Les différences fondamentales entre l’esclavage et le système de capture dans l’islam

Les différences fondamentales entre l’esclavage et le système de capture dans l’islam.

O. Les différences fondamentales entre l’esclavage et le système de capture dans l’islam.

L’islam a interdit l’esclavage, et a instauré le système de capture.

Nous allons étudier les différences fondamentales entre l’esclavage et le nouveau système de capture dans l’islam.

Beaucoup de savants n’ont pas distingué la différence entre les deux mots : l’esclave et le captif, et cela a conduit à augmenter les erreurs.

Le Coran a distingué entre ces deux mots depuis le début de la révélation, car Dieu dit : “Ils nourrissaient le pauvre, l’orphelin et le captif, pour l’amour de Dieu.” Al-Insân (76:8).

La capture est permise selon le Coran et la Sunna prophétique, tandis que l’esclavage est interdit.

La vente des captifs(ves) et des esclaves est catégoriquement interdite, ainsi que la relation sexuelle avec les captives hors mariage est interdite.

On peut dire que chaque esclave est captif(ve), mais l’inverse n’est pas vrai.

La jurisprudence islamique traditionnelle autorise la vente des esclaves et autorise la relation sexuelle avec les captives hors mariage.

Il y a beaucoup de différences entre les deux mots : esclave et captif.

C’est vrai que les deux mots signifient la fin de la liberté, mais on peut distinguer les différences entre les deux mots comme suit :

1. Il y a beaucoup de moyens qui conduisent à l’esclavage, comme par exemple les guerres ”qu’elles soient légitimes ou injustes”, les raids et les lois civiles qui autorisent l’esclavage.

Il n’y a qu’un seul moyen pour l’autorisation de la capture, ce moyen est la guerre légitime.

2. La capture est meilleure que l’esclavage qui vise à restreindre la liberté jusqu’à la mort.

Le but fondamental de l’esclavage est le colonialisme économique qui vise à fournir une force de travail à bon marché, et cela conduit à consacrer l’hégémonie politique et culturelle.

Tandis que le but de la capture dans l’islam est de réduire les pertes causées par la guerre, et de maintenir les biens.

La capture dans l’islam vise à empêcher le déclenchement d’une nouvelle guerre.

La capture est un moyen pour découvrir les morales islamiques qui respectent la dignité humaine.

3. L’esclavage autorise l’exploitation sexuelle des esclaves, tandis que le système de capture interdit la relation sexuelle avec les captives sans mariage.

Il est connu que le consentement de la captive est une condition dans un mariage.

4. L’esclavage est une situation durable, tandis que la capture est une situation temporaire.

L’esclavage continue si le propriétaire n’a pas libéré les esclaves, tandis que le Coran nous a ordonné de libérer les captifs(ves) par plusieurs moyens : la libération gratuite, la rançon, le contrat écrit entre le propriétaire et le possédé, une partie de l’argent de la zakat doit être consacrée pour libérer les captifs(ves) et les expiations.

5. L’esclavage annule tous les droits de l’homme, tandis que la capture garde ces droits : la liberté de croyance, la sécurité physique des captifs(ves).

Selon l’islam ; le crime commis contre les prisonniers de guerre est tout à fait comme le crime commis contre les libres en ce qui concerne la punition du criminel.

Le bon traitement envers les captifs(ves) est une des bonnes actions qui nous conduisent au paradis.

6. L’esclavage ne donne aucun droit politique aux esclaves après la libération, tandis que la capture maintient tous les droits politiques des captifs(ves) après la libération.

Par exemple ; Si le captif est devenu musulman pendant la capture, il peut travailler “après la libération” dans l’Etat islamique [1].

Le prophète a dit : ”Je vous ordonne d’écouter et de suivre, même si votre prince est un esclave habachi (esclave noir). [2]”

Le prophète a appliqué cette réalité quand il a nommé Osama ben Zaid (le fils de son serviteur) commandant de l’armée [3].

7. L’esclavage est contraire à la nature humaine, car l’Homme est né libre et aime la liberté, cet esclavage est contraire à la religion de tous les messagers de Dieu. Tandis que la capture temporaire n’est pas contraire à la nature humaine, car le système de la capture a ouvert la porte de la liberté.

La capture ne signifie pas l’oppression et l’injustice, elle signifie la fin de la guerre.

L’islam nous ordonne de maintenir la dignité et la santé des captifs(ves).

Dieu dit : “Ô Prophète ! Dis à ceux des captifs qui sont tombés entre vos mains : ”Si Dieu reconnaît un bien en vos cœurs, Il vous donnera mieux que ce qui vous a été enlevé et Il vous pardonnera ; Dieu est Pardonneur, Clément.“ Al-Anfâl (8:70).

