La poésie de l’époque préislamique se trouve-t-elle également dans le Coran ?

Question :

Il y a quelques arguments prétendant que la poésie de l’époque préislamique se trouve dans les versets du Coran. En outre, certaines personnes prétendent que le Coran a été façonné à partir de ce genre de poésie. Quelle est l’explication que vous pouvez donner à ces arguments ?

Réponse :

Ce type de revendications n’est pas nouveau, car à l’époque du Messager de Dieu, quand le Coran lui fut révélé ; beaucoup de polythéistes, des incroyants et des pécheurs utilisaient ces sortes de mensonges dans leur propagande, le Coran parle de ces mensonges, les livres sur la vie de Muhammad et certains documents historiques ont parlé aussi de ces mensonges.

Dieu Tout-Puissant indique que le Coran n’est pas une poésie dans les versets suivants : « Nous ne lui avons pas enseigné la poésie, car elle ne lui sied pas. Le Coran n’est qu’un Rappel, un Livre explicite, afin qu’il avertisse les vivants et que se réalise la sentence contre les mécréants. » Yâ-Sîn (36:69-70)

Le Coran n’est pas une poésie, la poésie n’est pas à l’intérieur du saint Coran.

Il est révélé que Umar ibn al-Khattab a dit aux gens comment il croyait en l’Islam et est devenu un musulman à travers les phrases suivantes :

Une nuit, je suis sorti pour boire. Comme je ne pouvais pas en trouver n’importe où, j’ai décidé d’aller sur la Kaaba pour le Tawaf. Quand j’arrive là-bas, j’ai vu le Messager de Dieu qui effectuait la prière. Je voulais l’écouter pendant qu’il récitait, alors je suis resté sous les draps de la Kaaba, juste en face de lui. Dans mon esprit, je pensais que c’est de la poésie comme les gens de Quraysh disaient, et à ce moment il récita ce verset : « ce n’est pas la parole d’un poète ; comme votre foi est faible ! » Al-Hâqqa (69:41)

Et quand je pensais qu’il est clairvoyant et il invente tous ces mots, il récita les versets suivants :

« S’il avait inventé contre Nous quelques paroles mensongères, Nous l’aurions pris par la main droite, puis Nous lui aurions tranché l’aorte et nul d’entre vous n’aurait pu s’y opposer » Al-Hâqqa (69:44-47)

Il répondait à toutes les questions qui se passaient dans ma tête, et mon cœur s’adoucit. De cette façon, le Coran m’a conduit à accepter l’Islam qui est réglé dans mon cœur tout le chemin. Enfin, il a terminé sa lecture et se dirigea vers sa maison. Je suis allé derrière lui ainsi. Il a senti et m’a reconnu alors qu’il marchait. Il pensait que j’allais l’opprimer et il m’a appelé “Umar ! Que se passe-t-il !”. J’ai dit : “Je suis venu pour obéir à Dieu et à son Messager et tout ce qu’il nous a apporté !” Il a mis sa main sur mon cœur et pria. Après cela, il a déclaré : “Avec la sagesse de Dieu” et il est allé à son domicile.

Facebook'ta PaylaşTwitter'da Paylaş
Date: Aug 3, 2014

Other Fatwas In This Category:
#   Title Date Reads 
1 La poésie de l’époque préislamique se trouve-t-elle également dans le Coran ? 2014.08.03 5,538
2 L’Islam est-il une religion de guerre ou de paix ? 2014.08.03 31,532