Partie 3 : L’interdiction de l’esclavage des prisonnières de guerre

Partie 3 : L’interdiction de l’esclavage des prisonnières de guerre

L’esclavage des prisonnières de guerre conduit à l’enfer, tandis que la libération de ces prisonnières conduit au paradis.

Cette réalité n’était-elle pas connue ?

Il est certain que certains savants ne sont pas arrivés à la réalité de l’interdiction de l’esclavage dans l’islam pour deux raisons : 1. Ils n’ont pas compris les versets Coraniques correctement. 2. Ils ne veulent pas étudier cette question loin de l’héritage des anciens savants.

Mais il est certain aussi qu’il y a des savants qui sont arrivés à comprendre les versets correctement.

Avec l’expansion des limites des pays islamiques, l’esclavage a augmenté, et l’exploitation sexuelle des captives vendues et achetées est arrivée à son apogée pendant la période de la khilafat islamique qui exigeait la transmission du pouvoir au fils après la mort du père, même si cela conduit à verser le sang, comme le cas dans l’Etat Omeyyade, L’Etat Abbaside et l’Etat Ottoman.

Au début, beaucoup de savants ont essayé de parler de l’importance de l’application des ordres Coraniques dans les domaines politiques, économiques et sociaux, mais ils n’ont pas pu modifier la méthode contraire au Coran et cette méthode a dominé la vie des musulmans pour les raisons que nous allons citer dans ce livre, alors le Coran est devenu négligé dans notre vie.

Tous les prophètes et les messagers interdisent (selon le message de Dieu) l’esclavage.

Nous avons déjà dit que l’islam a autorisé la capture comme un résultat de guerre légitime, mais il a interdit catégoriquement l’asservissement [1] et le meurtre des captifs(ves), il a instauré un nouveau système basé sur deux points : 1. La libération gratuite. 2. La libération contre une rançon.

Malheureusement, les musulmans ont négligé le vrai islam, et ont formé un nouvel islam contraire au livre de Dieu.

Avant tout, nous devons rappeler une règle essentielle mentionnée dans le Coran :

Quand le Coran parle des interdictions pour les anciens peuples, alors ces lois concernent aussi les musulmans [2].

Les principes du Coran qui interdisent l’esclavage.

Dieu dit : “Nous avons honoré les fils d’Adam, Nous les avons portés sur la terre ferme et sur la mer, Nous leur avons dispensé d’excellentes nourritures, Nous leur avons accordé une place privilégiée par rapport à beaucoup d’êtres que Nous avons créés.” Al-Isrâ (17:70).

La liberté est une partie essentielle de la dignité humaine donnée par Dieu à tout le monde.

L’esclavage est contraire à la dignité humaine et à la bonne nature humaine, alors il est contraire au Coran [3].

La soumission absolue est seulement à Dieu.

Dieu a créé les cieux et la terre pour servir l’homme qui doit adorer Dieu seul.

Dieu a envoyé un messager à tout peuple pour montrer et expliquer le message de Dieu aux gens, ce message qui se base sur l’unicité de Dieu, comme le dit le verset 5 de la sourate d’Al-Fâtiha : “C’est Toi que nous adorons, et c’est de Toi que nous implorons le secours.” (1:5)

Nous récitons ce verset chaque jour dans nos prières obligatoires.

Le sceau prophète a interdit l’utilisation des mots soulignant l’esclavage entre les humains, et a confirmé que Dieu seul mérite l’adoration.

B. L’esclavage est interdit selon le message de tous les prophètes et les messagers.

Dieu dit dans le verset 79 de la sourate d’Al ‘Imrân que les prophètes n’ont pas le droit d’asservir les gens : “Il ne siérait pas qu’un homme auquel Dieu a donné le Livre, la Sagesse et la Prophétie aille ensuite dire aux hommes : ”Soyez mes adorateurs [4], non ceux de Dieu” ; mais il devrait dire : ”Soyez des maîtres, puisque déjà vous enseignez l’Ecriture et que vous l’étudiez.“ (3:79)

Et Dieu dit que les captifs(ves) ne sont pas considéré(e)s comme butin dans les guerres [5] : “Il n’appartient pas à un prophète de faire des captifs tant qu’il n’a pas mené sur terre un combat acharné. Vous voulez les biens de ce monde, mais Dieu veut [pour vous] la vie future. Dieu est Puissant, Sage.” Al-Anfâl (8:67).