C’est un verset magnifique, il parle avec douceur des captifs(ves), il interdit clairement l’asservissement et le meurtre des captifs(ves).

Bien que ce verset soit clair ; Shafi’i, Hanbali et Zaidi disent que l’asservissement des captifs(ves) est permis, Hanafi dit que cela concerne le choix du sultan et Malékites disent que le sultan a le choix entre : la libération gratuite ou la rançon ou l’esclavage [4].

Les devoirs et les droits du possédé(e) “des esclaves” dans la jurisprudence islamique traditionnelle :

Les devoirs : Les possédé(e)s doivent obéir au propriétaire si celui-ci n’ordonne pas de faire des choses contraires à l’islam, et doivent accomplir les devoirs quotidiens contre la dépense.

La jurisprudence traditionnelle nous ordonne de garder les biens des esclaves qui peuvent être acheté(e)s et vendu(e)s.

Cette jurisprudence autorise la relation sexuelle avec les esclaves sans mariage !

Les droits des esclaves : Le propriétaire doit avoir un bon comportement envers les esclaves, il doit dépenser pour eux, il ne doit pas les oppresser, il doit offrir les services de la santé aux esclaves et il doit accepter le contrat de la libération si l’esclave veut écrire ce contrat.

Le propriétaire doit permettre aux esclaves d’accomplir les cultes, et ne doit pas les empêcher de se marier s’ils veulent le mariage.

Les esclaves privés de ces droits peuvent exposer leur situation devant les tribunaux pour reprendre leurs droits [5].

P. L’esclavage mutuel.

Notre étude confirme que l’islam a lutté contre l’esclavage, et qu’il a fermé toutes les portes de l’asservissement, et qu’il a ouvert les portes de la liberté pour tout le monde.

Beaucoup de savants musulmans disent que l’islam a essayé de mettre fin à l’esclavage par étapes graduelles parce que les guerres continuent, et alors les ennemis des musulmans capturent des soldats musulmans et les vendent comme esclaves sur les marchés [6], comme le cas des prisonniers musulmans capturés par les Romains et les Perses.

Alors ces savants disent que l’islam n’a pas interdit l’esclavage pour cette raison, en d’autres termes, les musulmans ont le droit d’asservir les captifs et les captives selon le principe de réciprocité [7].

Nous pouvons confirmer que ces opinions sont contraires au Coran, car l’islam a interdit l’esclavage dans tous les cas, et a instauré un système basé sur la libération gratuite ou la libération contre une rançon, c’est le meilleur système de capture dans le monde.

Le principe de réciprocité est en général en conformité avec les enseignements coraniques, mais nous devons utiliser ce principe en conformité avec le système de capture dans les guerres légitimes, l’esclavage est catégoriquement interdit.

Le principe de réciprocité ne doit pas être un outil pour détruire les ordres Coraniques.

Nous proposons ces exemples qui confirment notre parole :

Le verset 2 de la sourate d’Al-Mâ’idah :

Quand les polythéistes de la Mecque ont empêché le messager de Dieu et ses compagnons d’entrer à la Mecque pour accomplir l’Omra, en revenant à Médine, ils ont rencontré un groupe de gens qui voulaient entrer à la Mecque pour accomplir l’Omra selon les traditions préislamiques, les compagnons ont dit au messager : ”Nous devons empêcher ce groupe d’entrer à la Mecque selon le principe de réciprocité”,

Mais le Coran a interdit une telle chose et a confirmé la liberté de croyance comme dans le verset 2 de la sourate d’Al-Mâ’idah : “Ô vous qui croyez, ne violez pas la sacralité des symboles instaurés par Dieu, ni du mois sacré, ni des animaux du sacrifice, ni des guirlandes, ni de ceux qui se rendent à la Maison sacrée pour obtenir la grâce et la satisfaction de leur Seigneur. Et chassez lorsque vous êtes revenus à l’état profane. Que la haine envers des gens qui vous ont écartés de la Mosquée sacrée ne vous incite pas à commettre des injustices. Encouragez-vous mutuellement à la piété et à la crainte de Dieu. Ne vous encouragez pas au crime et à la vengeance. Craignez Dieu ! Dieu, certes, est rigoureux en Son châtiment.” (5:2)

2. La réaction d’Abou Baker sur la mutilation des morts de l’ennemi :

Un jour, un des musulmans est venu voir Abou Baker et il portait avec lui la tête d’un homme chrétien.

Abou Baker fut très colère et a dit : “Pourquoi vous avez mutilé les morts ?”

