Les grands péchés

Question :

Quels sont les grands péchés ? les personnes qui commettent les grands péchés deviennent-elles mécréantes ?

Réponse :

Les péchés majeurs sont appelés “kabair”. Certains d’entre eux sont : Le polythéisme (donner un associé à Dieu), l’homicide, l’adultère, accuser quelqu’un de commettre l’adultère sans preuve, fuir le champ de bataille, la sorcellerie, prendre les biens d’orphelins, le mauvais traitement envers les parents, la violation des droits des autres, commettre des péchés pendant le pèlerinage, les intérêts, le vol, le jeu et la consommation de substances intoxicantes.

Si un musulman a commis un péché majeur, İl doit se repentir très vite, car Dieu accepte la repentance.

Le plus grand et le plus important des grands péchés, c’est donner un associé à Dieu, c’est le grand péché appelé : le polythéisme.

Dieu Tout-Puissant dit :

إِنَّ اللّهَ لاَ يَغْفِرُ أَن يُشْرَكَ بِهِ وَيَغْفِرُ مَا دُونَ ذَلِكَ لِمَن يَشَاء وَمَن يُشْرِكْ بِاللّهِ فَقَدِ افْتَرَى إِثْمًا عَظِيمًا

« Certes, Dieu ne pardonne pas qu’on Lui associe quelque chose ; mais, en dehors de cela, Il pardonne à qui Il veut. Celui qui donne un associé à Dieu commet un péché monstrueux. » Al-Nisâ’ (4:48)

Selon les versets coraniques et les hadiths prophétiques, on peut diviser les péchés en deux catégories : les grands péchés et les péchés mineurs, voici quelques versets qui parlent de ce sujet :

إِن تَجْتَنِبُواْ كَبَآئِرَ مَا تُنْهَوْنَ عَنْهُ نُكَفِّرْ عَنكُمْ سَيِّئَاتِكُمْ وَنُدْخِلْكُم مُّدْخَلاً كَرِيمًا

« Si vous évitez les plus graves choses qui vous sont interdites, Nous effacerons vos mauvaises actions et Nous vous ferons entrer par une noble porte. » Al-Nisâ’ (4:31)

وَالَّذِينَ يَجْتَنِبُونَ كَبَائِرَ الْإِثْمِ وَالْفَوَاحِشَ وَإِذَا مَا غَضِبُوا هُمْ يَغْفِرُونَ

« ceux qui évitent les péchés graves et les turpitudes, et qui pardonnent après s’être mis en colère » Al-Shûrâ (42:37)

الَّذِينَ يَجْتَنِبُونَ كَبَائِرَ الْإِثْمِ وَالْفَوَاحِشَ إِلَّا اللَّمَمَ إِنَّ رَبَّكَ وَاسِعُ الْمَغْفِرَةِ هُوَ أَعْلَمُ بِكُمْ إِذْ أَنشَأَكُم مِّنَ الْأَرْضِ وَإِذْ أَنتُمْ أَجِنَّةٌ فِي بُطُونِ أُمَّهَاتِكُمْ فَلَا تُزَكُّوا أَنفُسَكُمْ هُوَ أَعْلَمُ بِمَنِ اتَّقَى

« A ceux qui évitent les péchés majeurs et les turpitudes, et qui ne commettent que des fautes légères ton Seigneur accorde largement Son pardon. Il vous connaît parfaitement dès qu’Il vous a produits de la terre et lorsque vous êtes encore des embryons dans le ventre de vos mères. Ne vous croyez pas purs ; Dieu connaît mieux ceux qui Le craignent. » AL-najm (53:32)

« Dis : ”Venez ! Je vous répéterai ce dont votre Seigneur vous a fait un devoir sacré : ne Lui associez rien ; traitez vos père et mère avec bonté ; ne tuez pas vos enfants à cause de l’indigence : Nous assurerons votre subsistance ainsi que la leur ; éloignez-vous des turpitudes, qu’elles soient apparentes ou cachées ; ne tuez personne, car Dieu a rendu sacrée la personne, sauf dans l’exercice d’un droit légitime.” Voilà ce que Dieu vous prescrit. Peut-être raisonnerez-vous !

Ne touchez pas au bien de l’orphelin, sauf pour le faire fructifier, jusqu’à ce qu’il ait atteint la puberté. Donnez la bonne mesure et le poids juste. – Nous n’imposons à une âme que ce qu’elle peut supporter. – Quand vous adressez la parole à quelqu’un, fût-ce un proche parent, faites-le avec justesse. Soyez fidèles au pacte de Dieu. C’est là ce qu’Il vous recommande. Peut-être réfléchirez-vous !