Le Coran interdit la distinction entre les gens sur la base de l’esclavage injuste, et il ordonne à Mouhammad en disant : “Ne repousse pas ceux qui prient matin et soir leur Seigneur et qui recherchent Sa Face. Tu n’as aucun compte à rendre pour eux, et ils n’ont aucun compte à rendre pour toi. Si tu les repoussais, tu serais parmi les iniques.” Al-An’âm (6:52) [6].

La Kaaba est le symbole de la liberté.

La Kaaba est décrite dans le Coran comme la maison la plus ancienne, et elle est la première maison pour adorer Dieu, car Dieu nous ordonne de visiter cette maison depuis la période d’Ibrahim et d’Adam (la paix soit sur eux).

Alors, la Kaaba est le symbole de la liberté parce qu’elle nous suggère que l’adoration doit être à Dieu seul [7].

D. L’esclavage est interdit selon Balkis (la reine de Saba).

Le Coran a critiqué à travers Balkis les dirigeants qui occupent les pays par la force militaire, car ces dirigeants capturent les libres pour les asservir.

Dieu dit : “Elle dit : “Quand les rois pénètrent dans une cité, ils la mettent à sac et ils font de ses plus nobles habitants les plus misérables des hommes. C’est ainsi qu’ils agissent.” Al-Naml (27:34).

E. La critique de Pharaon parce qu’il asservissait les fils d’Israël.

Dieu a sauvé les fils d’Israël qui souffraient à cause des actions de Pharaon comme le dit le verset suivant : “Nous vous avons délivrés des gens de Pharaon : ils vous infligeaient de graves tourments : ils égorgeaient vos fils et laissaient vivre vos femmes. Ce fut là une terrible épreuve de la part de votre Seigneur.” Al-Baqara (2:49).

Le Coran a critiqué Pharaon comme dans le verset suivant : “Est-ce là la faveur que tu me reproches, toi qui as réduit en esclavage les fils d’Israël ?” Al-Shu’arâ’ (26:22).

Dieu a promis aux fils d’Israël qu’ils seront libres et forts après la souffrance à cause de l’asservissement et la faiblesse comme le dit le verset suivant : “Mais Nous avons voulu favoriser ceux qui avaient été opprimés sur la terre, Nous avons voulu en faire des chefs, en faire des héritiers.” Al-Qasas (28:5).

Le Coran dit qu’il y a des rois et des prophètes qui appartiennent aux fils d’Israël comme dans le verset suivant : “Rappelez-vous les paroles de Moïse à son peuple : ”Ô mon peuple ! Souvenez-vous de la Faveur de Dieu à votre égard lorsqu’Il a suscité parmi vous des prophètes, qu’Il a suscité pour vous des rois [8], et qu’Il vous a accordé ce qu’Il n’avait donné à nul autre parmi les mondes !” Al-Mâ’idah (5:20).

Le Coran a critiqué aussi ceux qui ont suivi Pharaon par imitation aveugle : “Pharaon rendit son peuple docile, et celui-ci lui obéit ; c’était vraiment un peuple pervers.” Al-Zukhruf (43:54).

F. La critique des fils d’Israël parce qu’ils asservissaient leurs frères de religion.

Le Coran a refusé les comportements des fils d’Israël, ces comportements qui se basent sur le meurtre de leurs frères de religion et sur l’asservissement d’un groupe pour en prendre la rançon.

Dieu dit : “Et pourtant, voilà qu’ensuite vous vous entretuez, vous expulsez de leurs maisons certains d’entre vous et vous vous liguez contre eux par péché et transgression. S’ils se constituent prisonniers, vous les rançonnez, alors qu’il vous était interdit de les expulser. Croyez-vous donc à une partie du Livre alors que vous en reniez une autre ? Quelle sera donc la rétribution de celui d’entre vous qui agit ainsi, sinon d’encourir l’opprobre ici-bas et, au Jour de la Résurrection, d’être rejeté vers le châtiment le plus rigoureux ? Dieu n’est pas indifférent à ce que vous faites.” Al-Baqara (2:85) [9].

G. L’interdiction de l’acceptation du régime qui asservit les gens.

Le Coran ordonne aux musulmans de refuser les enseignements des dirigeants qui violent le Coran, car les musulmans ne doivent pas être comme un troupeau de moutons : “Ô vous qui croyez ! Ne dites pas [au Prophète] : ”Sois avec nous comme le berger avec les moutons !”, mais dites : ”prends soin de nous !“, et écoutez ! Un châtiment douloureux attend les mécréants.” Al-Baqara (2:104).

