Islam et Musulmans

Économie Islamique

Économie Islamique :

Au nom de Dieu, le clément, le Miséricordieux

Tout ce que Dieu, le maître de toutes les créatures, fait est beau. Sa bienfaisance est infinie et sa miséricorde abondante. Il est le souverain du Jour du Jugement. Il est le seul à qui nous sommes esclaves et le seul à demander de l’aide. Que la paix soit sur le Prophète Muhammad, sur sa famille et sur ceux qui suivent son chemin.

Le revenu est le bénéfice réalisé par la vente de biens immobiliers, le bénéfice tiré par le loyer gagné à la suite d’une propriété dédié à l’utilisation, ou le profit réalisé par l’accomplissement d’un travail. Ces actions doivent être soutenues par le consentement mutuel et sans fausses manières; sinon, le manque d’accomplissement de l’un des partenaires conduit à la ruine. Dieu commande :

« Ô vous qui croyez ! Ne cherchez pas à vous approprier le bien d’autrui sans motif valable, sauf s’il s’agit d’un négoce par agrément mutuel. Ne vous entre-tuez pas ! Certes, Dieu est Clément envers vous.

Celui qui agit ainsi de façon agressive et inique, Nous le précipiterons dans le Feu. C’est là chose facile pour Dieu !” Al-Nisa’ (4:29-30)

Le commerce est la vente de biens et services, alors que les intérêts sont le bénéfice du prêt. Le commerce et l’intérêt peuvent être aussi anciens que l’histoire humaine. L’Islam a considéré l’intérêt comme une source de revenu sans fondement et l’a interdit. Ce travail émane de l’étude comparative du commerce et de l’intérêt.

Ce travail est le produit de la collecte des nombreuses études réalisées avec divers universitaires et hommes d’affaires depuis 1973 ainsi que de la collecte de réponses de questions de personnes ordinaires. Je tiens à remercier tous ceux qui y ont contribué.

L’effort nous appartient alors que le succès appartient à Dieu.

Professeur. Docteur. Abdülaziz Bayındır

Université d’Istanbul

Faculté de Théologie, membre du corps académique

Istanbul – Septembre 2007

Ajouter un commentaire

Suivez-nous