Le Repentir – Al-Tawbah

Le Repentir – Al-Tawbah

[9:1]

Voici une déclaration d’immunité faite par Dieu et Son Envoyé aux associateurs avec lesquels vous avez conclu un pacte :

[9:2]

Parcourez la terre durant quatre mois. Sachez que vous ne prévaudrez-pas contre Dieu, mais que Dieu couvre d’opprobre les mécréants !

[9:3]

Et voici une proclamation de Dieu et de Son Envoyé adressée aux hommes le jour du Grand Pèlerinage : ”Dieu et Son Envoyé désavouent les associateurs. Si vous vous repentez, cela vaudra mieux pour vous ; mais si vous vous détournez, sachez que vous ne prévaudrez pas contre Dieu !” Annonce aux mécréants un châtiment douloureux,

[9:4]

à l’exception des associateurs avec lesquels vous avez conclu un pacte et qui, par la suite, ne l’ont pas violé et n’ont prêté assistance à personne contre vous. Respectez pleinement le pacte conclu avec eux jusqu’au terme convenu. Dieu aime ceux qui Le craignent.

[9:5]

Lorsque les mois sacrés se seront écoulés, tuez les associateurs partout où vous les trouverez ; capturez-les, assiégez-les et dressez-leur toutes sortes d’embuscades. Mais s’ils se repentent, s’acquittent de la prière et font l’aumône, alors laissez libre leur chemin. Dieu est Pardonneur, Clément.

[9:6]

Si un associateur te demande l’asile, accueille-le afin qu’il entende la Parole de Dieu ; puis amène-le là où il est en sécurité. Agis ainsi parce que ce sont des gens qui ne savent pas.

[9:7]

Comment pourrait-il exister un engagement pris par des associateurs envers Dieu et Son Envoyé, à l’exception de ceux avec qui vous avez conclu un pacte auprès de la Mosquée sacrée ? Tant qu’ils agiront loyalement envers vous, soyez loyaux envers eux. Dieu aime ceux qui Le craignent !

[9:8]

Comment [pourriez-vous conclure avec eux d'autres alliances, sachant que] s’ils l’emportent sur vous, ils ne respecteront à votre égard ni lien du sang, ni promesse de protection. Ils cherchent à vous plaire avec leurs bouches, mais leurs cœurs sont rebelles ; la plupart d’entre eux sont pervers.

[9:9]

Ils vendent à vil prix les signes de Dieu et détournent les hommes de Son chemin. Que leurs agissements sont donc détestables !

[9:10]

Ils ne respectent à l’égard d’un croyant ni lien de sang, ni promesse de protection : tels sont les transgresseurs.

[9:11]

Mais s’ils se repentent, s’ils s’acquittent de la prière et font l’aumône, ils sont vos frères en religion. Nous exposons les signes pour que les gens apprennent.

[9:12]

S’ils violent leurs serments après avoir pris un engagement, s’ils attaquent votre religion, alors combattez les chefs de la mécréance, ceux pour qui les serments n’ont pas de valeur. Peut-être cesseront-ils [d'agir ainsi]

[9:13]

Ne combattrez-vous pas des gens qui ont violé leurs serments, qui ont cherché à bannir l’Envoyé et qui vous ont attaqués en premier ? Les redoutez-vous ? C’est pourtant Dieu qui mérite davantage d’être redouté, si vous êtes croyants.

[9:14]

Combattez-les ! Dieu les châtiera par vos mains, Il les couvrira d’opprobre et Il vous donnera la victoire sur eux. Il guérira la poitrine des croyants

[9:15]

et Il bannira la colère de leur cœur. Dieu revient vers qui Il veut ; Dieu est Omniscient, Sage.

[9:16]

Pensiez-vous que vous seriez délaissés sans que Dieu sache encore lesquels d’entre vous ont combattu et n’ont pas pris d’alliés en dehors de Dieu, de Son Envoyé et des croyants ? Dieu est parfaitement informé de ce que vous faites.

[9:17]

Il ne sied pas que les associateurs s’occupent du service des oratoires de Dieu tout en professant leur propre mécréance. De ceux-là les œuvres sont vaines et ils demeureront à jamais dans le Feu.

[9:18]

Que seuls fassent le service des oratoires de Dieu ceux qui croient en Dieu et au Jour dernier, qui s’acquittent de la prière, font l’aumône et ne craignent que Dieu seul. Peut-être ceux-là seront-ils au nombre des bien guidés. . .

