Islam et Musulmans

Montant d’intérêt

Question :

Je suis intéressé par la différence des intérêts sur un prêt d’une banque ou d’une société par rapport au problème de l’usure. Je crois savoir que l’usure est un intérêt excessif et qu’un faible intérêt pour un prêt est légitime. Y a-t-il un soutien Coranique pour cette interprétation ? Merci de votre temps sur cette question.

Réponse :

Selon le Coran, tout type de prêt accordé pour fournir un revenu est appelé usure; et le revenu fourni, c’est-à-dire l’intérêt, est également de l’usure, quel que soit le ratio ou le montant du revenu.

Dans le verset 275 de la sourate d’Al-Baqara (la vache) il est stipulé que l’usure est interdite (haraam). Dans le verset 278 il est ordonné que le montant à établir en tant qu’intérêt soit laissé au débiteur, peu importe la somme. Et dans le verset 279 il est ordonné au créancier de ne recevoir que le capital qu’il possédait; car tout excédent est usure. Par conséquent, il n’y a rien dans le Coran concernant le montant de l’intérêt.

« Ceux qui se nourrissent de l’usure ne se lèveront que comme se lève celui que Satan a violemment frappé, il en sera ainsi parce qu’ils disaient : ”La vente est semblable à l’usure“, Mais Dieu a permis la vente et Il a interdit l’usure. Celui qui, ayant reçu une exhortation de son Seigneur, cesse de pratiquer l’usure, peut conserver ce qu’il a déjà gagné, et son cas relève de Dieu. Mais ceux qui recommencent à pratiquer l’usure sont les hôtes du Feu, où ils demeureront à jamais. » AL-Baqara (2:275)

« Ô vous qui croyez, craignez Dieu ! et renoncez au reliquat de l’intérêt usuraire, si vous êtes croyants, Si vous ne le faites pas, attendez-vous à une guerre de la part de Dieu et de Son envoyé, Tandis que si vous vous repentez, votre capital vous restera : vous ne léserez pas et vous ne serez pas lésés. » AL-Baqara (2:278-279)

İl y a un commentaire

Suivez-nous