Est-il permis de partir au Hajj avec des dettes ?

Question :

Est-il permis de partir au Hajj avec des dettes ? Est-ce que le fait qu’un musulman ait des dettes auprès d’autres personnes lui interdit d’accomplir le Hajj ? Doit-il demander une autorisation auprès des personnes à qui il doit de l’argent afin que ses rites soient acceptés ?

Réponse :

Le remboursement d’une dette dont le terme expire est prioritaire sur l’accomplissement du Hajj.

L’endetté doit rembourser d’abord la dette puis partir en pèlerinage, s’il lui reste les moyens nécessaires, car Dieu dit : « Et c’est un devoir envers Dieu, pour tous les hommes qui en ont les moyens, de faire le pèlerinage à la Maison sacrée. » (3:197)

Dans le cas où les prêteurs excusent la personne endettée et lui permettent d’accomplir le Hajj avant qu’il ne les rembourse, alors dans ce cas son Hajj est jugé valide et il n’y a rien qui en affecte l’authenticité.

En revanche, si la dette est remboursée sur des tranches mensuelles et que l’endetté est sûr de rembourser la tranche à sa prochaine mensualité, il lui est permis d’accomplir le Hajj, que le créancier lui en donne la permission ou non.

Facebook'ta PaylaşTwitter'da Paylaş
Date: Aug 7, 2016