[9:19]

Pensez-vous que celui qui donne à boire aux pèlerins et qui fait le service de la Mosquée sacrée occupe le même rang que celui qui croit en Dieu et au Jour dernier et qui lutte dans le chemin de Dieu ? Non, ils ne sont pas égaux devant Dieu, et Dieu ne dirige pas les iniques.

[9:20]

Ceux qui ont cru, qui ont émigré et qui ont combattu dans le chemin de Dieu avec leurs biens et leurs personnes occupent un rang des plus éminent auprès de Dieu : ceux-là sont les heureux !

[9:21]

Leur Seigneur leur annonce, venant de Lui, la bonne nouvelle d’une miséricorde, d’un agrément et de jardins où ils jouiront d’un délice permanent ;

[9:22]

ils y demeureront à jamais. Certes, auprès de Dieu se trouve une récompense magnifique.

[9:23]

Ô vous qui croyez ! Ne prenez pas pour amis intimes vos pères et vos frères s’ils préfèrent la mécréance à la foi. Ceux d’entre vous qui en feraient leurs intimes tomberaient dans l’impiété.

[9:24]

Dis : ”Si vos pères, vos fils, vos frères, vos épouses, votre clan, les biens que vous avez acquis, un négoce dont vous craignez la ruine, des demeures où vous vous plaisez, vous sont plus chers que Dieu et Son Envoyé et que la lutte dans le chemin de Dieu, alors attendez-vous à ce que Dieu vienne avec Son commandement !” Dieu ne dirige pas les pervers.

[9:25]

Dieu vous a secourus en maintes circonstances et le jour de Hunaïn, alors que vous vous complaisiez dans votre grand nombre et que celui-ci ne vous a servi à rien. Aussi vaste soit-elle, la terre vous fut alors étroite, et vous tournâtes le dos en fuyant.

[9:26]

Ensuite, Dieu fit descendre Sa Quiétude sur Son Envoyé et sur les croyants. Il fit descendre des armées invisibles et Il châtia ceux qui ne croyaient pas. Telle est la rétribution des mécréants.

[9:27]

Par la suite, Dieu revient vers qui Il veut. Dieu est Pardonneur, Clément.

[9:28]

Ô vous qui croyez ! Les associateurs ne sont qu’impureté : qu’ils ne s’approchent donc plus de la Mosquée sacrée après que cette année se sera écoulée. Si vous craignez l’indigence, Dieu vous enrichira par Sa grâce, s’Il le veut. Dieu est Omniscient, Sage.

[9:29]

Combattez ceux qui, parmi les Gens du Livre, ne croient pas en Dieu ni au Jour dernier, ne déclarent pas illicite ce que Dieu et Son Envoyé ont déclaré illicite et ne pratiquent pas la vraie Religion, et ce jusqu’à ce qu’ils payent le tribut de leurs mains, faisant amende honorable.

[9:30]

Les Juifs ont dit : ”Uzaïr est fils de Dieu !” Les Chrétiens ont dit : ”Le Messie est le fils de Dieu !” Telle est la parole qui sort de leurs bouches ; ils copient ce que les mécréants disaient avant eux. Que Dieu leur fasse la guerre ! Comme ils sont retors !

[9:31]

Ils ont pris comme seigneurs leurs rabbins et leurs moines ainsi que le Messie, fils de Marie, en lieu et place de Dieu. Pourtant, il ne leur avait été ordonné que d’adorer un Dieu unique : il n’y a de Dieu que Lui ! Gloire à Lui au-delà de ce qu’ils Lui associent !

[9:32]

Ils voudraient éteindre la lumière de Dieu avec leurs bouches, alors que Dieu ne veut que parachever Sa lumière, dussent les mécréants en concevoir du dépit.

[9:33]

C’est Lui qui a dépêché Son Envoyé avec la bonne Guidance et la Religion de Vérité pour la faire prévaloir sur la religion toute entière, dussent les associateurs en concevoir du dépit.

[9:34]

Ô vous qui croyez ! Sachez que beaucoup de docteurs et de moines dévorent en pure perte le bien d’autrui et détournent les gens du chemin de Dieu. A ceux qui thésaurisent l’or et l’argent sans rien en dépenser dans le chemin de Dieu, annonce un châtiment douloureux.

[9:35]

Le jour où ces métaux seront chauffés dans le feu de la Géhenne et serviront à marquer leurs fronts, leurs flancs et leurs dos, [il leur sera dit :] ”Voici ce que vous thésaurisiez pour vous-mêmes ; goûtez donc ce que vous thésaurisiez !”

