Islam et Musulmans

Est-ce que tous les horaires de prière se situent au-dessus de 45 degrés de latitude dans les régions polaires ?

Question :

Est-ce que tous les horaires de prière se situent au-dessus de 45 degrés de latitude dans les régions polaires ?

Réponse :

Selon l’équilibre que Dieu a mis en place, chaque saison, dhuhr, asr, maghrib, isha, et durant la nuit, sahar, imsaq / fajr  sont observables partout. (Sahar) désigne le milieu et la plus longue partie de la nuit. Il existe un équilibre parfait entre les régions situées au-dessus et au-dessous des 45 degrés de latitude.

Selon le verset suivant, les nuits peuvent être ensoleillées et les jours peuvent être sans soleil, tout en étant éclairés :

وَجَعَلْنَا اللَّيْلَ وَالنَّهَارَ آيَتَيْنِ فَمَحَوْنَا آيَةَ اللَّيْلِ وَجَعَلْنَا آيَةَ النَّهَارِ مُبْصِرَةً لِتَبْتَغُواْ فَضْلاً مِّن رَّبِّكُمْ وَلِتَعْلَمُواْ عَدَدَ السِّنِينَ وَالْحِسَابَ وَكُلَّ شَيْءٍ فَصَّلْنَاهُ تَفْصِيلاً

«Nous avons fait de la nuit et du jour deux Signes. Nous avons rendu sombre le Signe de la nuit, et clair le Signe du jour pour que vous recherchiez les bienfaits de votre Seigneur et que vous connaissiez le nombre des années et le calcul du temps. Nous avons rendu toutes ces choses intelligibles.» Le Voyage Nocturne (17:12)

Lorsque nous suivons ces critères, on constate que la durée du jeûne dans les régions polaires est assez courte. Il y a deux versets qui commencent en commandant de s’acquitter des prières et qui expliquent leurs horaires. Le premier est :

«Prie aux deux extrémités du jour et à certaines parties de la nuit.» Houd (11:114)

Zulaf (زلف) est la forme plurielle du mot (zulfa), qui veut dire “proximité”.

En arabe, parce que le sens du pluriel suppose un minimum de trois, le terme “zulaf nocturne” désigne “les trois périodes les plus proches de la journée”. Ces périodes peuvent être distinguées par des différences de température dans les régions polaires, et par les crépuscules dans les régions régulières. Dans les régions polaires le jour se situe entre l’émergence et le déclinement du “duha”, soit ces rayons de soleil ondulants transversalement (voir le chapitre al-Shams).

Le crépuscule, lui, dure du couchant jusqu’à l’apparition des premières étoiles. A l’inverse, l’aube commence par l’effacement des étoiles et se poursuit jusqu’au levant.

Le second verset commençant par la commande de “s’acquitter de la prière” est le suivant :

أَقِمِ الصَّلاَةَ لِدُلُوكِ الشَّمْسِ إِلَى غَسَقِ اللَّيْلِ وَقُرْآنَ الْفَجْرِ إِنَّ قُرْآنَ الْفَجْرِ كَانَ مَشْهُودًا

« Acquitte-toi de la prière à partir de la baisse (le décalage vers l’ouest) (doluk) du soleil jusqu’à (début de) la fraîcheur de la nuit, et pendant l’accumulation de feux rouges de l’aube. L’accumulation de feux rouges de l’aube est certainement visible. » Al-Isrâ (17:78)

(Doluk) دلوكen Arabe désigne la seconde partie de la course du soleil, quand il sort de son zénith et se décale vers l’Ouest. Le (ghasaq) غسق en Arabe est le milieu de la nuit, quand seule la lumière de la lune illumine la terre et que la température baisse. Le (quran -fajr) قرآن الفجر désigne ce moment à l’aube où les premières lumières apparaissent à l’horizon, s’accumulent et se réunissent, parce que le sens du mot quran (Coran) est “réunion ou rassembler ensemble”. Le dernier Livre de Dieu est appellé ainsi car il synthétise tous les versets. Ce regroupement de lumières peut être observé partout sur la terre.

Il est impossible que les calendriers qui n’étaient pas préparés en conformité avec ces derniers versets soient corrects.

Ajouter un commentaire

Suivez-nous