L’histoire de Banu Quraidha

L’histoire de Banu Quraidha

L’histoire de Banu Quraidha :  La bataille de Banu Qurayda était en fait comme le reste des batailles du Prophète (prière et paix de Dieu soient sur lui) et ses raids où il a agi selon les directions du Saint Coran en ce qui concerne les combats et les prisonniers de guerre :

فَإِذا لَقِيتُمُ الَّذِينَ كَفَرُوا فَضَرْبَ الرِّقَابِ حَتَّى إِذَا أَثْخَنتُمُوهُمْ فَشُدُّوا الْوَثَاقَ فَإِمَّا مَنًّا بَعْدُ وَإِمَّا فِدَاء حَتَّى تَضَعَ الْحَرْبُ أَوْزَارَهَا ذَلِكَ وَلَوْ يَشَاء اللَّهُ لَانتَصَرَ مِنْهُمْ وَلَكِن لِّيَبْلُوَ بَعْضَكُم بِبَعْضٍ وَالَّذِينَ قُتِلُوا فِي سَبِيلِ اللَّهِ فَلَن يُضِلَّ أَعْمَالَهُمْ

« Lorsqu’au combat vous rencontrez les mécréants, terrassez-les en les frappant sur la nuque et ligotez-les fermement ; plus tard, vous les libérerez ou les échangerez contre une rançon en attendant que la guerre dépose ses fardeaux ». Muhammad (47:4).

Mais il y a une histoire légendaire qui s’est répandue, cette histoire dit que le Prophète a tué des centaines de prisonniers de Banu Qurayda, cette histoire est une déformation de la religion islamique, car elle est incompatible avec les enseignements du Saint Coran.

Les détails du récit : La bataille de Banu Qurayda a commencé le jour où la bataille des parties (Al-Ahzâb) est finie avec une victoire des musulmans où Qouraysh et ses alliés ont été vaincus après que Dieu ait donné la victoire au Prophète et aux croyants :

وَأَنزَلَ الَّذِينَ ظَاهَرُوهُم مِّنْ أَهْلِ الْكِتَابِ مِن صَيَاصِيهِمْ وَقَذَفَ فِي قُلُوبِهِمُ الرُّعْبَ فَرِيقًا تَقْتُلُونَ وَتَأْسِرُونَ فَرِيقًا.

“Et Dieu a fait descendre de leurs forteresses ceux des gens du Livre qui les avaient soutenus [les coalisés], et Il a jeté l’effroi dans leurs cœurs; un groupe d’entre eux vous tuiez, et un groupe vous faisiez prisonniers”. Al-Ahzâb (33:26).

Dans la bataille des partis, les Banu Qurayda ont pris une attitude négative en ce qui concerne le siège de Médine, et au lieu de combattre avec les musulmans conformément à un accord précédent, le tiers des Banu Qurayda s’allia aux Qurayshites et leurs alliés qui avaient attaqué Médine dans l’espoir de détruire l’Islam mais sans succès, donc ils se sont retournés contre les musulmans, c’est pourquoi les musulmans se sont trouvés entre un ennemi externe et un autre interne :

إِذْ جَاؤُوكُم مِّن فَوْقِكُمْ وَمِنْ أَسْفَلَ مِنكُمْ وَإِذْ زَاغَتْ الْأَبْصَارُ وَبَلَغَتِ الْقُلُوبُ الْحَنَاجِرَ وَتَظُنُّونَ بِاللَّهِ الظُّنُونَا، هُنَالِكَ ابْتُلِيَ الْمُؤْمِنُونَ وَزُلْزِلُوا زِلْزَالًا شَدِيدًا.

« Quand les ennemis fondaient sur vous de toutes parts, quand vos regards se révulsaient, que les cœurs vous remontaient à la gorge et que vous vous livriez à de vaines conjectures au sujet de Dieu, à ce moment, les croyants furent éprouvés et violemment ébranlés » Al-Ahzâb (33:10-11)

Et après la victoire des musulmans dans la bataille des partis, ils ont dû punir les banu Qurayda, c’est pourquoi le Prophète a assiégé banu Qurayda plusieurs jours, et Après que banu qurayda aient refusé de se rendre, ils ont décidé de descendre pour combattre contre l’armée des musulmans, la bataille a commencé où l’horreur dominait leurs cœurs, et leurs rangs étaient en difficulté, La bataille se termina par la victoire du Prophète et les croyants :