[9:36]

En vérité, le nombre des mois, pour Dieu, est de douze, comme il a été inscrit dans le Livre de Dieu le jour où Il créa les cieux et la terre. Quatre d’entre eux sont sacrés. Telle est la Religion immuable. Ne vous faites pas tort à vous-mêmes durant ce temps. Combattez les associateurs sans relâche comme eux-mêmes vous combattent sans relâche, et sachez que Dieu est avec ceux qui Le craignent.

[9:37]

Ajourner un mois sacré n’est qu’un surcroît d’infidélité par lequel s’égarent les mécréants. Une année, ils le déclarent non sacré et une autre année ils le déclarent sacré, afin de s’aligner sur le nombre de mois que Dieu a déclaré sacrés. Ainsi, ils déclarent licite ce que Dieu a défendu. Le mal qu’ils commettent leur semble bon, mais Dieu ne dirige pas les mécréants.

[9:38]

Ô vous qui croyez ! Qu’avez-vous ? Lorsque l’on vous a dit : ”Elancez-vous dans le chemin de Dieu”, vous vous êtes appesantis sur la terre. Préférez-vous la vie de ce monde à la vie future ? Et pourtant, la jouissance de la vie ici-bas comparée à la vie future n’est que bien peu de chose !

[9:39]

Si vous ne vous élancez pas au combat, Il vous infligera un châtiment douloureux ; Il vous remplacera par un autre peuple sans que vous ne Lui occasionniez le moindre tort. Dieu est Puissant sur toute chose.

[9:40]

Si vous ne secourez pas le Prophète, [souvenez-vous que] Dieu l’a déjà secouru lorsque les mécréants l’ont expulsé, lui, le deuxième de deux. Ce jour-là, tous deux se trouvaient dans la caverne et il dit à son compagnon : ”Ne t’afflige pas, Dieu est avec nous !” Dieu fit alors descendre sur lui Sa Quiétude et lui vint en aide avec des armées invisibles. Il rendit vile la parole des mécréants, alors que la Parole de Dieu est sublime. Dieu est Puissant, Sage.

[9:41]

Légèrement ou lourdement armés, élancez-vous au combat. Luttez avec vos biens et vos personnes dans le chemin de Dieu. Cela est un bien pour vous, si vous saviez !

[9:42]

S’il s’était agi d’une chance de profit à portée de main ou d’un voyage facile, ils t’auraient suivi ; mais la distance leur a semblé trop longue. Aussi vont-ils jurer par Dieu : ”Si nous avions pu, nous serions partis avec vous !” Ils se perdent eux-mêmes, mais Dieu sait parfaitement qu’ils sont menteurs.

[9:43]

Que Dieu te pardonne ! Pourquoi les as-tu dispensés du combat avant que ceux qui sont sincères se manifestent à toi et que tu connaisses les menteurs ?

[9:44]

Ceux qui croient en Dieu et au Jour dernier ne te demandent pas de dispense lorsqu’il s’agit de combattre avec leurs biens et leurs personnes. Dieu connaît parfaitement ceux qui Le craignent.

[9:45]

Seuls te demandent de les excuser ceux qui ne croient pas en Dieu et au Jour dernier, dont les cœurs doutent et qui, dans le doute, restent hésitants.

[9:46]

S’ils avaient voulu aller au combat, ils s’y seraient préparés avec soin ; mais il a déplu à Dieu qu’ils y allassent et Il les a rendus indolents. On leur a dit : ”Restez avec ceux qui restent !”

[9:47]

S’ils étaient partis avec vous, ils ne vous auraient ajouté que des ennuis, ils auraient semé la dissension parmi vous en incitant à la révolte, d’autant que certains d’entre vous les écoutent avidement. Mais Dieu connaît les iniques !

[9:48]

Déjà, auparavant, ils avaient cherché à susciter la révolte et à te créer des embarras, jusqu’au moment où la Vérité est venue et où le décret de Dieu s’est manifesté à leur grand dam.

[9:49]

Parmi eux, il en est qui disent : ”Dispense-moi du combat ; ne m’induis pas en tentation !” De fait, ils sont déjà tombés en rébellion. Certes, la Géhenne enveloppera les mécréants.

[9:50]

Si un bonheur t’échoit, ils s’en affligent, et si un malheur t’échoit, ils disent : ”Nous avons déjà pris nos précautions”, et ils tournent le dos en se réjouissant.

