La méthode contraire au Coran et à la Sunna est encore présente

La méthode contraire au Coran et à la Sunna est encore présente :

Cette méthode est encore présente et supportée par les savants, ceci constitue un crime culturel que ce soit délibérément ou par ignorance.

Les réalités du Coran et de la vraie Sunna n’ont pas dominé la vie des musulmans, les mensonges et les mythes contraires à l’islam prennent l’attention des gens.

Aujourd’hui, la Convention de Genève nous donne à penser que l’islam encourage l’esclavage, mais c’est le contraire de la réalité.

Les règles de l’islam concernant les prisonniers n’acceptent pas l’esclavage, mais elles essaient de mettre fin à ce système injuste.

Dans le monde musulman, personne n’a le courage de critiquer les livres de la jurisprudence islamique traditionnelle qui a autorisé l’esclavage et l’exploitation sexuelle des prisonnières, cette méthode est sans aucun doute contraire au Coran et à la Sunna.

Nous citons quelques expressions mentionnées dans les livres de quelques savants musulmans qui ont consacré leur vie pour servir l’islam, mais malheureusement qui n’ont pas le courage de corriger cette méthode contraire au livre de Dieu :

“L’islam n’a pas ordonné d’interdire l’esclavage, mais il a mis quelques règles différentes de celles qui existaient dans la période pré islamique.

Dans l’islam il n’y a pas une raison pour distinguer entre le maître et l’esclave parce que l’esclavage dans l’islam n’est pas quelque chose de honteux.” [1]

“Il n’y a aucun verset qui interdit l’esclavage dans le Coran, mais il y a des versets qui l’autorisent, comme par exemple les versets qui parlent “de femmes que votre main droite possède”.”

“La polygamie et la possession des esclaves sont des choses normales. Personne ne peut critiquer la polygamie et la possession des esclaves sous prétexte de violation de la loi islamique et civile et les valeurs morales, car la possession des femmes esclaves est permise et un des droits du roi.” [2]

“L’islam n’a pas interdit l’esclavage.” [3]

“L’islam est venu dans le temps où l’esclavage était un système universel et l’esclavage des prisonniers de guerre est un système international.

Dans cette période-là l’islam ne pouvait pas annuler ce système parce qu’il y avait beaucoup d’ennemis et les guerres entre eux et les musulmans continuent.

Quand l’islam interdit l’esclavage, les prisonniers musulmans deviendront comme esclaves chez les ennemis, tandis que les musulmans libèrent les prisonniers qui appartiennent aux ennemis. Ce n’est pas juste et pas logique.

Alors l’islam a fermé les portes de l’esclavage à l’exception des prisonniers de guerre et a donné l’occasion pour les gens pour mettre un système juste concernant les prisonniers de guerre.

Les prisonnières qui viennent au camp islamique doivent être esclaves pour les musulmans et elles ne doivent pas être au même niveau que les épouses libres.

Alors l’islam a autorisé les relations sexuelles avec ces prisonnières sans mariage pour le propriétaire de ces prisonnières, dans le même temps l’islam a ouvert beaucoup de portes pour libérer les prisonniers et les prisonnières.” [4]

“Le dirigeant musulman a le choix en ce qui concerne le traitement des prisonniers et des prisonnières. La prisonnière est possédée par son propriétaire ”son maître” qui n’a pas besoin d’un contrat de mariage avec elle s’il veut une relation sexuelle, mais il ne peut pas la vendre si elle est mère de son enfant.” [5]

“L’islam a autorisé la relation sexuelle sans mariage avec les prisonnières.” [6]

“Après la division du butin, le propriétaire de la prisonnière peut avoir une relation sexuelle si cette prisonnière n’est pas enceinte, on peut connaître cela à travers un cycle menstruel, si elle est enceinte, alors il doit attendre et il ne peut avoir une relation sexuelle avec elle qu’après la naissance.” [7]

“Le mariage est différent de cette relation sexuelle qui n’a pas besoin d’un contrat.

