Commerce et usure

Commerce et usure :

La sauvegarde d’argent est appelée accumulation. Le système d’accumulation en payant des intérêts et des prêts avec intérêt est appelé le crédit. Les économies actuelles considèrent le crédit comme la principale source de fonds. C’est la base du système bancaire.

La collecte de stocks par le système de partenariats pour former d’importants capitaux est également possible.  Le crédit bancaire est pris avec une garantie d’intérêt et sa période d’utilisation n’est pas liée à la durée de l’action économique.

Le système de partenariat ne garantit aucun bénéfice. Sa période d’utilisation est totalement conforme à la période d’activité économique de l’entreprise.

Le capital inutilisé ne fait aucun profit. Afin de tirer profit d’un capital il faut que toutes les opérations de l’action économique réussissent, en partant de l’investissement à la production et à la négociation de biens et de services.

Un prêt de 100 USD visant à rempocher 110 USD dans le futur est un prêt avec intérêt et une action non économique. L’action économique commence par l’utilisation du prêt et ni la conclusion de cette action dans la période prévue, ni le profit ne peuvent être garantis. La raison étant que l’intérêt est une charge qui entrave le succès de l’action économique.

L’argent lui-même ne peut rencontrer aucune nécessité. Il ne peut pas être mangé, bu ou même usé mais il détient le moyen de prévenir ces nécessités de quiconque le détient. Pour cette raison, l’argent devrait circuler comme le sang dans nos veines. Personne ne fait de profit avec de l’argent qui n’est pas en circulation.

Le Coran n’appelle pas à l’accumulation d’argent ; au contraire, il lui oppose la notion “d’infak”. En arabe le terme “nafak” (النفق) se rapporte au tunnel, tandis que “infak” (انفاق) est l’action de circulation passant à travers le tunnel. La façon dont le sang circule dans veines et se répand dans tous le corps, doit être la même pour que les revenus et la richesse se propagent à tous par la circulation (la dépense) d’argent.

L’argent circulant rencontre les nécessités de tout un chacun. Il paie les dettes de certains, achète des biens pour d’autres, devient une source de production pour certains, et paie le salaire des employés… En bref, l’argent circulant a un effet positif en augmentant la production et en diminuant le chômage. Néanmoins, cette somme d’argent en elle-même n’est ni augmentée ni réduite durant cette période.

Chaque montant d’argent entrant sur le marché stimule l’économie. Pourtant, si elle entre sur le marché en tant que crédit d’intérêts, l’effet n’est pas à long terme, car il est nécessaire de retirer cet argent du marché un jour avant la date d’échéance. Comme l’intérêt réduira le montant de l’argent sur le marché, le marché lui-même perdra de sa vitalité ; donc de nouvelles sources d’argent seront nécessaires. Même si cette source est basée sur l’intérêt, le marché continuera de se réduire. Ainsi, au fur et à mesure que cette action se reproduit, le taux de crédit augmente et le montant circulant d’argent diminue. Au final, il n’y a que la banqueroute et la désolation au bout de cette voie-là.

Le nombre d’entrepreneurs dans une entreprise est relativement faible. En raison du risque de remboursement et des exigences obligatoires de garantie de remboursement, il devient encore plus petit. C’est pourquoi seul un nombre très limité de personnes commencent à administrer de très grands capitaux grâce au système de crédit ; et encore moins si ces personnes sont déjà endettées. Pour transporter cette responsabilité auprès des gens ordinaires, ils ouvrent de grands lieux de travail et font beaucoup de publicité visant à dominer les marchés. Les petites entreprises finissent par fermer avec le temps, alors que les gens se retrouvent piégés entre ceux qui empruntent et prêtent de l’argent – du crédit- avec intérêts. Les entreprises qui ne sont pas en mesure de rembourser leurs crédits font faillite. Les sociétés de crédits sont également affectées par ces facteurs. C’est ainsi que la crise économique commence, tandis que l’ordre social est ébranlé, Dieu le Très Haut commande :

“Ô vous qui croyez ! Craignez la punition de Dieu et renoncez à ce qui vous reste des intérêts accumulés grâce à la pratique de l’usure, si vous êtes des croyants sincères. Si vous ne le faites pas alors sachez avec certitude que Dieu et Son messager ne vous laisseront pas de répit. Mais si vous vous repentez, votre capital vous sera restitué. Vous ne lèserez personne et vous ne serez pas lésés. Si votre débiteur se trouve en difficulté (de remboursement), accordez-lui un répit jusqu’à ce qu’il soit en mesure de régler sa dette sans être gêné. Si vous consentiez à effacer sa dette par charité, ce serait mieux pour vous, si seulement vous saviez.” (La Vache 2:278-280)