[9:51]

Dis : ”Rien ne nous échoit, en dehors de ce que Dieu a écrit pour nous. Il est notre Maître ! Que les croyants s’en remettent donc à Dieu !”

[9:52]

Dis : ”Que croyez-vous qui puisse nous atteindre, sinon l’une de deux belles alternatives ? Quant à nous, nous attendons pour vous que Dieu vous frappe d’un châtiment venu de Lui ou infligé par nos mains. Attendez donc ! Nous attendrons aussi avec vous !”

[9:53]

Dis : ”Dépensez vos biens de bon gré ou à contrecœur : ils ne seront pas agréés, venant de vous, parce que vous êtes des pervers.”

[9:54]

Quels obstacles y a-t-il à ce que leurs dons soient acceptés, sinon qu’ils ne croient ni en Dieu ni en Son Envoyé, qu’ils sont paresseux à venir s’acquitter de la prière et qu’ils ne font l’aumône qu’à contrecœur ?

[9:55]

Que leurs richesses et leurs enfants ne t’éblouissent pas ! Dieu ne veut [par ces dons] que les éprouver en ce monde et que leurs âmes trépassent alors qu’ils sont dans la mécréance.

[9:56]

Ils jurent par Dieu qu’ils sont des vôtres alors qu’ils ne sont pas des vôtres ; mais ces gens sont des couards.

[9:57]

S’ils trouvent un refuge, des cavernes ou un abri quelconque, ils s’y précipitent en toute hâte.

[9:58]

Plusieurs d’entre eux te critiquent au sujet des aumônes. Si on leur en donne une part, ils sont satisfaits, et si on ne leur donne rien, les voici qui enragent.

[9:59]

Que ne sont-ils satisfaits de ce que Dieu et Son Prophète leur donnent ! Que ne disent- ils : ”Dieu nous suffit ! Dieu nous accordera sûrement quelque faveur, ainsi que Son Envoyé. Car c’est vraiment à Dieu que nous aspirons !”

[9:60]

Les aumônes sont réservées aux pauvres et aux nécessiteux, à ceux qui en assurent la gestion, à ceux dont les cœurs sont à rallier [à l'Islam], au rachat des captifs, à ceux qui sont chargés de dettes, à la lutte dans le chemin de Dieu, et au voyageur. C’est là un précepte divin. Dieu est Omniscient, Sage !

[9:61]

Il en est parmi eux qui offensent le Prophète en disant : ”Il est tout oreilles !” Réponds : ”Il est tout oreilles pour votre bien. Il croit en Dieu et il fait confiance aux croyants ; il est une miséricorde pour ceux d’entre vous qui croient.” Ceux qui offensent l’Envoyé de Dieu, un châtiment douloureux les attend.

[9:62]

Devant vous, ils jurent par Dieu pour vous plaire. Mais Dieu et son Envoyé mériteraient davantage qu’ils cherchent à leur plaire, s’ils sont croyants.

[9:63]

Ne savent-ils pas que celui qui s’oppose à Dieu et à son Envoyé, le feu de la Géhenne l’attend pour qu’il y demeure à jamais. C’est là l’immense opprobre !

[9:64]

Les hypocrites redoutent que l’on fasse descendre sur eux une sourate qui leur fasse connaître ce qui se trouve dans leurs cœurs. Dis : ”Moquez-vous ! Dieu dévoilera ce que vous redoutez !”

[9:65]

Si tu les interroges, ils diront : ”Nous ne faisions que discuter et jouer !” Dis : ”Vous moquez-vous de Dieu, de Ses signes et de Son Envoyé ?

[9:66]

Ne cherchez pas à vous excuser : vous êtes devenus mécréants après avoir eu la foi.” Si Nous pardonnons à une partie des vôtres, Nous en châtierons une autre partie parce qu’ils ont fait preuve de scélératesse.

[9:67]

Les hypocrites, hommes et femmes, s’ordonnent mutuellement ce qui est blâmable et s’interdisent ce qui est convenable ; et ils tiennent leurs mains fermées. Ils ont oublié Dieu, alors Il les a oubliés. Les hypocrites, certes, sont pervers.

[9:68]

Dieu a promis aux hypocrites, hommes et femmes, ainsi qu’aux mécréants le feu de la Géhenne dans lequel ils demeureront à jamais. C’est là leur acquis. Dieu les a maudits et un châtiment permanent les attend.

