Le verset 5 de la sourate Al-Tawbah – Le Repentir

Question :

Mon ami dit que les musulmans aiment faire couler le sang des associateurs et il cite le verset 5 de la sourate Al-Tawbah comme une preuve.

Ma question est la suivante : Comment peut-on comprendre le verset 5 de la sourate Al-Tawbah ?

Réponse :

L’Islam n’est pas la religion qui ordonne de tuer les gens à cause de leurs croyances.

« Pas de contrainte en religion ! » Al-Baqara (2:256)

« Dis : ”La Vérité vient de votre Seigneur. Que celui qui le veut, croie, et que celui qui le veut, mécroie.” Certes, Nous avons préparé pour les iniques un Feu dont les flammes les encercleront. S’ils appellent à l’aide, on leur versera une eau ardente comme le métal fondu, qui leur brûlera le visage. Quelle détestable breuvage et quel abominable séjour ! » Al-Kahf (18:29)

« Si ton Seigneur le voulait, tous les habitants de la terre croiraient. Peux-tu, toi, contraindre les hommes à être croyants ? » Jonas – Yunus (10:99)

Certaines personnes ne lisent qu’une petite partie d’un verset et parlent des jugements de l’Islam sur la base de cette petite partie, cette méthode ne vise qu’à tromper les gens.

Par exemple : certaines personnes disent que l’Islam ordonne de tuer les associateurs selon une petite partie du verset 5 de la sourate Al-Tawbah : « tuez les associateurs partout où vous les trouverez ; capturez-les, assiégez-les et dressez-leur toutes sortes d’embuscades », ces personnes visent clairement à dire que l’Islam est la religion de l’agression et veulent tromper les gens sur la base de cette petite partie du verset.

Pour comprendre le verset 5 de la sourate Al-Tawbah, on doit lire les premiers quatre versets : le premier verset dit : « Voici une déclaration d’immunité faite par Dieu et Son Envoyé aux associateurs avec lesquels vous avez conclu un pacte ».

Ce verset parle d’un groupe d’associateurs avec lesquels les musulmans avaient conclu un pacte, mais ce groupe a rompu le pacte, alors Dieu leur donne un délai pour corriger cette erreur comme le dit le deuxième verset : « Parcourez la terre “Mecque” durant quatre mois. Sachez que vous ne prévaudrez-pas contre Dieu, mais que Dieu couvre d’opprobre les mécréants ! », alors Dieu leur a donné un délai de quatre mois.

Ce délai commence avec le dixième jour de Dhou l-Hijjah jusqu’ au dixième jour de Rabi Ul Akher.

« Et voici une proclamation de Dieu et de Son Envoyé adressée aux hommes le jour du Grand Pèlerinage : ”Dieu et Son Envoyé désavouent les associateurs. Si vous vous repentez, cela vaudra mieux pour vous ; mais si vous vous détournez, sachez que vous ne prévaudrez pas contre Dieu !” Annonce aux mécréants un châtiment douloureux. » Al-Tawbah (9:3)

Ces trois versets parlent des associateurs qui ont rompu le pacte avec les musulmans et Dieu leur donne un délai de quatre mois pour corriger cette erreur.

Pour les associateurs qui n’ont pas rompu le pacte il y a une exception comme le dit le verset suivant : « à l’exception des associateurs avec lesquels vous avez conclu un pacte et qui, par la suite, ne l’ont pas violé et n’ont prêté assistance à personne contre vous. Respectez pleinement le pacte conclu avec eux jusqu’au terme convenu. Dieu aime ceux qui Le craignent. » Al-Tawbah (9:4)

« à l’exception des associateurs avec lesquels vous avez conclu un pacte et qui, par la suite, ne l’ont pas violé et n’ont prêté assistance à personne contre vous. » Ce verset signifie clairement que le premier groupe des associateurs a rompu le pacte avec les musulmans et a supporté les ennemis des musulmans.

La relation des musulmans avec le deuxième groupe ”qui n’a pas rompu le pacte” doit être basée sur la paix.

Pour le premier groupe, après la fin du délai fixé “quatre mois”, les musulmans sont ordonnés de tuer les membres de ce groupe ou de les mettre en prison, car 1. ils ont rompu le pacte avec les musulmans. 2. ils n’ont pas corrigé cette erreur pendant le délai fixé par Dieu.

« Lorsque les quatre mois se seront écoulés, tuez les associateurs partout où vous les trouverez ; capturez-les, assiégez-les et dressez-leur toutes sortes d’embuscades. Mais s’ils se repentent, s’acquittent de la prière et font l’aumône, alors laissez libre leur chemin. Dieu est Pardonneur, Clément. » Al-Tawbah (9:5)

« Mais s’ils se repentent, s’acquittent de la prière et font l’aumône, alors laissez libre leur chemin. Dieu est Pardonneur, Clément. » cette partie de verset décrit le cas des personnes qui veulent corriger leur erreur, ce sont les personnes qui veulent respecter le pacte signé avec les musulmans.

Le verset principal qui parle de la seule guerre légale dans l’Islam est le suivant : « Combattez dans le chemin de Dieu ceux qui vous combattent. Mais ne transgressez pas ; Dieu n’aime pas les transgresseurs. » Al-Baqara (2:190)

La seule guerre légale est celle défensive.

La relation entre les musulmans et les non musulmans doit se baser sur le respect, la justice et la coopération.

« Dieu ne vous interdit pas d’excuser et de traiter avec équité ceux qui ne vous ont pas combattus à cause de votre foi et qui ne vous ont pas expulsés de vos maisons ; Dieu aime ceux qui sont équitables. » L’éprouvée – Al-Mumtahana (60:8)

Dans le cas d’agression par un groupe de non musulmans contre des musulmans, le droit à l’auto-défense est donné aux musulmans.

« Dieu vous interdit seulement de prendre pour amis ceux qui vous ont combattus à cause de votre foi, ceux qui vous ont expulsés de vos maisons et ceux qui ont aidé à votre expulsion. Ceux qui les prennent pour amis, ceux-là sont les iniques ! » L’éprouvée – Al-Mumtahana (60:9)

Facebook'ta PaylaşTwitter'da Paylaş
Date: Sep 5, 2015