Le prêt de l’argent économisé pour être remboursé avec le système d’usure est un système à long terme. Si auparavant seulement ceux ayant des fonds importants utilisaient le système d’usure, il est devenu aujourd’hui disponible même pour les petites bourses. Ils prêtent leur argent à la banque, tandis que la banque recueille ces montants pour former des fonds qu’elle offre avec le système de crédit à ceux qui l’exigent.

Le crédit a un prix qui est appelé le coût financier. Ce coût, qui se reflète dans le prix à chaque étape de la production vers la commercialisation, augmente continuellement le prix. La principale raison du coût financier demeure encore dans l’intérêt payé pour un prêt. L’intérêt reçu par le propriétaire est plus bas. A titre d’exemple, si la banque demande une participation de 10% de son client, elle donne au donneur de crédits une participation de 7%. Si toutes les étapes de la production dans un tel cas de figure sont prises en considération, le taux d’augmentation des marchandises est d’environ 10%. Ainsi, l’intérêt que le prêteur gagne, est perdu devant les taux croissants de marchandises. Qui plus est, une perte de son capital est également noté. Par exemple, si un petit entrepreneur donne à une banque un prêt de 500 USD avec un taux d’intérêt de 7% avec une maturation d’un an lorsqu’un kilo de sucre est de 50 cents, il obtiendra 535 USD à la fin de l’année. D’autre part, en raison de l’augmentation des taux de production au cours de l’année, le prix du sucre aura atteint 55 cents. Donc, si le petit entrepreneur pouvait acheter 1000 kilos de sucre avec ses 500 USD initiaux, il pourrait acheter 973 kilos de sucre avec 535 USD à la fin de l’année. D’autre part, la perte de ceux qui économisent de l’argent sans l’investir est plus grande. Avec notre exemple précédant, les 500 USD économisés ne permettraient à l’entrepreneur de n’acheter que 909 kilos de sucre en un an avec un taux de perte d’environ 9%.

Ceux qui utilisent le crédit considèrent l’intérêt comme une dépense ajoutée à la production des biens et services produits avec ce prêt ; de même, ils ajoutent l’intérêt pour la production de biens et de services qu’ils produisent avec leur propre capital. L’une des principales raisons due est la dépense d’opportunité. Comme l’opportunité d’offrir le capital en tant que prêt avec intérêts au lieu de l’utiliser en production qui existe aussi. Il y a donc des entrepreneurs – les entreprises – qui prétendent avoir investi leur argent dans des prêts et considérés les intérêts collectés dans le cadre de leur capital. Une autre raison en est la nécessité de se défendre de l’inflation produite par les usuriers avec taux d’intérêt. En conséquence, alors que les prix augmentent, les capitaux des personnes ayant des entrées faibles et constantes fondent.

Le système de crédit aide le passage de la richesse aux mains des riches. Comme le pouvoir d’achat des personnes ordinaires diminue constamment dans de telles conditions, elles sont invitées à acheter du crédit, alors que beaucoup ne peuvent rembourser leurs dettes. Ainsi, même si les magasins sont pleins de biens et les banques pleines d’argent, le marché ralentis et les difficultés économiques deviennent perceptibles. Dieu le Très Haut dit :

“Dieu anéantira le profit issu de la pratique de l’usure et Il élèvera le mérite lié aux aumônes car Dieu n’aime ni les ingrats ni les pécheurs.” (La Vache 2:276)

Le messager de Dieu a éclairé cette question en proclamant : “Même si le revenu de l’usure est important, son résultat est une pénurie.” (Ahmad b. Hanbel Musned, vol 1, p 395)

Le verset compare l’usure et la charité. La charité (la zakat) est toujours donnée à des personnes qui l’utilisent dans l’immédiat. Même si la somme donnée était de 1 millions de USD, cette somme serait utilisée dans une courte période assurant sa contribution à la vitalité des marchés. En outre, il s’agit d’une vitalisation stable. Le verset suivant commande :

