Islam et Musulmans

Pourquoi l’homme pèche-t-il ?

Question :

J’ai deux questions : Pourquoi l’homme pèche-t-il ? Et serait-ce la repentance du péché ? Parfois, à cause du péché, les gens peuvent tomber dans le désespoir.

Réponse :

Il y a “la rogne” chez l’homme. Dieu le Tout-Puissant dit :

« Oui, l’homme a été créé instable [très inquiet] ; quand le malheur le touche, il est abattu ; et quand le bonheur le touche, il est refuseur. » (Al-Maarij 70:19-21)

Il y a de “l’ingratitude” chez l’homme. Dieu le Tout-Puissant dit :

« Et quand le malheur touche l’homme, il fait appel à Nous, couché sur le côté, assis, ou debout. Puis quand Nous le délivrons de son malheur, il s’en va comme s’il ne Nous avait point imploré pour un mal qui l’a touché. C’est ainsi que furent embellies aux outranciers leurs actions. » (Yunus 10:12)

Il y a aussi de “l’avarice” chez l’homme. Dieu le Tout-Puissant dit :

« Vos biens et vos enfants ne sont qu’une tentation, alors qu’auprès de Dieu est une énorme récompense. Craignez Dieu, donc autant que vous pouvez, écoutez, obéissez et faites largesses. Ce sera un bien pour vous. Et quiconque a été protégé contre sa propre avidité… ceux-là sont ceux qui réussissent. Si vous faites à Dieu un prêt sincère, Il multipliera pour vous et vous pardonnera. Dieu cependant est très Reconnaissant et Indulgent. » (At-Tagabun 64:15-16-17)

Toutes ces caractéristiques poussent les gens à se comporter abusivement. Mais l’homme est assez fort pour déterminer ce qui est juste et ce qui ne l’est pas. Dieu le Tout-Puissant dit :

« et lui a alors inspiré son immoralité, de même que sa piété ! A réussi, certes celui qui la purifie. Et est perdu, certes, celui qui la corrompt. » (Ach-Chams 91:8-9-10)

Celui qui fait le bien, ressent la joie de son bien, et celui qui fait le mal éprouve des remords. C’est une grande offre de Dieu. De cette façon, l’homme doit revenir de son erreur et se repentir. Peu importe la gravité du péché, la porte de repentance est toujours ouverte. Dieu le Tout-Puissant dit :

« Dis : ‹Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde de Dieu. Car Dieu pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux›. Et revenez repentant à votre Seigneur, et soumettez-vous à Lui, avant que ne vous vienne le châtiment et vous ne recevez alors aucun secours. Et suivez la meilleure révélation qui vous est descendue de la part de votre Seigneur, avant que le châtiment ne vous vienne soudain, sans que vous ne [le] pressentiez ; » (Az-Zumar 39:53-55)

Dieu le Tout-Puissant dit :

« Dieu veut vous éclairer, vous montrer les voies des hommes d’avant vous, et aussi accueillir votre repentir. Et Dieu est Omniscient et Sage. Et Dieu veut accueillir votre repentir. Mais ceux qui suivent les passions veulent que vous incliniez grandement (vers l’erreur comme ils le font). Dieu veut vous alléger (les obligations), car l’homme a été créé faible. » (An-Nisa’ 4:26-28)

Si une personne est morte sans repentance, alors le seul péché que Dieu ne pardonnera pas est le péché du Shirk (association). Dieu le Tout-Puissant dit :

« Certes Dieu ne pardonne pas qu’on Lui donne quelque associé. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. Mais quiconque donne à Dieu quelque associé commet un énorme péché. » (An-Nisa’ 4:48)

Shirk veut dire associé. Donner un associé à Dieu, c’est voir l’un ou plusieurs de ces attributs à un autre être. Parfois, cette entité est ses propres désirs des gens. Mais surtout ce sont les “grands” et les leaders spirituels qui sont considéré les proches de Dieu. Les “grands” des religions et les leaders spirituels sont amenés à la position de médiateurs entre Dieu et l’homme en étant considérés comme des demi-humains, demi-dieux. Les clergés les représentent. Etre partenaire de Dieu, est compté comme associé à Dieu, alors le clergé fait une grande exploitation de la religion de cette manière. Dans la sourate al-Fatiha on lit dans chaque prière, les versets « C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours ». Les musulmans qui font le nécessaire de ce verset, vivent une vie loin du shirk et de l’exploitation.

En conséquence, les gens peuvent sciemment ou non, commettre toutes sortes de péchés et imperfections. Chaque fois qu’un pécheur veut revenir, il doit savoir que les portes de la repentance sont ouvertes et qu’ils ne doivent jamais désespérer.

Ajouter un commentaire

Suivez-nous