Un homme répond comme suit : ”C’est le principe de réciprocité.”

Abou Baker a dit : ” Est-ce que nous devons suivre la méthode des Romains et des Perses ?” [8].

Alors, on peut confirmer que les actions contraires au Coran des ennemis des musulmans ne doivent pas nous pousser à faire ces actions (La torture des captifs(ves) et l’exploitation sexuelle des captives).

Le principe de réciprocité ne doit pas s’appliquer dans ces cas [9].

[1] Certains “savants” disent que l’esclave libéré n’est pas comme le libre bien que le messager de Dieu ait dit que l’esclave libéré est tout à fait comme le libre.

[2] Sahih Muslim, Le livre de l’imara 36, 1836

[3] Les compagnons du messager de Dieu ont appliqué cette réalité, par exemple ; Omar ben Khattab a préféré Zaid ben Haritha sur son fils Abdullah ben Omar parce que Zaid était aimé par le prophète.

[4] Al-Moughni 8/376

[5] L’encyclopédie 23/19

[6] Omar ben Khattab a dit à Omar ben Alas : “Depuis quand vous attribuez-vous le droit de réduire en esclavage des hommes, alors que leur mère les a engendrés libres ? “. (Ibn Qayyim, L’autobiographie d’Omar, La guerre dans l’islam, Mouhammad abou Zouhra, p110).

[7] Sayyid Qutb dit que le coran n’a pas interdit l’esclavage parce que les musulmans ont le droit du principe réciprocité. (Dans les ombres du Coran, 7, p320).

[8] L’encyclopédie islamique (Turquie), 11/385 dit :

Bayhaqi dit : ” La mutilation des morts est interdite, le messager de Dieu et ses compagnons ont refusé la mutilation des morts”.

Malgré cette interdiction, on remarque que la mutilation était présente dans l’Etat Ottoman comme le dit Nihat Anjen dans son livre ”L’esclavage dans l’Etat Ottoman”, p172.

 

[9] Certains chercheurs mentionnent que l’exploitation sexuelle des captives était appliquée sur la base du principe de réciprocité. (Voir : Les captifs(ves) de guerre selon la loi de l’Etat islamique), p66).

Nous ne pouvons pas accepter telle opinion, car l’islam interdit catégoriquement telle chose, et les savants qui autorisent les relations sexuelles avec les captives sans mariage doivent savoir qu’ils agissent contre le Coran.

Al-Mabsout, Assarkhasi, 10/169.

Facebook'ta PaylaşTwitter'da Paylaş
Date: Apr 6, 2015
Other Fatwas In This Category:
#   Title Date Reads 
1 La capture est un des résultats d’une guerre légitime 2015.03.31 927
2 La capture sans guerre 2015.03.31 1,315
3 Les deux bases du système islamique concernant les captifs(ves) 2015.03.31 1,326
4 L’esclavage et l’exploitation sexuelle des prisonnières à la lumière du Coran et de la Sunna 2015.03.31 2,093
5 L’histoire de Banu Quraidha 2015.03.31 6,115
6 Les idées fausses contraires au Coran et à la Sunna sur le sujet des prisonnières 2015.03.31 1,175
7 Le contrôle des terres détenues par les prisonniers (Khaibar خَيْبَر est un exemple) 2015.03.31 3,089
8 Qui est Ali Riza Demirjan ? 2015.03.31 1,200
9 Le bon comportement du prophète envers les captives 2015.04.06 5,873
10 Introduction 2015.03.31 620
11 Partie 3 : L’interdiction de l’esclavage des prisonnières de guerre 2015.04.06 5,590
12 L’islam a-t-il mis fin à l’esclavage et à l’exploitation sexuelle des prisonnières ? 2015.03.31 1,023
13 Les différences fondamentales entre l’esclavage et le système de capture dans l’islam 2015.04.06 7,413
14 L’histoire de l’esclavage 2015.03.31 3,869
15 Les idées de la méthode contraire au Coran et à la Sunna 2015.03.31 973
16 La méthode contraire au Coran et à la Sunna est encore présente 2015.03.31 1,228
17 Notre méthode dans ce livre 2015.03.31 1,000
18 Les termes qui concernent les prisonniers et les prisonnières et leurs sources 2015.03.31 1,888
19 Pourquoi l’islam a-t-il utilisé différents mots dans ce sujet ? 2015.03.31 963
20 Partie 2 : La fin de la période de l’esclavage et le début du système de la capture dans l’islam 2015.03.31 858
21 Les enseignements Coraniques sur la guerre 2015.03.31 1,810