“L’exemple de ceux qui dépensent leurs richesses pour la cause de Dieu est comparable à une graine de maïs qui produit sept épis, chaque épi portant une centaine de graines. C’est ainsi que Dieu multiplie les richesses à qui Il veut. Dieu est Omniprésent et Omniscient.” (La Vache 2:261)

Une autre façon de fournir de l’argent sur les marchés est le “Mudarabah”, le partenariat du capital et du travail. Pour ce faire, l’un offre son capital tandis que l’autre sa force de travail. Les gens qui détiennent de l’argent et qui ne sont pas en mesure de traiter des partenariats avec des personnes qui possèdent cette connaissance. Le bénéfice est divisé selon le consentement mutuel alors que la perte est assumée par le capital. Dans ce cas, la perte de l’entrepreneur est le résultat de son propre travail et est limitée par le manque de revenus de ce travail.

L’approbation du droit de banque à ces partenariats a conduit à la formation de banques non usurières. Au moment où ce genre de banques se sont formées en Turquie, elles se sont données le nom de “Compagnies financières non usurières”. Considéré ultérieurement dans le même état avec toutes les autres banques, ce groupe a reçu le nom de “Banques de contribution”. Ce règlement ultérieur a assuré à ce nouveau type de banques le droit d’offrir tous les services et d’entreprendre toutes les actions que les autres banques ont faites. La différence entre elles et les banques traditionnelles réside dans le fait qu’elles regroupent leurs fonds sans intérêt et maintiennent le droit de négociation et de location financière. Après cette réglementation légale, les banques de contribution ont assuré le droit et l’opportunité de faire des affaires sans usure, avec une usure partielle ou fondant leurs affaires sur l’usure. Cette nouvelle forme de banque a fait de l’identité et de l’affiliation des principaux partenaires une question de curiosité. Le seul but que les banques de contribution devraient poursuivre en plus des services bancaires et de l’administration est le commerce. En tant qu’administration de location financière, le mudarebe, muharaba et musareke sont des tâches de commerce que ces entreprises devraient poursuivre en tant que telles. Ce problème sera explicitement analysé ultérieurement.

La fourniture de l’épargne comme capital mudarebe est un type d’entreprise bien connue. Pourtant, avant que seuls les grands entrepreneurs pouvaient trouver des partenaires stratégiques, avec l’ouverture de services bancaires non usurés, cela est devenu possible même pour les entreprises qui détiennent des montants plus petits. Ils rassemblent les petits capitaux afin de former de gros fonds.

Comme il n’y a pas de frais à payer pour le capital, le coût du financement est éliminé, tout comme la seule source de profit dans ce système est l’investissement dans une entreprise ou l’adhésion à un partenariat. Si ce système dominait l’économie des marchés, il n’y aurait plus de coût d’opportunités et les méthodes susmentionnées disparaitraient. Les prix s’exerceraient dans leurs coûts naturels. Les propriétaires des capitaux se développeraient ou se réduiraient conformément à leurs partenariats.

Le système de crédit rend les propriétaires de capitaux des fournisseurs non pertinents. Ils n’ont pas à prendre soin de leurs capitaux. Une fois que leur argent a rejoint le processus de crédit, ils ne sont plus pertinents et commencent à perdre de l’intérêt. Leur seule définition est d’être employé dans un lieu de travail avec un salaire régulier. Comme leurs revenus de travail sont prévus, ils ne s’intéressent pas à la situation économique de leur lieu de travail. Ils font le travail pour lequel ils sont payés alors que leur épargne perd de la valeur. C’est le moment où leurs salaires deviennent insuffisants pour vivre. Etant un nombre considérable de personnes, ce groupe est composé de personnes asociales confrontées à de grandes difficultés pour gagner leur vie. En conséquence, ils commencent à développer de plus grandes réactions contre ces circonstances, ce qui les attristent encore plus. Avec la croissance de ce groupe et de leur réaction, la majorité de la société se transforme en une société malheureuse et désintéressée.

D’autre part, au fur et à mesure que leur capital augmente, les riches deviennent encore plus avides et souhaitent (toujours) de diriger jusqu’à la vie politique et sociale du pays afin que leurs intérêts soient servis et garantis. C’est là que se fait la division de la société en classes sociales antagonistes.

En vérité, les riches agissent aussi dans les systèmes de partenariat. Pourtant, au fur et à mesure que les petits entrepreneurs augmentent ou diminuent proportionnellement aux plus grands, ils s’intéressent et essaient toujours de prendre conscience de l’économie, de la politique et des questions sociales. Ainsi, la création de marchés libres où personne ne bénéficie de la position de l’autre et où tout le monde est présent et conscient des développements, devient possible.