[9:69]

Vous agissez comme ceux qui, avant vous, possédaient plus de force que vous, plus de richesses et davantage d’enfants. Ils ont joui de leur part et vous avez joui de la vôtre comme avaient joui de la leur ceux qui vous ont précédés, et vous avez discuté comme ils l’avaient fait. Ceux-là, leurs œuvres sont restées stériles en ce monde et dans l’Autre. Ce sont les perdants.

[9:70]

L’histoire de ceux qui vécurent avant eux ne leur est-elle pas parvenue ? celle du peuple de Noé, des ‘Ad, des Thamoud, du peuple d’Abraham, des habitants de Madian et celle des cités renversées ? Leurs prophètes leur avaient apporté des preuves évidentes. Ce n’est pas que Dieu ait voulu leur faire tort, mais ils se sont fait tort à eux-mêmes.

[9:71]

Les croyants et croyantes sont de proches amis les uns des autres. Ils s’ordonnent mutuellement ce qui est bienséant et s’interdisent ce qui est malséant ; ils s’acquittent de la prière, ils font l’aumône et obéissent à Dieu et à Son Envoyé : A ceux-là, Dieu fera miséricorde. Dieu est Puissant, Sage.

[9:72]

Dieu a promis aux croyants et aux croyantes des Jardins au-dessous desquels coulent les fleuves et où ils demeureront à jamais, ainsi que d’agréables demeures dans les Jardins d’Eden ; mais l’agrément de Dieu est encore plus précieux ! C’est cela, le bonheur ineffable.

[9:73]

Ô Prophète ! Combats les mécréants et les hypocrites et traite-les avec rigueur. Leur ultime demeure sera la Géhenne ; quelle misérable fin !

[9:74]

Ils jurent par Dieu qu’ils n’ont pas dit telle chose, alors qu’ils ont proféré des paroles de mécréance et qu’ils ont mécru après avoir embrassé l’Islam. Ils ont aspiré à quelque chose qu’ils n’ont pas atteint et ils n’ont obtenu que ce que Dieu et Son Envoyé, par faveur divine, leur ont accordé. S’ils revenaient à toi, ce serait meilleur pour eux ; mais s’ils se détournent, Dieu leur infligera un châtiment douloureux en ce monde et dans l’Autre, et ils ne trouveront sur la terre ni protecteur, ni défenseur.

[9:75]

Il en est parmi eux qui ont pris cet engagement envers Dieu : ”S’Il nous gratifie de Sa faveur, nous ferons l’aumône et nous serons au nombre des vertueux.”

[9:76]

Mais une fois que Dieu les a gratifiés de Sa faveur, ils se sont montrés avares, se sont détournés et éloignés.

[9:77]

Ainsi, Dieu a suscité l’hypocrisie dans leurs cœurs jusqu’au Jour où ils Le rencontreront, parce qu’ils ont violé les promesses faites à Dieu et parce qu’ils ont menti.

[9:78]

Ne savent-ils pas que Dieu connaît leurs secrets et leurs conciliabules, et que Dieu est parfait connaisseur des mystères ?

[9:79]

Certains se gaussent des croyants qui distribuent généreusement les aumônes, comme ils se moquent de ceux qui, pour donner, doivent prendre sur leur strict nécessaire. Dieu se moquera de ces gens-là, et ils subiront un châtiment douloureux.

[9:80]

Demande le pardon pour eux, ou ne le demande pas : même si tu demandes le pardon pour eux soixante-dix fois, Dieu ne leur pardonnera pas, parce qu’ils ont refusé de croire en Dieu et à Son Envoyé, et Dieu ne dirige pas les gens pervers.

[9:81]

Ceux qui sont restés en arrière, laissant devant eux l’Envoyé de Dieu, se sont réjouis de pouvoir demeurer dans leurs foyers. Il leur répugnait de combattre dans le chemin de Dieu avec leurs biens et leurs personnes. Ils disaient : ”Ne partez pas en campagne par cette chaleur !” Dis : ”Le feu de la Géhenne est bien plus ardent !” Si seulement ils comprenaient…

[9:82]

Qu’ils rient donc un peu, et qu’ils pleurent beaucoup en rétribution de leurs œuvres !

[9:83]

Si Dieu te ramène vers un groupe de ces gens-là et qu’ils te demandent de partir en expédition, dis-leur : ”Vous ne partirez jamais avec moi, et vous ne combattrez jamais avec moi un ennemi. Vous avez été contents de demeurer dans vos foyers la première fois ; et bien, demeurez avec ceux qui restent en arrière !”