L’homme libre ne peut pas épouser sa femme esclave, il peut épouser une esclave possédée par un autre homme à condition qu’il n’a pas eu la relation sexuelle avec sa femme esclave.” [8]

“Le propriétaire n’a pas besoin d’un contrat de mariage s’il veut une relation sexuelle avec sa femme esclave. S’il a vendu sa femme esclave mariée à un autre propriétaire, alors celui-ci annule le mariage de cette femme parce que le changement de possession exige la séparation entre la femme esclave et son mari.” [9]

“Le propriétaire a le droit d’avoir une relation sexuelle avec sa femme esclave qui ne peut pas refuser et qui n’a aucun droit en ce qui concerne l’héritage et la recommandation.” [10]

“Nous n’avons pas besoin des jugements de l’esclavage parce que l’esclavage est annulé pour certains buts que l’islam a voulu réaliser.” [11]

“Le maître peut avoir une relation sexuelle avec sa femme esclave parce que cela n’est pas interdit.” [12]

“L’islam n’a pas interdit l’esclavage, mais il a fait beaucoup d’efforts pour mettre fin à l’esclavage.” [13]

“La compréhension de l’ensemble des versets Coraniques et les contextes historiques confirment que l’esclavage est une méthode légitime selon le Coran et l’acceptation de tous les savants musulmans.” [14]

“L’esclavage est un phénomène qui a continué près de 1200 ans après la révélation du Coran. Les musulmans qui cherchent un verset qui interdit l’esclavage n’ont pas trouvé de verset parce que la réalité dit que le Coran n’a pas interdit catégoriquement l’esclavage bien que l’interdiction de l’esclavage est meilleure. Les circonstances historiques ont constitué un obstacle qui a empêché l’interdiction définitive de l’esclavage.” [15]

Une remarque : Nous avons vu que les savants musulmans ont cité leurs opinions personnelles contraires au Coran. Il y a davantage de ces opinions dans les livres islamiques, par exemple : Le savant turc Ahmad Afcondoz défend l’esclavage dans son livre ”L’esclavage et les femmes esclaves dans la jurisprudence islamique et dans l’Etat Ottoman”.

Les questions qui se posent sont les suivantes :

L’esclavage est-il en conformité avec la loi ?

Est-il possible de capturer les hommes et les femmes comme un résultat d’une guerre légitime ? Est-il permis de les asservir ?

Est-il permis d’avoir une relation sexuelle avec les prisonnières sans contrat de mariage, sans dot et sans permission du tuteur ?

Est-il permis d’avoir une relation sexuelle selon un contrat de mariage entre l’homme libre ”marié avec une femme libre, ou qu’il a les possibilités pour se marier avec une fille libre” et une femme prisonnière ?

Le changement de propriétaire de la prisonnière mariée annule-il le mariage ?

Quelle est la preuve qui dit que l’homme ne peut pas épouser sa femme esclave ?

Qui dit que l’homme peut avoir une relation sexuelle avec sa femme esclave sans contrat de mariage ? Qui dit que cette esclave doit accepter ce mariage ?

Qui dit que la femme esclave n’a pas le droit de posséder de l’argent sachant que Dieu ordonne de lui donner de l’argent pour le contrat du mariage ?

Est-ce qu’on peut prétendre que les deux règles du Coran concernant les prisonniers et les prisonnières ( المَنُّ la libération gratuite qui signifie la libération des prisonniers et des prisonnières sans aucune condition, et الفِداء qui signifie les échanger contre une rançon) ont été annulées par la charte des nations unies ?

Est-ce qu’on peut attribuer l’esclavage inacceptable par la nature humaine à la législation islamique ?

Pourquoi certains savants disent que l’esclavage est une méthode légitime selon le Coran et que cette prétention n’accepte pas l’opposition ?

Est-il possible de dire que le Coran n’a pas interdit l’esclavage ?

Combien de temps durera la proclamation des mythes et des mensonges au nom de la religion ?

Est-ce que nous avons entendu le hadith du prophète disant : “Il suffit à quelqu’un de répéter tout ce qu’il entend pour être un menteur.” [16] ?

Nous allons répondre par les preuves qui n’acceptent aucun doute sur toutes ces questions dans les pages suivantes.

Le sujet de l’esclavage est un sujet très important et nous devons faire tous les efforts pour expliquer la réalité sur ce sujet.

L’islam est une méthode de vie et c’est la meilleure méthode de vie.

Les règles de l’islam ne sont pas soumises au changement et ne perdent pas la légitimité parce que les gens ont toujours besoin de ces règles prises de la révélation divine.

Les règles concernant le traitement des prisonniers et des prisonnières de guerre n’acceptent pas le changement comme le reste des règles et des principes que comportent tous les domaines de la vie.

Tout le monde a besoin de connaître les bases islamiques concernant le traitement des prisonnier(ère)s de guerre parce que ces règles justes et ces principes sages, mentionnés dans le Coran 14 siècles avant la convention de Genève, sont comme la lumière allumée pour amener les gens de l’obscurité de l’injuste aux lumières de la justice.

Je pense que le système islamique ordonnant de nourrir les prisonniers et les prisonnières, de leur offrir des vêtements, de les marier et de les aider financièrement pour les libérer de la capture est un système unique.