Le système de crédit rend le propriétaire du capital indépendant. Dans le système de partenariat, la coopération avec le détenteur de capital est obligatoire, car l’individu dans ce système doit réfléchir à la situation de son argent et suivre tous les développements économiques. La responsabilité du partenariat rend l’individu plus attentif et efficace, car il ressent le besoin de connaître ses partenaires stratégiques et de se tenir au courant de la situation. Autrement, il craindrait pour ses économies en cas d’une augmentation. pendant cette période, capitaliste peut apprendre des marchés et devenir un homme d’affaires talentueux.

Dans le système de partenariat, les problèmes économiques et sociaux diminuent alors que la productivité augmente. Les hommes d’affaires estiment la nécessité de s’adouber de la confiance que la société porte en eux. En conséquence (idéalement), le bonheur et la confiance dominent. Si le système opérait selon une voie logique, le chômage et d’autres problèmes liés à l’organisation du travail dans les économies contemporaines seraient éliminés.

L’interdiction de l’usure rend le crédit inutile.

“Dieu autorise le commerce mais interdit la pratique de l’usure.” (La Vache 2:275)

Pour cette raison, les musulmans doivent développer des systèmes de partenariat.

Beaucoup de gens considèrent l’usure comme étant le commerce. Alors qu’une certaine attention démontre que ce sont là deux choses différentes.

L’usure est l’un des grands interdits du Coran. En outre, il existe de nombreuses déductions sur les hadiths et les théologiens qui expliquent cette interdiction. Il faut clarifier ce qui est directement interdit par Dieu dans le Coran, qu’elles sont les explications de Son messager, et quelles sont les conclusions des théologiens déduites par comparaison.

Les principaux livres de théologie ont été écrits dans la période où l’argent était une valeur en or ou en argent. Cette valeur était alors en cours dans le monde entier. Le papier monnaie n’a acquis sa valeur que par décision politique et consentement de ces magistrats. L’acceptation d’une certaine valeur de billets en dehors des limites d’un pays est liée aux relations internationales et géopolitiques, avec l’influence du pays auquel appartient le billet de banque, et avec l’approbation des citoyens.

Auparavant, l’équivalence du montant pris avec celle de la donnée lors de la remise d’une dette était calculée avec un poids (vezn), mesurée (keyl) ou comptée (adediyat-i mutekaribe). A titre d’exemple, quelqu’un qui était redevable à un autre de 100g d’or était libéré de sa dette en rendant 100g d’or. Ceux qui empruntaient du grain ont pris et ont remboursé leur dette en utilisant la même méthode de mesure. Tandis que ceux qui étaient endettés en œufs s’en sont acquittés selon la méthode de comptage.

Comme une habitude héritée du précédent système monétaire dominant dans le monde, les billets de banque sont considérés comme des capitaux numériques (comptés). Le capital numérique représente les biens réels de normes évidentes qui n’ont pas de différences de valeur cruciales entre leurs unités et peuvent être vendues ou échangées avec la méthode de comptage comme avec les œufs. Les billets de banque ne contiennent pas de telles caractéristiques ; ils ne peuvent donc pas être un capital numérique. Si c’était le cas, la valeur de 1 USD et de 100 USD de la même taille serait identique. De même, le nombre 100 écrit sur un œuf ne le rend pas plus précieux qu’un autre. Suivant cette logique, le fait que 100 TL ne soit pas équivalent à 100 USD n’est pas lié à la forme ou à la qualité matérielle composant les deux billets. Pour cette raison, les billets de banque ne sont pas évalués en fonction de leur nombre, mais selon leur pouvoir d’achat. La prise en compte du capital numérique du billet de banque en or ou en argent (pièces de monnaie) entraine de grandes injustices. Les lois connexes devraient être réglementées et les billets de banque ne devraient pas être évalués en fonction du nombre, mais selon leur valeur réelle d’achat. Avec de telles réglementations, les injustices pourraient être prévenues.