وَأَنزَلَ الَّذِينَ ظَاهَرُوهُم مِّنْ أَهْلِ الْكِتَابِ مِن صَيَاصِيهِمْ وَقَذَفَ فِي قُلُوبِهِمُ الرُّعْبَ فَرِيقًا تَقْتُلُونَ وَتَأْسِرُونَ فَرِيقًا ، وَأَوْرَثَكُمْ أَرْضَهُمْ وَدِيَارَهُمْ وَأَمْوَالَهُمْ وَأَرْضًا لَّمْ تَطَؤُوهَا وَكَانَ اللَّهُ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرًا

« Il a fait descendre de leurs forteresses ceux des Gens du Livre qui s’étaient ralliés aux Coalisés, Il a jeté l’effroi dans leurs cœurs, Vous avez tué une partie d’entre eux et vous en avez réduit une autre en captivité, Il vous a donné en héritage leur pays, leurs habitations, leurs richesses, et une terre que vos pieds n’avaient jamais foulée, Dieu est Puissant sur toute chose » Al-Ahzâb (33:26-27)

Ce verset montre que les musulmans ont tué un groupe et en ont capturé un autre « Vous avez tué une partie d’entre eux et vous en avez réduit une autre en captivité » Ceux qui ont été tués sont les chefs de Banu Qurayda, et le reste des combattants ont été capturés.

Les résultats de cette guerre : les Banu Qurayda ont perdu leur souveraineté sur leurs terres et leurs maisons qui sont devenues un butin pour les musulmans « Il vous a donné en héritage leur pays, leurs habitations, leurs richesses, et une terre que vos pieds n’avaient jamais foulée, Dieu est Puissant sur toute chose. » C’est la loi éternelle de Dieu :

وَلَقَدْ كَتَبْنَا فِي الزَّبُورِ مِن بَعْدِ الذِّكْرِ أَنَّ الْأَرْضَ يَرِثُهَا عِبَادِيَ الصَّالِحُونَ

« Déjà, Nous avons écrit dans les Psaumes, après le Rappel que la terre serait l’héritage de Mes serviteurs vertueux » Al-Anbiyâ’ (21:105).

Après la fin de la guerre, puisque les prisonniers n’ont pas d’argent, il faut les libérer comme une faveur selon le verset suivant « plus tard, vous les libérerez ou les échangerez contre une rançon en attendant que la guerre dépose ses fardeaux. » (47:4)

L’histoire légendaire : Le Prophète Muhammad (prière et paix de Dieu soient sur lui) assiégea les Banu Qurayda pendant 25 jours jusqu’à ce qu’ils se rendent, et après qu’ils se soient rendus, ils les ont soumis à l’arbitrage de Sa’d b. Mu’adh qui est un membre de la tribu Aws qui était une tribu alliée de Banu Qurayda.

Sa’d jugea que les hommes seraient mis à mort et que les femmes et les enfants réduits en esclavage. Ainsi, des tranchées furent creusées sur la place du marché de Médine, et les hommes de Qurayda y furent emmenés en groupes et furent décapités, Les estimations du nombre d’exécutés varient de 400 à 900, et le Prophète approuva cette décision la qualifiant de similaire au jugement de Dieu !

Donc, à la suite de cette décision, tous les individus mâles de la tribu qui ont atteint l’âge de la puberté furent décapités, et en ce qui concerne leur nombre, le juriste musulman Tabari révèle que 600-900 furent exécutés, mais selon Ibn kathir ils étaient entre 400 et 700 tués. Le hadith ne précise pas le nombre de tués, mais révèle que tous les mâles furent tués et une femme, mais Humaid bin Zoonjuah dit que le nombre de personnes tuées était 40 hommes.

En effet, le compte-rendu d’Ibn Ishaq du siège de la Médina et la chute des Banu Qurayda a été rassemblé à partir de divers témoignages de personnes qu’il nomme, incluant des musulmans descendants des Juifs de Qurayda, et on remarque que les éléments narratifs juifs sont clairement présents dans ce mythe, ce sont : ils sont victimes de la trahison, l’héroïsme des juifs, la patience des juifs et la déclaration selon laquelle ils sont toujours “la victime”.

