Je pense que Dieu ne m’aide pas

Question :
Je pense que Dieu ne m’aide pas. Que dois-je faire? Comment doit être la confiance en Dieu? N’ayant pas confiance en Lui m’a laissé dans le vide en ce moment, je me sens dépassé et redondant. Si je mets d’autres sentiments terrestres au lieu de ma foi, mon futur sera détruit à la fois pour ce monde et pour l’autre monde. Aidez-moi pour trouver la solution s’il vous plaît.
Réponse :
Tout d’abord, vous devez vous rappeler que Dieu n’a pas fait de distinction entre Ses serviteurs et qu’Il n’est pas cruel. Dans le Coran, il est rapporté que les maux qui arrivent à l’homme sont à cause de ses comportements. Par conséquent, n’attribuez pas à Dieu les torts que vous faites. Il faut se rendre compte, interrogez-vous vous-mêmes. Identifiez où vous avez fait l’erreur et essayez de créer une nouvelle feuille de route. Faites tout ce que vous pouvez, accomplissez vos prières sans interruption, n’oubliez pas de prier. Et faites toujours confiance à Dieu. N’oubliez pas que Dieu ne vous aide point si vous n’accomplissez pas vos devoirs et vos prières.
Les versets suivants sont étroitement liés à votre situation. Pensez à chaque verset, essayez de l’assimiler. Voyez par vous-même quelles sont vos erreurs et ce que vous devez faire.
En conséquence, vous allez vous accrocher à la vie et vous allez traverser toutes les difficultés avec l’aide de Dieu Tout Puissant.
« Tout bien qui t’atteint vient de Dieu, et tout mal qui t’atteint vient de toi-même…» (An-Nisa 4/79)
« Tout malheur qui vous atteint est dû à ce que vos mains ont acquis. Et Il pardonne beaucoup. » (Achoura 42/30)
« Ô mon enfant, accomplis la Salat, commande le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t’arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise! » (Luqman 31/17)
« Ceux dont les cœurs frémissent quand le nom de Dieu est mentionné, ceux qui endurent ce qui les atteint et ceux qui accomplissent la Salat et dépensent de ce que Nous leur avons attribué. » (Al-Hajj 22/35)
« Quant à l’homme, lorsque son Seigneur l’éprouve en l’honorant et en le comblant de bienfaits, il dit: ‹Mon Seigneur m’a honoré›. Mais par contre, quand Il l’éprouve en lui restreignant sa subsistance, il dit: ‹Mon Seigneur m’a avili›. Mais non! C’est vous plutôt, qui n’êtes pas généreux envers les orphelins; qui ne vous incitez pas mutuellement à nourrir le pauvre, qui dévorez l’héritage avec une avidité vorace, et aimez les richesses d’un amour sans bornes. » (Al-Fajr 89/15-20)
« Et si Nous faisons goûter à l’homme une grâce de Notre part, et qu’ensuite Nous la lui arrachons, le voilà désespéré et ingrat. Et si Nous lui faisons goûter le bonheur, après qu’un malheur l’ait touché, il dira: ‹Les maux se sont éloignés de moi›, et le voilà qui exulte, plein de gloriole sauf ceux qui sont endurants et font de bonnes œuvres. Ceux-là obtiendront pardon et une grosse récompense. »(Hud 11/9-11)
« Et lorsque Nous faisons goûter à l’homme une miséricorde venant de Nous, il en exulte; mais si un malheur les atteint pour ce que leurs mains ont perpétré…, l’homme est alors très ingrat! » (Achoura 42/48)
« L’homme ne se lasse pas d’implorer le bien. Si le mal le touche, le voilà désespéré, désemparé. » (Fussilat 41/49)
« Il en est parmi les gens qui adorent Dieu marginalement. S’il leur arrive un bien, ils s’en tranquillisent, et s’il leur arrive une épreuve, ils détournent leur visage, perdant ainsi (le bien) de l’ici-bas et de l’au-delà. Telle est la perte évidente!
Ils invoquent en dehors de Dieu, ce qui ne peut ni leur nuire ni leur profiter. Tel est l’égarement profond!
Ils invoquent ce dont le mal est certainement plus proche que l’utilité. Quel mauvais allié, et quel mauvais compagnon!
Ceux qui croient et font de bonnes oeuvres, Dieu les fait entrer aux Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, car Dieu fait certes ce qu’Il veut.
Celui qui pense qu’Allah ne le secourra pas dans l’ici-bas et dans l’au- delà, qu’il tende une corde jusqu’au ciel, puis qu’il la coupe, et qu’il voie si sa ruse va faire disparaître ce qui l’enrage.
C’est ainsi que Nous le fîmes descendre (le Coran) en versets clairs et que Dieu guide qui Il veut. » (Al-Hajj 22/11-16)

Facebook'ta PaylaşTwitter'da Paylaş
Date: Jul 18, 2018