Facebook'ta PaylaşTwitter'da Paylaş
Date: May 25, 2017
Other Fatwas In This Category:
#   Title Date Reads 
1 Où est Dieu? 2014.08.03 8,495
2 Jeux d’argent 2014.08.03 2,276
3 Quelle est la dot (en Arabe المَهْر le Mahr) ? 2014.08.03 8,273
4 La circumambulation de la femme pendant ses règles 2014.08.03 5,034
5 J’ai porté le même pantalon après avoir fait l’ablution majeure (ghusl) 2014.08.03 21,318
6 Les relations sexuelles entre époux sont-elles autorisées pendant l’aid (Adha et Fitr) ? 2014.08.03 23,588
7 Dans la zakat, y a-t-il une différence de calcul entre 14 carats et 22 carats ? 2014.08.03 1,373
8 La représentation des Prophètes et des compagnons dans les séries télévisées et les films 2014.08.04 3,282
9 Les femmes qui voyagent sans un mahram 2014.10.22 6,147
10 La visite des tombes 2014.11.17 15,361
11 L’islam autorise-t-il le mariage civil ? 2015.05.01 12,958
12 L’huile d’olive dans le Coran 2015.05.10 9,705
13 Le mari peut-il obliger sa femme à porter le voile ? 2015.05.24 59,086
14 Puis-je me marier avec la fille de l’ancienne épouse de mon père ? 2015.06.02 24,628
15 Le tatouage et le henné en Islam 2015.07.13 48,896
16 Les prières surérogatoires après la prière d’Icha 2015.08.28 17,477
17 J’ai jeûné mais je ne me suis pas réveillé au moment de l’adhan du Fajr 2015.09.23 10,849
18 Un musulman peut-il fêter le Réveillon ? 2016.01.01 7,803
19 Insulter quelqu’un annule-t-il le jeûne ? 2016.06.18 12,011
20 Après la période des règles, est-ce qu’une femme peut avoir une relation intime avec son époux sans faire les grandes ablutions ? 2016.07.02 33,167
21 L’abeille dans le Saint Coran 2016.08.18 10,961
22 Puis-je islamiquement obtenir la carte Visa ? Puis-je l’utiliser en achetant mes besoins quotidiens ? 2016.11.14 5,205
23 J’ai appris que Dieu pardonne tous les péchés sauf le viol d’une fille. Est-ce vrai ? 2017.03.11 10,002
24 Le commencement du Ramadan – 2017 2017.05.26 956
25 Le mariage civil peut-il compter comme un mariage islamique ? 2017.06.06 3,666
26 Y a-t-il des péchés que Dieu ne pardonne pas ? 2017.06.13 4,133
27 Est-il permis de payer un fidyah (une rançon) au lieu de jeûner pendant le Ramadan ? 2017.06.17 1,313
28 Acheter des changes par carte de crédit 2017.06.21 723
29 Peut-on exiger la perte causée par les paiements retardés des débiteurs ? 2017.06.26 1,053
30 Le Hanafi peut-il effectuer des prières derrière un imam Shafi’i ? 2017.07.06 501
31 Embrasser avec engoûment pendant le jeûne 2017.07.08 562
32 Le mariage de Mut’a ( Le mariage temporaire) زواج المتعة 2017.07.10 1,372
33 Les femmes que votre main droite possède 2017.07.17 900
34 Musique! 2014.08.03 20,785
35 Le Divorce conditionnel est-il valide ? 2014.08.03 6,603
36 Muhammad avant l’Islam 2014.08.03 14,427
37 L’homosexualité 2014.08.03 6,675
38 Qu’est-ce que les jeunes couples doivent faire s’ils ne parviennent pas à se marier ? 2014.08.03 11,615
39 Waqfa d’Arafat et l’observation du Croissant lunaire 2014.08.03 2,096
40 Le nettoyage à sec 2014.08.03 3,586
41 Le sexe anal est-il interdit dans l’islam ? 2014.08.03 57,770
42 Comment calculons-nous la zakat pour une quantité variable d’argent ? 2014.08.03 2,689
43 Le niqab de la femme est-il obligatoire ? 2014.08.04 15,178
44 La contraception est-elle autorisée ? 2014.10.22 36,355
45 L’attaque contre le siège du journal français 2015.01.08 3,122
46 Le fait d’avoir un chien chez soi 2015.05.01 37,311
47 Le gingembre dans le Coran 2015.05.10 143,620
48 La pratique du jeu d’échec est-elle islamiquement permise ? 2015.05.25 4,402
49 La relation sexuelle avant la cérémonie du mariage 2015.06.03 45,173