Les sources de ce récit sont extrêmement douteuses et les détails diamétralement opposés à l’esprit de l’Islam et aux règles du Saint Coran, ces détails-là essaient de dire que le récit est crédible, mais les narrateurs crédibles manquent, et les preuves circonstancielles ne le valident pas. Ce qui veut dire que le récit est plus que douteux, et que cette histoire n’est pas acceptable pour les raisons suivantes :

1- La déclaration Coranique a confirmé que la bataille a pris fin avec la mort d’une équipe de Banu Qurayda tandis que le reste a été capturé « Vous avez tué une partie d’entre eux et vous en avez réduit une autre en captivité » et le Coran dit ;

مَا كَانَ لِنَبِيٍّ أَن يَكُونَ لَهُ أَسْرَى حَتَّى يُثْخِنَ فِي الأَرْض

« il n’appartient pas à un prophète de faire des captifs tant qu’il n’a pas mené sur terre un combat acharné » Al-Anfâl (8:67).

Et le verset Coranique suivant montre comment on doit se comporter avec les prisonniers. C’est la règle Coranique concernant les prisonniers de guerre qui doivent soit être rançonnés soit être libérés :

حَتَّى إِذَا أَثْخَنتُمُوهُمْ فَشُدُّوا الْوَثَاقَ فَإِمَّا مَنًّا بَعْدُ وَإِمَّا فِدَاء حَتَّى تَضَعَ الْحَرْبُ أَوْزَارَهَا

« ligotez-les fermement ; plus tard, vous les libérerez ou les échangerez contre une rançon en attendant que la guerre dépose ses fardeaux ». Muhammad (47:4).

C’est pourquoi, on confirme que cette histoire contredit le saint Coran.

2- Les combats dans l’islam ne sont pas destinés à l’oppression et l’arrogance, mais ils sont plutôt destinés aux fins importantes, y compris l’agression parabole qui veut dire l’autodéfense afin d’assurer la sécurité et la protection pour les musulmans :

وَقَاتِلُواْ فِي سَبِيلِ اللّهِ الَّذِينَ يُقَاتِلُونَكُمْ وَلاَ تَعْتَدُواْ إِنَّ اللّهَ لاَ يُحِبِّ الْمُعْتَدِينَ ، وَاقْتُلُوهُمْ حَيْثُ ثَقِفْتُمُوهُمْ وَأَخْرِجُوهُم مِّنْ حَيْثُ أَخْرَجُوكُمْ وَالْفِتْنَةُ أَشَدُّ مِنَ الْقَتْلِ وَلاَ تُقَاتِلُوهُمْ عِندَ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ حَتَّى يُقَاتِلُوكُمْ فِيهِ فَإِن قَاتَلُوكُمْ فَاقْتُلُوهُمْ كَذَلِكَ جَزَاء الْكَافِرِينَ، فَإِنِ انتَهَوْاْ فَإِنَّ اللّهَ غَفُورٌ رَّحِيمٌ، وَقَاتِلُوهُمْ حَتَّى لاَ تَكُونَ فِتْنَةٌ وَيَكُونَ الدِّينُ لِلّهِ فَإِنِ انتَهَواْ فَلاَ عُدْوَانَ إِلاَّ عَلَى الظَّالِمِينَ، الشَّهْرُ الْحَرَامُ بِالشَّهْرِ الْحَرَامِ وَالْحُرُمَاتُ قِصَاصٌ فَمَنِ اعْتَدَى عَلَيْكُمْ فَاعْتَدُواْ عَلَيْهِ بِمِثْلِ مَا اعْتَدَى عَلَيْكُمْ وَاتَّقُواْ اللّهَ وَاعْلَمُواْ أَنَّ اللّهَ مَعَ الْمُتَّقِينَ

« Combattez dans le chemin de Dieu ceux qui vous combattent, Mais ne transgressez pas ; Dieu n’aime pas les transgresseurs, Tuez-les partout où vous les rencontrerez ; chassez-les des lieux d’où ils vous auront chassés, La subversion est plus grave que le combat. Mais ne les combattez pas auprès de la Mosquée sacrée, à moins qu’ils ne vous combattent en ce lieu même. S’ils vous combattent, tuez-les ; telle est la rétribution des mécréants, S’ils cessent, Dieu, certes, est Pardonneur, Clément. Combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’oppression et que le culte soit rendu à Dieu. S’ils cessent, qu’il n’y ait plus d’hostilité si ce n’est envers les iniques. Le mois sacré vaut contre le mois sacré, et aux profanations s’applique la loi du talion. Si quelque ennemi vous agresse, agressez-le dans la mesure même où il vous a agressé. Mais craignez Dieu et sachez que Dieu est avec ceux qui Le craignent. » AL-Baqara (2:190-194)