H. Celui qui asservit les gens est l’arrogant.

Dieu n’a pas donné les mêmes qualités à tout le monde parce qu’Il veut éprouver les gens [10], alors les gens sont différents en ce qui concerne leurs capacités : La force, la richesse, l’activité et la morale.

Les gens sont différents par les formes et les couleurs.

Mais les arrogants qui travaillent contre le Coran ont asservi les gens et ont pensé qu’ils sont des dieux !

Ils ont essayé d’autoriser l’esclavage bien qu’ils savent que le Coran interdit cette chose.

Dieu a envoyé Moïse pour sauver les fils d’Israël qui ont été asservi par Pharaon [11].

Dieu a envoyé Mouhammad pour sauver les gens qui adoraient les idoles, et nous a ordonné de mettre fin à l’esclavage.

Dieu nous a ordonné de libérer les esclaves (les captifs(ves) de guerre), et on peut confirmer que le message commun de tous les messagers vise à mettre fin à l’esclavage et à adorer Dieu seul [12].

Le message de Dieu vise à accroître la lumière de la liberté.

Dieu seul a le droit d’asservir les gens.

L’Homme peut se vendre lui-même dans un seul cas ; si cette vente est à Dieu seul [13], mais l’esclavage est catégoriquement interdit.

Dieu dit : “Dieu a acheté aux croyants leurs personnes et leurs biens parce que le Paradis leur est réservé. Ils combattent dans le chemin de Dieu : ils tuent et ils sont tués. C’est une promesse qu’Il a souscrite en vérité dans la Tora, l’Evangile et le Coran. Qui donc tient son engagement mieux que Dieu ? Réjouissez-vous donc du pacte que vous avez conclu. C’est cela le bonheur suprême.” Al-Tawbah (9:111) [14].

J. L’islam ne fait aucune distinction entre le libre et l’esclave, ainsi la bonne nature humaine ne fait pas une distinction entre eux.

Dieu a créé tous les humains d’un seul père et d’une seule mère, alors les humains sont frères, personne n’a le droit d’arrogance sur les autres et personne n’a le droit d’asservir les autres.

Dieu dit : “Ô vous, les hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle. Nous vous avons constitués en peuples et en tribus pour que vous vous connaissiez mutuellement. En vérité, le plus noble d’entre vous auprès de Dieu est celui qui l’emporte en piété. Dieu est Omniscient, Il est instruit de tout.” Al-Hujurât (49:13).

Le sceau prophète a confirmé cette réalité par ses actions envers les gens et par ses paroles.

Le messager de Dieu dit : « Les gens sont des métaux, tels les métaux d’or et d’argent. Les meilleurs d’entre eux pendant la période préislamique sont leurs meilleurs en Islam une fois qu’ils ont bien compris l’Islam. Les âmes sont des armées mobilisées. Celles d’entre elles qui se reconnaissent s’attirent et celles qui se méconnaissent se repoussent » [15].

D’après Ibn Abbas, pendant le tawaf autour de la Ka’ba, le prophète passa près d’un homme qui avait attaché sa main à un autre homme au moyen d’une courroie, ou d’un fil ou au moyen d’autre chose. Le prophète coupa la chose avec sa main et dit ”Conduis-le par la main” [16].

Le prophète a fait cela parce que cette situation lui rappelait l’esclavage injuste.

Le prophète a interdit l’utilisation des mots qui concernent l’esclavage.

K. L’être humain est né libre, et doit rester libre.

Dieu a honoré l’Homme et lui a donné la dignité humaine et la liberté du choix, et nous a ordonné d’accomplir ses enseignements [17].

Alors Dieu a interdit l’asservissement des gens parce que l’esclavage signifie la destruction de la liberté [18], et cela conduit aux guerres [19] et à verser le sang.

L’esclavage est interdit, et la relation sexuelle sans mariage avec les captives est interdite.

L. La liberté est la justice.

Dieu aime la justice et nous ordonne de garder la liberté pour tout le monde.

Dieu dit : “Certes, Dieu ordonne l’équité, la bienfaisance et la libéralité envers les proches parents. Il proscrit la turpitude, la transgression et la violence injustifiée. Il vous exhorte pour vous inciter à réfléchir.” Al-Nahl (16:90)

Alors la justice et la liberté sont les deux bases de la religion islamique qui interdit catégoriquement l’esclavage.