50 La prière de l’aïd al-fitr et la prière du vendredi en un seul jour 2015.07.17 6,598
51 La salutation aux non musulmans 2015.08.28 16,698
52 Peut-on donner de la viande du sacrifice aux non musulmans ? 2015.09.23 4,493
53 Est-ce que l’adultère rend le mariage invalide ? 2016.01.10 25,718
54 Mangez et buvez jusqu’à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc du fil noir de l’aube 2016.06.19 5,059
55 Certains cheikhs disent que la majorité des habitants de l’Enfer sont des femmes ? Est-ce vrai ? 2016.07.26 15,861
56 Est-il permis à un enfant âgé 10 ans d’être imam dans une prière commune ? 2016.08.25 9,362
57 Est-ce que le Messager de Dieu était triste parce que certaines personnes ont refusé le message de Dieu ? 2016.11.17 7,568
58 Peut-on voir Dieu, ici-bas, face à face ? 2017.03.11 5,516
59 Pourquoi les hommes héritent-ils deux fois plus que la femme ? 2017.05.26 1,638
60 Différences culturelles et mariage 2017.06.06 1,143
61 Est-il permis de se couper les ongles durant le jeûne ? 2017.06.13 1,897
62 La médecine homéopathique rompt-elle le jeûne ? 2017.06.17 941
63 La Bourse 2017.06.21 889
64 Est-il permis d’acheter et de vendre de l’or sur internet ? 2017.06.26 935
65 Peut-on prier dans une autre langue que l’Arabe ? 2017.07.06 1,922
66 Ejaculation involontaire pendant le jeûne 2017.07.08 911
67 Le mariage est-il obligatoire dans l’Islam ? 2017.07.10 1,608
68 Les femmes qui travaillent en Pantalon 2017.07.17 1,690
69 Est-il permis de travailler dans les endroits qui servent de l’alcool ? 2014.08.03 6,572
70 Trois Talâqs en une seule séance : (Talaq = formule de répudiation) 2014.08.03 5,744
71 Le jugement sur le suicide 2014.08.03 3,987
72 L’hermaphrodisme 2014.08.03 16,484
73 Le mariage est-il valide sans la présence du wali (tuteur) étant de la famille? 2014.08.03 7,119
74 L’intention du pèlerinage 2014.08.03 1,538
75 Qui va au paradis ? 2014.08.03 2,792
76 Les droits sexuels des conjoints 2014.08.03 32,716
77 Donnons-nous la Zakat sur les actions ? 2014.08.03 1,164
78 Lire le Coran pour les morts 2014.08.04 9,865
79 Regarder des sites pornographiques sur le net est-ce un péché ? 2014.10.23 43,458
80 Le jugement de l’islam concernant la personne qui insulte les prophètes et la religion 2015.01.12 11,297
81 Le don de sang annule-t-il le jeûne ? 2015.05.02 7,426
82 La viande des animaux marins 2015.05.10 4,161
83 J’étais fâché, je lui ai dit : Tu es divorcée 3 fois 2015.05.25 26,188
84 Les rapports sexuels pendant le mois de Ramadan 2015.06.04 58,412
85 Le verset 191 de la sourate Al-Baqara – La vache 2015.07.19 22,929
86 La chair du hérisson est-elle halal ? 2015.08.29 24,050
87 Le jeûne du jour d’Arafat expie-t-il deux années de péchés ? 2015.09.23 8,161
88 Quelles sont les conditions d’un mariage islamique ? 2016.01.22 14,071
89 La baraka dans le sahour 2016.06.19 4,724
90 Le traitement des animaux en Islam 2016.07.26 7,648
91 Est-il possible que les épouses des prophètes commettent l’adultère ? 2016.08.26 5,547
92 Est-il permis d’obéir aux parents qui délaissent la prière ? 2017.01.30 4,341
93 Dire «Amin – آمين» après la sourate Al-Fatiha est-il obligatoire ? 2017.03.16 18,301
94 Vivre avec les parents de l’époux est-il obligatoire ? 2017.05.29 1,662
95 Comment calcule-t-on la zakat ? 2017.06.08 1,065
96 L’Islam interdit-il le port de l’alliance de mariage ? 2017.06.14 11,435
97 Prier avec ses chaussures 2017.06.17 9,246
98 Le commerce de produits prohibés 2017.06.21 1,252
99 Que veut dire le “bey bi’listiğlâl” ? 2017.06.29 889
100 La responsabilité religieuse des enfants 2017.07.06 460