Telle est Ma voie. Elle est droite ; suivez-la donc ! Et ne suivez pas d’autres chemins, de ceux qui vous disperseraient hors du chemin de Dieu. Voilà ce qu’Il vous recommande. Peut-être Le craindrez-vous ! » Al-An’âm (6:151-153)

« Ton Seigneur a décrété que vous n’adoriez que Lui et Il a prescrit une belle conduite à l’égard de vos père et mère. Si l’un d’entre eux ou tous les deux atteignent la vieillesse auprès de toi, ne leur adresse aucune marque de mépris et ne les brusque pas, mais parle-leur avec respect.

Incline vers eux, avec compassion, l’aile de l’humilité et dis : ”Mon Seigneur ! Fais-leur miséricorde, comme eux m’ont élevé quand j’étais petit.”

Votre Seigneur sait parfaitement ce qui est dans vos âmes. Si vous êtes vertueux, sachez qu’Il pardonne à ceux qui reviennent à Lui.

Donne au proche parent ce qui lui est dû, ainsi qu’au pauvre et au voyageur, mais ne sois pas prodigue.

Certes, les prodigues sont les frères des démons, et le Démon a été ingrat envers son Seigneur.

Si tu dois t’éloigner d’eux parce que tu cherches toi-même à obtenir une miséricorde de la part de ton Seigneur, adresse-leur au moins une parole bienveillante.

Ne garde pas la main enchaînée à ton cou et ne l’ouvre pas non plus en toute largesse, car tu t’exposerais au blâme et au regret.

Ton Seigneur, en vérité, dispense largement Ses dons, ou les mesure, à qui Il veut. Il est bien informé sur Ses serviteurs et Il les voit parfaitement.

Ne tuez pas vos enfants par crainte de la pauvreté. Nous pourvoirons à leur subsistance, ainsi qu’à la vôtre. Leur meurtre serait un très grand péché.

Et ne vous vous rapprochez pas de la fornication ; c’est une turpitude et un détestable chemin !

N’attentez pas à la vie d’un être humain, que Dieu a rendue sacrée, sauf pour une juste cause. Si un homme est tué injustement, Nous avons donné à son principal héritier le pouvoir d’exiger réparation. Mais que celui-ci ne commette pas d’excès dans l’exercice du meurtre puisqu’il bénéficie déjà d’une assistance de par la loi. Ne touchez pas à la fortune de l’orphelin, sinon pour en user au mieux de ses intérêts avant qu’il ait atteint sa majorité. Et tenez votre engagement, car de votre engagement vous aurez à répondre.

Lorsque vous mesurez, remplissez la mesure et pesez avec la balance juste. C’est là la meilleure conduite, aux conséquences les plus heureuses.

Ne poursuis pas ce dont tu n’as aucune connaissance. De l’ouïe, de la vue et du cœur, de tout cela il faudra répondre. Ne marche pas sur la terre avec arrogance. Tu ne peux ni la fendre, ni atteindre la hauteur des montagnes.

Toutes ces choses sont un mal qui est détestable pour ton Seigneur.

C’est là une partie de la Sagesse que ton Seigneur t’a révélée. Ne place aucune divinité à côté de Dieu, sinon tu seras précipité dans la Géhenne, honni et misérable. » Al-Isrâ (17:23-39)

Selon Abou Hurayra, le Messager de Dieu a dit : “Evitez les sept dangers qui sont : le polythéisme, la magie, le meurtre à moins qu’il ne soit pour une cause juste, de dévorer les biens des orphelins, de fuir le combat dans la voix de Dieu, manger les intérêts (ribâ), d’accuser les femmes mariées de fornication sans preuve” (Muslim, Sahih, foi 145 (89)

Facebook'ta PaylaşTwitter'da Paylaş
Date: Aug 3, 2014

Other Fatwas In This Category:
#   Title Date Reads 
1 Est-ce que naître dans une famille musulmane est une question de chance ? 2015.07.02 6,627
2 Le sort des enfants morts prématurément 2015.08.30 11,779
3 Qui est Allah ? 2016.06.25 12,105
4 Peut-on voir Dieu, ici-bas, face à face ? 2017.03.11 5,724
5 Qui va au Paradis ? 2017.06.02 2,342
6 Est-ce que nos questionnements à propos de Dieu ou de la Création, donc nos doutes, font de nous des mécréants ? 2017.06.22 2,917
7 Le but de la religion 2014.08.03 4,305
8 Où est Dieu ? 2017.06.22 1,946
9 Le jour dernier 2014.08.03 3,828
10 Bid’a البِدْعة (l’innovation) 2014.08.03 5,357
11 L’Intercession des Prophètes 2014.08.03 8,671
12 Les grands péchés 2014.08.03 25,412
13 Muhammad avant l’Islam 2014.08.03 14,587
14 Le jugement sur le suicide 2014.08.03 4,127
15 Où est Dieu? 2014.08.03 8,620
16 Le musulman qui refuse de payer la zakat 2015.05.22 8,903
17 Je veux me suicider 2015.05.24 12,452