[9:84]

Ne prie jamais sur l’un d’entre eux quand il est mort, et ne t’arrête pas sur sa tombe. Ils ont refusé de croire en Dieu et à Son Envoyé, et ils sont morts dans l’impiété.

[9:85]

Que leurs richesses et leurs enfants ne t’éblouissent pas ! Dieu ne veut [par ces dons] que les éprouver en ce monde et que leurs âmes trépassent alors qu’ils sont dans la mécréance.

[9:86]

Lorsqu’une sourate fut révélée, enjoignant de croire en Dieu et de combattre avec Son Envoyé, les mieux nantis te demandèrent de les exempter, disant : ”Laisse-nous avec ceux qui restent dans leurs foyers !”

[9:87]

Ils furent contents de demeurer avec ceux qui restaient en arrière. Un sceau avait été imprimé sur leurs cœurs en sorte qu’ils n’entendaient pas raison.

[9:88]

Mais l’Envoyé et les croyants ont combattu avec leurs biens et leurs personnes. A ceux-là sont destinées les meilleures choses ; ceux-là sont les bienheureux !

[9:89]

Dieu a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les fleuves et où ils demeureront à jamais. C’est là le bonheur ineffable !

[9:90]

Ceux des Bédouins qui allèguent des excuses sont venus demander la permission [de ne pas combattre], et ceux qui ont menti à Dieu et à Son Envoyé sont restés dans leurs foyers. Un châtiment douloureux frappera ceux d’entre eux qui ont mécru.

[9:91]

Nulle faute n’est à imputer aux faibles, aux malades, à ceux qui se trouvent sans ressources s’ils sont loyaux envers Dieu et Son Envoyé ; on ne saurait s’en prendre à des hommes de bien – Dieu est Pardonneur, Clément -

[9:92]

ni à ceux qui sont venus à toi pour que tu leur fournisses une monture, auxquels tu as dit : ”Je ne trouve aucune monture à vous donner” et qui sont repartis, les yeux débordant de larmes, tristes de n’avoir rien trouvé qu’ils puissent dépenser [dans le sentier de Dieu].

[9:93]

Mais il y a lieu de blâmer ceux qui te demandent d’être exemptés [du combat] alors qu’ils sont riches. Ce qu’ils souhaitent, c’est demeurer avec ceux qui sont à l’arrière. Dieu a imprimé un sceau sur leurs cœurs en sorte qu’ils ne savent pas.

[9:94]

Ils s’excuseront auprès de vous à votre retour. Dis-leur : ”Ne vous excusez pas ! Nous ne vous croyons pas. Dieu nous a déjà instruits sur votre compte. Dieu et Son Envoyé verront vos actions, après quoi vous serez ramenés vers Celui qui connaît le caché et l’apparent, et Il vous renseignera sur ce que vous avez fait.”

[9:95]

Lorsque vous reviendrez vers eux, ils vous adjureront, par Dieu, de vous écarter d’eux. Oui, écartez-vous d’eux : ils sont souillés. Leur refuge sera la Géhenne, pour prix de ce qu’ils se sont acquis.

[9:96]

Ils vous feront des serments pour gagner votre agrément, mais même si vous êtes satisfaits d’eux, Dieu n’est pas satisfait d’un peuple pervers.

[9:97]

Les Bédouins sont les plus ancrés dans la mécréance et l’hypocrisie, et les plus enclins à méconnaître les limites que Dieu a révélées à Son Envoyé. Dieu est Omniscient, Sage.

[9:98]

Parmi les Bédouins, il en est qui considèrent ce qui se dépense en aumônes comme une charge onéreuse et qui guettent impatiemment vos revers. Qu’un méchant revers les atteigne, eux ! Dieu entend tout, Il sait tout.

[9:99]

Parmi les Bédouins, il en est qui croient en Dieu et au Jour dernier, et qui considèrent ce qui se dépense en aumônes comme des moyens de s’approcher de Dieu et de s’attirer les prières de l’Envoyé. Leurs offrandes leur seront certainement comptées. Dieu les fera entrer dans Sa Miséricorde. Dieu, certes, est Pardonneur, Clément.

[9:100]

Quant à ceux des Emigrés et des Auxiliaires qui sont venus les premiers et à ceux qui les ont suivis avec un comportement vertueux, Dieu est satisfait d’eux et ils sont satisfaits de Lui. Il leur a préparé des Jardins sous lesquels coulent les fleuves et où ils demeureront à jamais. C’est là le bonheur suprême !

