Est-ce un péché si nous donnons un dessous-de-table (rushwat) pour avoir notre propriété qui est saisie de façon illicite ?

Question :

La municipalité a annoncé injustement que notre terre est une terre verte, c’est pourquoi elle veut reprendre cette terre. La municipalité a demandé de l’argent illégal pour l’achèvement des procédures, mais une entreprise de construction nous a dit ”vous pouvez avoir votre terrain avec cet argent ou tout perdre”.

Alors que faire si maintenant nous donnons de l’argent aux personnes dans la municipalité ? Est-ce un péché pour nous ?

Réponse :

Le verset sur la corruption est le suivant : « Ne dilapidez pas vos biens entre vous pour des vanités et ne les utilisez pas pour obtenir la faveur des juges et dévorer injustement et sciemment une part des biens d’autrui. » AL-baqara (2:188)

Le mot de subornation en arabe est “rushwat”, “Rushwat” est dérivé de “reshaa” qui signifie la corde. ”Rushwat” est comme atteindre l’eau dans le fond du puits en attachant une corde à un godet. La personne qui prend une subornation est comme le seau. La personne qui donne une subornation, c’est comme prendre l’eau dont il n’a pas le droit à l’aide de la corde et du seau. Selon ce verset, la subornation a deux caractéristiques :

1. Le but de prendre la richesse des autres sans raison.

2. Donner quelque chose à une personne en charge pour atteindre ce but.

Si quelqu’un donne quelque chose à une autorité pour obtenir son propre droit, la situation est examinée :

Si la personne en charge a fait son travail sans attendre quelque chose en retour, ce serait un cadeau.

Si la personne en charge a fait son travail seulement à la condition de prendre quelque chose qu’il n’a pas le droit de prendre, alors cette personne a pris un dessous-de-table : ”rushwat”.

Par exemple : Si quelqu’un remplit toutes les conditions nécessaires pour acheter une maison, mais il n’a pas pu obtenir l’autorisation de l’autorité dont il a le droit et est forcé de donner un dessous-de-table (rushwat), cela devient un péché pour la partie qui reçoit, pas pour le donateur. Mais s’il le donne afin d’obtenir le droit de quelqu’un d’autre, alors les deux seront pécheurs.

Si vous êtes obligé de donner de l’argent pour reprendre votre propriété dont vous prétendez être privé sans raison, ce sera un péché pour la partie qui reçoit l’argent, pas pour vous.

Facebook'ta PaylaşTwitter'da Paylaş
Date: Aug 3, 2014