3- Si le guerrier agresseur s’est rendu, les musulmans doivent préserver sa sécurité et lui permettre de revenir en toute sécurité à sa maison après avoir entendu le Coran :

وَإِنْ أَحَدٌ مِّنَ الْمُشْرِكِينَ اسْتَجَارَكَ فَأَجِرْهُ حَتَّى يَسْمَعَ كَلاَمَ اللّهِ ثُمَّ أَبْلِغْهُ مَأْمَنَهُ ذَلِكَ بِأَنَّهُمْ قَوْمٌ لاَّ يَعْلَمُونَ

« Si un associateur te demande l’asile, accueille-le afin qu’il entende la Parole de Dieu ; puis amène-le là où il est en sécurité. Agis ainsi parce que ce sont des gens qui ne savent pas. » Al-Tawbah (9:6).

4-  La règle en Islam est de punir seulement ceux qui sont responsables de la sédition. Si un combattant veut quitter le combat et veut la paix, le musulman doit lui donner la sécurité selon le verset Coranique suivant :

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ إِذَا ضَرَبْتُمْ فِي سَبِيلِ اللّهِ فَتَبَيَّنُواْ وَلاَ تَقُولُواْ لِمَنْ أَلْقَى إِلَيْكُمُ السَّلاَمَ لَسْتَ مُؤْمِنًا تَبْتَغُونَ عَرَضَ الْحَيَاةِ الدُّنْيَا فَعِندَ اللّهِ مَغَانِمُ كَثِيرَةٌ كَذَلِكَ كُنتُم مِّن قَبْلُ فَمَنَّ اللّهُ عَلَيْكُمْ فَتَبَيَّنُواْ إِنَّ اللّهَ كَانَ بِمَا تَعْمَلُونَ خَبِيرًا

« O vous qui croyez ! Lorsque vous vous engagez dans le chemin de Dieu, soyez perspicaces et ne dites pas à celui qui vous offre la paix : ”Tu n’es pas croyant !“, ceci pour obtenir un profit en ce bas monde, il y a auprès de Dieu un abondant butin. Vous vous comportiez ainsi autrefois, mais Dieu vous a accordé Sa Grâce, Soyez donc perspicaces ! Certes, Dieu est bien instruit de ce que vous faites. » Al-Nisâ’ (4:94).

5- Le Coran invite les musulmans à la charité avec les prisonniers et la légende dit : Ô musulmans : Tuez les prisonniers !

Le Coran dit décrivant les musulmans :

وَيُطْعِمُونَ الطَّعَامَ عَلَى حُبِّهِ مِسْكِينًا وَيَتِيمًا وَأَسِيرًا، إِنَّمَا نُطْعِمُكُمْ لِوَجْهِ اللَّهِ لَا نُرِيدُ مِنكُمْ جَزَاء وَلَا شُكُورًا

« ils nourrissaient le pauvre, l’orphelin et le captif, pour l’amour de Dieu, Nous vous nourrissons pour plaire à Dieu, n’attendant de vous ni récompense, ni gratitude. » Al-Insân (76:8-9)

6- Le Prophète (prière et paix de Dieu soient sur lui) était dans toutes ses actions contre l’effusion de sang, c’est le Prophète de la miséricorde, alors que la légende dit qu’il a tué des centaines en deux jours !

C’est le Messager de la miséricorde pour le monde entier, il ne fait pas de distinction entre une race et une autre, il a toujours pardonné à tous ceux qui l’avaient agressé comme dans la conquête de la Mecque et Al-hudaibiya, c’est le Messager de la paix et de l’amour à toute l’humanité.  En effet, Abu Ubayd b. Sallam relate dans son livre Kitab Al-Amwal que lorsque Khaybar tomba aux mains des musulmans, il y avait là une famille qui s’était particulièrement distinguée par ses insultes envers le Prophète. Pourtant, à ce moment le Prophète s’adressa à eux sur un ton de réprimande : ”Fils d’Abu al-Huqayq, j’ai su l’étendue de votre hostilité envers Dieu et son Messager, mais cela ne m’empêche pas de vous traiter comme j’ai traité vos frères”.  C’était après la reddition des Banu Qurayda.

Les questions logiques concernant cette légende : 1-  Si le nombre de combattants prisonniers était entre 600 et 900, cela signifie qu’environ trois milles personnes avaient été amenées en une seule fois de la terre de Banu Qurayda jusqu’à Médine, mais cette route exige de longues heures, donc comment peut-on assurer le contrôle sur un tel nombre en termes de sécurité et militaire ?