[9:101]

Parmi les Bédouins qui vous entourent, il y a des hypocrites, et parmi les habitants de Médine certains sont endurcis dans l’hypocrisie. Tu ne les connais pas, mais Nous, Nous les connaissons. Nous les châtierons par deux fois, puis ils seront livrés à un tourment rigoureux.

[9:102]

D’autres ont reconnu leurs péchés ; ils ont mêlé une bonne action à une autre mauvaise. Il se peut que Dieu revienne vers eux. Dieu, certes, est Pardonneur, Clément.

[9:103]

Prélève une aumône sur leurs biens afin de les purifier et de les rendre meilleurs. Prie sur eux, car tes prières leur sont un apaisement. Dieu entend et sait tout !

[9:104]

Ne savent-ils pas que Dieu accueille le repentir de Ses serviteurs, qu’Il agrée les aumônes et qu’Il est par excellence Celui qui accueille tout repentir, le Clément ?

[9:105]

Dis : ”Agissez ! Dieu verra vos actions, ainsi que l’Envoyé et les croyants. Vous serez ramenés à Celui qui connaît le caché et l’apparent. Il vous avisera alors de ce que vous avez fait.”

[9:106]

D’autres attendent le décret de Dieu : soit qu’Il les châtie, soit qu’Il revienne à eux. Dieu est Omniscient, Sage.

[9:107]

Ceux qui ont construit une mosquée par désir de nuire, par mécréance, pour semer la désunion entre les croyants et pour qu’elle serve de poste de guet à ceux qui luttaient auparavant contre Dieu et son Envoyé, ceux-là ne manquent pas de jurer : ”Vraiment, nous n’avons voulu que le bien !” Mais Dieu atteste que ce sont des menteurs.

[9:108]

Toi, ne prie jamais en ce lieu ! Une mosquée fondée dès le premier jour sur la crainte de Dieu est plus digne de ta présence. Il s’y trouve des hommes qui aiment à se purifier, et Dieu aime ceux qui se purifient.

[9:109]

Celui qui a fondé son édifice sur la crainte de Dieu et pour Lui plaire n’est-il pas meilleur que celui qui a fondé son édifice au bord d’un fragile escarpement qu’un torrent entraîne avec le bâtisseur dans le feu de la Géhenne ? Dieu ne dirige pas les iniques.

[9:110]

L’édifice qu’ils ont construit ne cessera pas d’éveiller le doute en leurs cœurs, à moins que leurs cœurs ne se brisent. Et Dieu est Omniscient, Sage.

[9:111]

Dieu a acheté aux croyants leurs personnes et leurs biens parce que le Paradis leur est réservé. Ils combattent dans le chemin de Dieu : ils tuent et ils sont tués. C’est une promesse qu’Il a souscrite en vérité dans la Tora, l’Evangile et le Coran. Qui donc tient son engagement mieux que Dieu ? Réjouissez-vous donc du pacte que vous avez conclu. C’est cela le bonheur suprême,

[9:112]

réservé à ceux qui reviennent à Dieu, ceux qui L’adorent, ceux qui Le louent, ceux qui font de pieux déplacements, ceux qui s’inclinent, ceux qui se prosternent, ceux qui ordonnent ce qui est bienséant et s’opposent à ce qui est malséant, et ceux qui observent les règles édictées par Dieu. Annonce la bonne nouvelle aux croyants !

[9:113]

Il n’appartient pas au Prophète ni aux croyants d’implorer le pardon de Dieu pour les associateurs, fussent-ils de leurs proches parents, une fois qu’il leur est devenu évident que ces gens seront les hôtes de la Fournaise.

[9:114]

Si Abraham a demandé pardon pour son père, ce n’est qu’en vertu d’une promesse qu’il avait faite ; mais quand il vit clairement que son père était un ennemi de Dieu, il le désavoua. Abraham était humble et charitable.

[9:115]

Dieu ne peut égarer un peuple, après l’avoir dirigé, tant qu’Il ne lui a pas clairement montré ce dont il doit se garder. Dieu connaît parfaitement toute chose !

[9:116]

Certes, le Royaume des cieux et de la terre appartient à Dieu. Il fait vivre et Il fait mourir. Vous n’avez, en dehors de Dieu, ni protecteur, ni secoureur.

[9:117]

Dieu est revenu vers le Prophète, vers les Emigrés et vers les Auxiliaires qui l’ont suivi à un moment difficile, alors que les cœurs de plusieurs d’entre eux étaient sur le point de se dévoyer. Il est alors revenu vers eux, se montrant Compatissant, Clément.

