Islam et Musulmans

Comment on doit comprendre le verset suivant : “Ô les croyants ! Ne posez pas de questions sur des choses qui, si elles vous étaient divulguées, vous mécontenteraient.” ?

Question :

Comment on doit comprendre le verset suivant : “Ô les croyants ! Ne posez pas de questions sur des choses qui, si elles vous étaient divulguées, vous mécontenteraient.” ?

Réponse :

La traduction des versets est ci-dessous :

« Ô les croyants ! Ne posez pas de questions sur des choses qui, si elles vous étaient divulguées, vous mécontenteraient. Et si vous posez des questions à leur sujet, pendant que le Coran est révélé, elles vous seront divulguées. Dieu vous a pardonné cela. Et Dieu est Pardonneur et Indulgent.

Un peuple avant vous avait posé des questions (pareilles) puis, devinrent de leur fait, mécréants. » (Al-Maidah 5:101-102)

On montre la raison de révélation de ces versets pour les questions inutiles des musulmans posées au Messager comme les situations de ces ancêtres au-delà ou l’obligation de faire le pèlerinage (Hajj) chaque année etc.

Les versets suivants sont des exemples des questions et des demandes, des peuples avant qu’on précise au 102eme verset.

« Les gens du Livre te demandent de leur faire descendre du ciel un Livre. Ils ont déjà demandé à Moïse quelque chose de bien plus grave quand ils dirent : ‹Fais-nous voir Dieu à découvert !› Alors la foudre les frappa pour leur tort. » (An-Nisa’ 4:153)

« N’as-tu pas su l’histoire des notables, parmi les enfants d’Israël, lorsqu’après Moïse ils dirent à un prophète à eux : ‹Désigne-nous un roi, pour que nous combattions dans le sentier de Dieu›. Il dit : ‹Et si vous ne combattez pas, quand le combat vous sera prescrit ?› Ils dirent : ‹Et qu’aurions-nous à ne pas combattre dans le sentier de Dieu, alors qu’on nous a expulsés de nos maisons et qu’on a capturé nos enfants ?› Et quand le combat leur fut prescrit, ils tournèrent le dos, sauf un petit nombre d’entre eux. Et Dieu connaît bien les injustes.

Et leur prophète leur dit : ‹Voici que Dieu vous a envoyé Talout pour roi.› Ils dirent : ‹Comment règnerait-il sur nous ? Nous avons plus de droit que lui à la royauté. On ne lui a même pas prodigué beaucoup de richesses !›. » (Al-Baqarah 2:246-247)

On peut prendre un autre exemple comme les questions détaillées des Juifs sur la vache qu’ils doivent immoler. (Al-Baqarah 2:67-71)

Comme le précisent les versets mentionnés, certaines personnes dans le passé, ont cherché et demandé de telles questions dans l’intention d’humilier et tourner en dérision les messagers de Dieu qui leur ont été envoyés. Ils ont continué leurs dénégations après avoir accompli leurs demandes et cela a causé leur destruction. Pendant le temps du Messager, pour ceux qui demandent ces désirs et posent des questions similaires, les versets coraniques 101 et 102 ont été révélés et on a demandé aux Musulmans de s’en éloigner en se référant au passé.

Ajouter un commentaire

Suivez-nous