Le système islamique qui a consacré une partie de la zakat pour libérer les prisonniers et les prisonnières est un système unique.

Quel système laïc suppose la même punition sur les libres et les esclaves s’ils ont commis le même crime ?

Est-ce qu’il y a un principe de la philosophie humaine qui dit que la libération des prisonniers et des prisonnières est une des exigences de la croyance et une des bonnes actions qui conduisent au paradis ?

Notre devoir dans ce sujet est d’étudier cette question à la lumière du livre de Dieu qui n’accepte pas le doute, en prenant en considération la Sunna du prophète qui est l’application du Coran.


[1] L’esclavage dans l’islam, Ahmed bek Shawki p 50- 61.

[2] La religion du Coran est la vraie religion, Almalili Hamdi Yazar, deuxième Édition, l’interprétation du verset 4 de la sourate de Muhammad, p 4376, 5359.

[3] La traduction de “Tajrid assarih”, Kamel Mirath, 7/628. le nombre du hadith:1118.

[4] Dans les ombres du Coran, Sayyd Koutup, le verset 60 de la sourate Attawbah, le verset 6 de la sourate d’Al-Mu’minûn et le verset 30 de la sourate d’A-Ma’ârij.

[5] Le prophète de l’islam, Muhammad Hamed Allah, p 575- 576.

[6] La compréhension du Coran, Almawdoudi, l’interprétation du verset 6 de la sourate d’Al-Mu’minûn 3/366.

 

[7] Encyclopédie islamique publié par la présidence des affaires religieux en Turquie 11/385.

[8] Encyclopédie islamique publié par la présidence des affaires religieux en Turquie 26/240.

[9] La voie du Coran (l’interprétation du verset 24 de la sourate des femmes 2/ 44 -45).

[10] Encyclopédie islamique publié par la présidence des affaires religieux en Turquie 26/240.

[11] La voie du Coran ( l’interprétation du verset 24 de la sourate des femmes 2/44- 45).

[12] Le sceau des prophètes, Muhammad Abou Zouhra 3/385- 403.

[13] L’interprétation moderne du Coran, Sulayman Atch, l’interprétation du verset 4 dans la sourate de Muhammad.

[14] Le Coran et l’interprétation dans les temps contemporaines, Muhammad Bajaji, p 93, Istanbul.

[15] La liberté humaine et l’esclavage dans la période du prophète, le journal publié par la faculté des sciences islamiques dans l’université Atatork, 2001, p 59- 79.

[16] Sahih Muslem.

Facebook'ta PaylaşTwitter'da Paylaş
Date: Mar 31, 2015
Other Fatwas In This Category:
#   Title Date Reads 
1 La capture sans guerre 2015.03.31 1,376
2 Les deux bases du système islamique concernant les captifs(ves) 2015.03.31 1,411
3 L’esclavage et l’exploitation sexuelle des prisonnières à la lumière du Coran et de la Sunna 2015.03.31 2,197
4 L’histoire de Banu Quraidha 2015.03.31 6,367
5 Les idées fausses contraires au Coran et à la Sunna sur le sujet des prisonnières 2015.03.31 1,235
6 Le contrôle des terres détenues par les prisonniers (Khaibar خَيْبَر est un exemple) 2015.03.31 3,271
7 Qui est Ali Riza Demirjan ? 2015.03.31 1,264
8 Le bon comportement du prophète envers les captives 2015.04.06 6,244
9 Introduction 2015.03.31 674
10 Partie 3 : L’interdiction de l’esclavage des prisonnières de guerre 2015.04.06 5,885
11 L’islam a-t-il mis fin à l’esclavage et à l’exploitation sexuelle des prisonnières ? 2015.03.31 1,075
12 Les différences fondamentales entre l’esclavage et le système de capture dans l’islam 2015.04.06 7,781
13 L’histoire de l’esclavage 2015.03.31 4,019
14 Les idées de la méthode contraire au Coran et à la Sunna 2015.03.31 1,033
15 La méthode contraire au Coran et à la Sunna est encore présente 2015.03.31 1,292
16 Notre méthode dans ce livre 2015.03.31 1,057
17 Les termes qui concernent les prisonniers et les prisonnières et leurs sources 2015.03.31 2,038
18 Pourquoi l’islam a-t-il utilisé différents mots dans ce sujet ? 2015.03.31 1,022
19 Partie 2 : La fin de la période de l’esclavage et le début du système de la capture dans l’islam 2015.03.31 906
20 Les enseignements Coraniques sur la guerre 2015.03.31 1,878
21 La capture est un des résultats d’une guerre légitime 2015.03.31 989