[9:118]

Il est aussi revenu vers les trois hommes qui étaient restés à l’arrière et pour qui, toute vaste qu’elle fût, la terre paraissait exiguë tandis que leur âme était contractée. Ils pensaient qu’il n’existe aucun refuge contre Dieu, si ce n’est Lui-même. Dieu est alors revenu à eux, afin qu’ils reviennent à Lui. Dieu est Celui qui accueille tout repentir, le Clément.

[9:119]

Ô vous qui croyez, craignez Dieu et soyez avec les sincères.

[9:120]

Il ne sied pas que les habitants de Médine et les Bédouins qui vivent autour d’eux restent en arrière de l’Envoyé de Dieu et préfèrent leur propre bien-être à sa personne. Car, en fait, ils n’endurent ni soif, ni fatigue, ni privation dans le chemin de Dieu, ils ne font aucun pas qui suscite la colère des mécréants et ils n’obtiennent aucun avantage sur un ennemi sans que, pour cela, une bonne œuvre soit inscrite à leur actif. Dieu ne laisse pas perdre la récompense de ceux qui font le bien.

[9:121]

Ils ne font aucune dépense, petite ou grande, ils ne franchissent aucune vallée sans que cela leur soit inscrit afin que Dieu les récompense pour le meilleur de ce qu’ils ont fait.

[9:122]

Il ne sied pas que les croyants quittent leur pays tous ensemble. Pourquoi un groupe d’hommes de chaque faction ne partiraient-ils pas s’instruire de la religion et ne reviendraient-ils pas avertir leurs concitoyens d’avoir à se tenir sur leurs gardes.

[9:123]

Ô vous qui croyez ! Combattez les mécréants qui sont vos voisins. Qu’ils trouvent en vous la rigueur ! Sachez que Dieu est avec ceux qui Le craignent.

[9:124]

Lorsqu’une sourate est révélée, il y en a qui disent : ”Y en a-t-il un parmi vous dont elle augmente la foi ?” Pour ce qui est des croyants, elle augmente leur foi et ils se réjouissent.

[9:125]

Quant à ceux dont les cœurs sont malades, elle ajoute un opprobre à leur opprobre, et ils meurent mécréants.

[9:126]

Ne voient-ils pas que chaque année ils sont poussés à la révolte une fois ou deux ? Par la suite, ils ne s’en repentent pas et ne s’en souviennent plus.

[9:127]

Quand une sourate est révélée, ils se regardent les uns les autres : ”Quelqu’un vous observe-t-il ?” puis ils se détournent. Que Dieu détourne leurs cœurs, car ces gens ne raisonnent pas.

[9:128]

Un Envoyé est venu à vous d’entre les vôtres. Vos épreuves lui pèsent. Il est avide de votre bien. Il est compatissant et clément envers les croyants.

[9:129]

S’ils se détournent de toi, dis : ”Dieu me suffit ! Il n’y a de dieu que Lui ! Je me confie entièrement à Lui ! Il est le Seigneur du Trône immense !”

Facebook'ta PaylaşTwitter'da Paylaş
Date: May 16, 2016
Other Fatwas In This Category:
#   Title Date Reads 
1 Joseph – Yûsuf 2016.05.16 376
2 Le Tonnerre – Al-Ra’d 2016.05.16 1,088
3 Abraham – Ibrâhîm 2016.05.16 502
4 Al-Hijr 2016.05.16 1,186
5 Sourate des Abeilles (An-Nahl) 2016.12.26 433
6 Celle Qui Ouvre – Al-Fâtiha 2016.05.15 736
7 Sourate du Voyage nocturne (Al-Isrâ’) 2016.12.26 408
8 La Vache – Al-Baqara 2016.05.16 593
9 Sourate de la Caverne (Al-Kahf) 2017.01.02 443
10 La Famille d’Imrân – Al ‘Imrân 2016.05.16 481
11 Sourate de Tâ-Hâ (Tâ-Hâ) 2017.03.10 369
12 Les Femmes – Al-Nisâ’ 2016.05.16 371
13 Sourate de Marie (Maryam) 2017.03.10 548
14 Al-Mâ’idah 2016.05.16 265
15 Le Bétail – Al-An’âm 2016.05.16 256
16 Al-A’râf 2016.05.16 356
17 Le Butin – Al-Anfâl 2016.05.16 313
18 Le Repentir – Al-Tawbah 2016.05.16 386
19 Jonas – Yûnus 2016.05.16 317
20 Houd – Hud 2016.05.16 320