M. La relation sexuelle sans mariage est interdite.

L’islam a annoncé la guerre contre l’esclavage, et a ouvert la voie de la liberté pour former une société islamique équilibrée qui n’accepte ni l’esclavage ni la relation sexuelle avec les captifs(ves) hors mariage.

N. L’esclavage est un polythéisme parce qu’il est une sorte de déification.

L’islam a interdit l’esclavage, et a supporté les principes de l’unicité.

Dieu dit : “La femme d’Imrân dit : ”Mon Seigneur ! Je te consacre ce qui est dans mon ventre ; accepte-le comme mon offrande. Tu es, en vérité, Celui qui entend tout, l’Omniscient.“ Al ‘Imrân (3:35)

Le messager de Dieu a appliqué ces enseignements et n’a pas asservi les captifs(ves) bien qu’il ait des milliers de prisonniers et de prisonnières.

Les 4 califats n’ont pas asservi les captifs et les captives et ont lutté contre l’esclavage.

Nous ne pouvons pas accepter les opinions qui autorisent l’esclavage parce que le Livre de Dieu l’interdit clairement.


[1] Selon la jurisprudence islamique traditionnelle ; il est permis d’asservir les captifs(ves), et il est permis de les vendre et de les acheter.

[2] Voir ; la sourate d’Al-Shûrâ “le verset 13”.

Dieu dit dans les versets “26-28” de la sourate des femmes comme suit : ( Dieu veut vous éclairer sur les usages de ceux qui ont vécu avant vous, afin de vous guider et de revenir vers vous. Dieu est omniscient, sage.

Dieu veut revenir vers vous, alors que ceux qui suivent leurs passions veulent que vous glissiez sur une pente vertigineuse.

Dieu veut alléger votre fardeau, car l’homme a été créé faible.).

Dieu dit que le sujet des esclaves est une partie de message de tous les prophètes, mais les personnes qui ont préféré les convoitises et les péchés ont annulé le contenu des versets Coraniques.

Dieu a autorisé la relation sexuelle avec les captives si cette relation est selon un contrat de mariage.

Les compagnons du prophète ont compris cette réalité, par exemple quand un d’eux (Rabi ben Amer) est venu voir Kisra, celui ci a demandé : Pourquoi tu es venu chez nous ?

Rabi a dit : “Nous sommes venus pour délivrer celui qu’il veut de la servitude envers les humains pour l’amener à se consacrer au culte de Dieu seul. [Nous voulons] sauver les gens des difficultés de la vie d’Ici-bas pour leur permettre de mener une vie aisée. [Nous voulons] les arracher à l’injustice qui règne dans les fausses religions pour les placer sous la justice de l’Islam “.

[3] Voir aussi ; La sourate des femmes (4 : 119).

[4] Il faut obéir aux ordres de Dieu sans aucune condition et sans moindre opposition, c’est une adoration.

Mais l’obéissance aux ordres des hommes de la religion, de la politique et des affaires sans aucune pensée et sans aucune compréhension est une partie de l’esclavage interdit.

[5] Le butin n’est permis qu’au messager de Dieu qui dit : « Cinq choses m’ont été données qui n’ont été données à aucun Prophète avant moi: le soutien victorieux m’a été assuré par l’effroi jeté dans le cœur de mes ennemis, depuis une distance parcourue en un mois ; j’ai eu la Terre entière (la planète) comme lieu de prière, et la terre (matière organique) comme substance purificatrice, ainsi, là où surviendra l’heure de la prière pour tout homme de ma communauté, qu’il fasse sa prière ; la prise de butins de guerre m’a été rendue licite, et cela n’est arrivé à personne avant moi ; j’intercèderai pour les gens auprès de Dieu le Jour du Jugement ; enfin un prophète était envoyé autrefois à son peuple en particulier, alors que j’ai été envoyé à toute l’humanité ». Al-Boukhâri.

Cette narration est une preuve qui confirme que l’esclavage est interdit.

[6] Par exemple ; Bilal alHabashi et ses amis, car le prophète a agi avec un bon comportement envers les esclaves et a ouvert la voie de la liberté pour eux.

[7] Le verset 35 de la sourate d’Al ‘Imrân et les deux versets 29-33 de la sourate d’Alhaj.

