lui dit : ”Soumets-toi !“, il répondit : ”Je me soumets au Seigneur des mondes !“

Abraham a adressé à ses fils la même injonction, et Jacob fit de même [disant] : ”Ô mes fils ! Dieu a choisi pour vous la Religion ; ne mourez que soumis à Lui (muslimûn).“

Etiez-vous témoins, lorsque la mort se présenta à Jacob et qu’il dit à ses fils : ”Qu’allez-vous adorer après moi ?” Ils dirent : ”Nous adorerons ton Dieu et le Dieu de tes pères : Abraham, Ismaël et Isaac, un Dieu Unique ! et nous Lui serons soumis !“

Cette communauté a passé. Il lui revient ce qu’elle a acquis, et il vous revient ce que vous avez acquis ; vous n’aurez pas à répondre de ce qu’ils ont fait. » Al-Baqara (2:130-134)

« Il en est [parmi les Gens du Livre] qui disent : ”Soyez juifs, ou soyez chrétiens, vous serez bien dirigés.” Réponds-leur : ”Ce qui importe, c’est la religion d’Abraham, un pur croyant (hanîf), qui n’a pas été au nombre des associateurs.“

Dites : ”Nous croyons en Dieu, à ce qui nous a été révélé, à ce qui a été révélé à Abraham, à Ismaël, à Isaac, à Jacob et aux tribus ; à ce qui a été donné à Moïse et à Jésus ; à ce qui a été donné aux prophètes venant de leur Seigneur. Nous ne faisons pas de différence entre eux ; nous Lui sommes soumis.”

S’ils croient en ce que vous croyez, ils sont bien dirigés ; mais s’ils s’en détournent, les voici dans un schisme. Alors, Dieu te suffit vis-à-vis d’eux ; Il est Celui qui entend tout, l’Omniscient.

[Ils parlent de] l’onction de Dieu ? Mais qui, mieux que Dieu, peut donner l’onction ? Nous sommes Ses adorateurs !

Dis [aux Gens du Livre] : ”Voulez-vous argumenter avec nous au sujet de Dieu alors qu’Il est notre Seigneur et votre Seigneur, qu’à nous reviennent nos actions et à vous les vôtres, et que nous Lui sommes totalement dévoués ?”

Voulez-vous dire qu’Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob et les Tribus étaient juifs ou chrétiens ? Dis [leur] : ”Est-ce vous, ou bien Dieu, qui êtes les plus savants ?” Qui est plus inique que celui qui cache un témoignage qu’il a reçu de Dieu ? Dieu n’est pas indifférent à ce que vous faites !

Cette communauté a passé. Il lui revient ce qu’elle a acquis, et il vous revient ce que vous avez acquis. Vous n’aurez pas à répondre de ce qu’ils ont fait. » Al-Baqara (2:135-141)

« Ô Gens du Livre ! Pourquoi vous disputez-vous au sujet d’Abraham, alors que la Tora et l’Evangile n’ont été révélés qu’après lui ? Ne raisonnez-vous pas ?

Voilà bien comme vous êtes ! Vous vous êtes disputés à propos de choses dont vous aviez connaissance ; mais pourquoi donc vous disputer à propos de choses dont vous n’avez pas connaissance ? Dieu sait, mais vous, vous ne savez pas.

Abraham n’était ni juif ni chrétien, mais il était un pur croyant (hanîf), soumis à Dieu (muslim), ne faisant pas partie des associateurs.

Certes, les hommes les plus dignes d’Abraham sont ceux qui l’ont suivi, ainsi que ce prophète-ci et ceux qui ont la foi ; Dieu est le Protecteur des croyants. » Al ‘Imrân (3:65-68)

Hisham Alabed

Facebook'ta PaylaşTwitter'da Paylaş
Date: Mar 2, 2015