2- Ibn ishak rapporte : ”Puis on les fit descendre, L’Envoyé de Dieu les a enfermés dans le quartier de Bint al-Hârith à al-Madînah ; Bint al-Hârith est une femme de Banû Al-Najjar”.

Nous posons la question suivante : Y a -t-il une maison pour accueillir un tel nombre ? Comment toutes ces personnes ont pu être emprisonnées dans la maison de la femme de Banu Al-Najjar ?

3-  Pourquoi les musulmans n’ont pas tué ces personnes sur leurs terres pour gagner du temps et de l’effort ?

4- Pourquoi les musulmans n’ont pas tué ces personnes dans la tranchée qui était creusée avant la bataille des partis, afin de sauver Médine de l’odeur du sang et pour éviter le résultat inévitable de la propagation des épidémies et des maladies ?

5- Si réellement autant de centaines de personnes avaient été mises à mort sur la place du marché, et des tranchées creusées pour l’opération, il est très étrange qu’il n’y en ait aucune trace nulle part, pas de signe ni d’indication de la place, et aucune marque de référence visible !

6-Comment les Juifs ont vécu avec les musulmans après ce massacre légendaire ?

7-Où se trouve cette tranchée où les Juifs ont été tués ?

8-Comment l’esprit accepte que deux personnes qui sont Ali et Zubair ”selon les narrateurs” aient tout simplement tué et de sang-froid 700 personnes ?

9-Les Juifs documentent toujours tout ce qu’ils voient en injustice contre eux, pourquoi donc ils ne parlent pas de ce massacre si c’était vrai ?

10-Ce récit n’est plus acceptable parce que le verset Coranique dit :

وَلاَ تَكْسِبُ كُلُّ نَفْسٍ إِلاَّ عَلَيْهَا

« Aucune âme ne portera le fardeau d’une autre. » Al-An’âm (6:164).

En conclusion, il faut rappeler que les historiens et auteurs de la biographie du Prophète (prière et paix de Dieu soient sur lui) n’ont pas appliqué les règles strictes des “traditionalistes”, ils ne donnaient pas toujours la chaîne des rapporteurs, chacun devant être validé comme digne de confiance, et certifié comme ayant transmis son rapport directement de son informateur, et ainsi de suite, c’est pourquoi, nous ne pouvons pas ignorer le Coran pour satisfaire Ibn ishaq !

Facebook'ta PaylaşTwitter'da Paylaş
Date: Mar 31, 2015
Other Fatwas In This Category:
#   Title Date Reads 
1 La capture est un des résultats d’une guerre légitime 2015.03.31 1,022
2 La capture sans guerre 2015.03.31 1,416
3 Les deux bases du système islamique concernant les captifs(ves) 2015.03.31 1,441
4 L’esclavage et l’exploitation sexuelle des prisonnières à la lumière du Coran et de la Sunna 2015.03.31 2,270
5 L’histoire de Banu Quraidha 2015.03.31 6,550
6 Les idées fausses contraires au Coran et à la Sunna sur le sujet des prisonnières 2015.03.31 1,265
7 Le contrôle des terres détenues par les prisonniers (Khaibar خَيْبَر est un exemple) 2015.03.31 3,389
8 Qui est Ali Riza Demirjan ? 2015.03.31 1,291
9 Le bon comportement du prophète envers les captives 2015.04.06 6,473
10 Introduction 2015.03.31 696
11 Partie 3 : L’interdiction de l’esclavage des prisonnières de guerre 2015.04.06 6,100
12 L’islam a-t-il mis fin à l’esclavage et à l’exploitation sexuelle des prisonnières ? 2015.03.31 1,108
13 Les différences fondamentales entre l’esclavage et le système de capture dans l’islam 2015.04.06 8,064
14 L’histoire de l’esclavage 2015.03.31 4,107
15 Les idées de la méthode contraire au Coran et à la Sunna 2015.03.31 1,058
16 La méthode contraire au Coran et à la Sunna est encore présente 2015.03.31 1,332
17 Notre méthode dans ce livre 2015.03.31 1,084
18 Les termes qui concernent les prisonniers et les prisonnières et leurs sources 2015.03.31 2,104
19 Pourquoi l’islam a-t-il utilisé différents mots dans ce sujet ? 2015.03.31 1,055
20 Partie 2 : La fin de la période de l’esclavage et le début du système de la capture dans l’islam 2015.03.31 934
21 Les enseignements Coraniques sur la guerre 2015.03.31 1,910