Le verset 35 de la sourate d’Al ‘Imrân dit : ( Il s’y trouve des signes évidents, [dont] la station d’Abraham. Quiconque y pénètre est en sécurité. Et c’est un devoir envers Dieu, pour tous les hommes qui en ont les moyens, de faire le pèlerinage à la Maison sacrée. Pour ce qui est du mécréant, Dieu n’a nul besoin des mondes créés…)

[8] Selon l’interprétation de Hamdi yazar ; Le mot des rois dans ce verset souligne la liberté donnée par Dieu aux fils d’israël.

[9] Il y avait 3 tribus juifs dans Médine : Banu Qainuqa’a, Banu Nadir qui sont les alliés de Hazraj et Banu Quraidha qui sont les alliés des Aws.

Dans le cas de la guerre entre les Hazraj et les Aws, chaque tribu défend ses alliés, alors ils se tuent entre eux, chaque tribu essaie de prendre les biens des autres tribus, ils font cela bien que la Torah interdit cette chose.

Ils se tuent entre eux, ils capturent les soldats des autres tribus juifs, et ensuite ils prennent la rançon contre la libération de ces captifs(ves).

[10] Voir : Le verset 165 de la sourate d’Al-An’âm et le verset 32 de la sourate d’Al-Zukhruf.

[11] Voir : Le verset 36 de la sourate d’Al-Nahl, le verset 165 de la sourate d’Al-A’râf et le verset 47 de la sourate “Muhammad”.

[12] Voir : Le verset 157 de la sourate d’Al-A’râf.

[13] Voir : Le verset 207 de la sourate d’Al-Baqara.

[14] Le Coran a parlé du vente de l’Homme à une autre personne dans la sourate”Yûsuf” mais l’islam n’accepte pas telle chose.

[15] Bukhary, Le livre des qualités des compagnons du prophète.

[16] Bukhary, Le livre du pèlerinage, 70.

[17] Voir : Le verset 151 de la sourate d’Al-An’âm, le verset 33 de la sourate d’Al-Isrâ et le verset 68 de la sourate d’Al-Furqân.

[18] Voir ; Le verset 217 de la sourate d’Al-Baqara.

[19] Voir ; Le verset 193 de la sourate d’Al-Baqara.

Facebook'ta PaylaşTwitter'da Paylaş
Date: Apr 6, 2015
Other Fatwas In This Category:
#   Title Date Reads 
1 L’islam a-t-il mis fin à l’esclavage et à l’exploitation sexuelle des prisonnières ? 2015.03.31 1,071
2 Les différences fondamentales entre l’esclavage et le système de capture dans l’islam 2015.04.06 7,775
3 L’histoire de l’esclavage 2015.03.31 4,013
4 Les idées de la méthode contraire au Coran et à la Sunna 2015.03.31 1,029
5 La méthode contraire au Coran et à la Sunna est encore présente 2015.03.31 1,288
6 Notre méthode dans ce livre 2015.03.31 1,054
7 Les termes qui concernent les prisonniers et les prisonnières et leurs sources 2015.03.31 2,034
8 Pourquoi l’islam a-t-il utilisé différents mots dans ce sujet ? 2015.03.31 1,019
9 Partie 2 : La fin de la période de l’esclavage et le début du système de la capture dans l’islam 2015.03.31 904
10 Les enseignements Coraniques sur la guerre 2015.03.31 1,875
11 La capture est un des résultats d’une guerre légitime 2015.03.31 985
12 La capture sans guerre 2015.03.31 1,374
13 Les deux bases du système islamique concernant les captifs(ves) 2015.03.31 1,408
14 L’esclavage et l’exploitation sexuelle des prisonnières à la lumière du Coran et de la Sunna 2015.03.31 2,192
15 L’histoire de Banu Quraidha 2015.03.31 6,360
16 Les idées fausses contraires au Coran et à la Sunna sur le sujet des prisonnières 2015.03.31 1,231
17 Le contrôle des terres détenues par les prisonniers (Khaibar خَيْبَر est un exemple) 2015.03.31 3,268
18 Qui est Ali Riza Demirjan ? 2015.03.31 1,261
19 Le bon comportement du prophète envers les captives 2015.04.06 6,237
20 Introduction 2015.03.31 671
21 Partie 3 : L’interdiction de l’esclavage des prisonnières de guerre 2015.04.06 5,877