Les musulmans d’aujourd’hui

Les musulmans d’aujourd’hui :

La négligence du problème des sectes qui ont émergé durant la période du chaos, en commançant par l’ère des compagnons du Prophète, et ont continué par la suite, a ouvert une porte à l’association (au polythéiste). Des actes dont résulte une sorte de polythéisme, soit le péché le plus grave et le plus impardonnable.

Ce problème n’a pas été traité comme une question de foi. Le problème du culte à quiconque en dehors de Dieu a été ignoré. le mot arabe Dua (دعا) (appelant à, l’invocation) et le mot arabe (استعانة istianah) (demande d’aide) n’ont pas été discutés comme des questions de base de la foi bien que beaucoup de versets coraniques décrivent le rappel et la recherche de l’aide de quelqu’un d’autre que Dieu comme une des caractéristiques distinctives d’un polythéiste (qui associe à Dieu).

Aucun des Prophètes ne fit d’effort pour prouver l’existence de Dieu ; c’est un fait connu, à la place ils ont tous consacré leur énergie à prouver qu’il n’y a d’autres dieux que Dieu, parce que tout le monde sait que le Dieu existe . Dans les principes de la foi et les livres d’aujourd’hui, la preuve de l’existence et l’unicité de Dieu a pris la place majeure. La croyance de “La ilāha illâ l-Lah / il n’y a pas d’autre dieu que Dieu” a fini par devenir “l’existence et l’unicité” , le but de ces livres est de savoir que Dieu existe et qu’il est unique.

Cette confusion au sujet de l’identification des mécréants (infidèles) est inutile puisque tout le monde croit en l’existence de Dieu, mais nous devons être capables de prouver qu’Il est le seul et l’Unique.

Le polythéiste sait au fond de lui que Dieu existe et qu’il est l’Unique, mais il pense que Dieu est semblable aux rois de la terre. Car comme nous pouvons connecter les rois par leurs parents ou leurs magistrats, un polythéiste pense que des intercesseurs le rapprocheront de Dieu. C’est pourquoi les chrétiens croient que Jésus est le Fils de Dieu, tout comme les polythéistes de la Mecque personnifiaient leurs idoles comme les filles de Dieu[1], et que certains demandent de l’aide aux âmes de leurs pères pour les rapprocher de Dieu.

Dieu dit au sujet des chrétiens d’aujourd’hui :

لَّقَدْ كَفَرَ الَّذِينَ قَالُواْ إِنَّ اللّهَ ثَالِثُ ثَلاَثَةٍ وَمَا مِنْ إِلَهٍ إِلاَّ إِلَهٌ وَاحِدٌ وَإِن لَّمْ يَنتَهُواْ عَمَّا يَقُولُونَ لَيَمَسَّنَّ الَّذِينَ كَفَرُواْ مِنْهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ

  « Certes, ils font preuve de mécréance ceux qui disent : ” En vérité, Dieu est le troisième de trois “, alors qu’il n’y a de dieu qu’un Dieu unique. S’ils ne cessent pas de proférer de telles paroles, un châtiment douloureux atteindra ceux d’entre eux qui mécroient.» Al-Mâ’idah (5:73)

Cependant, les chrétiens soutiennent que Dieu est seul et qu’il n’y a pas de dieu en dehors de Lui[2]. Il est la vérité elle-même. Il a créé les cieux et la terre, définit le modèle de la création et Il gouverne le monde[3]. Il est proche de l’homme [4] et sait tout[5].

Il existe et existera toujours [6], il n’y a pas de début ou de fin à son existence. Tout doit son existence à Lui. Tout ce que nous avons vient de Lui [7] Il se suffit à Lui-même[8] Le titre du Père lui a été donné parce qu’il est le commencement de tout.; Il a une autorité supérieure et est considéré comme ayant un intérêt actif dans les affaires humaines de la façon dont un père s’intéresse aux enfants qui sont à sa charge. Dieu n’est ni homme ni femme; Dieu est Dieu[9].

Malgré ces paroles, la raison pour laquelle ils sont comptés comme polythéistes est qu’ils associent Jésus et le Saint-Esprit entre eux et Dieu. Les chrétiens disent : “Jésus avec le Père préconise pour les chrétiens. Il est toujours en vie à la médiation en leur faveur. Jésus se tient devant Dieu[10]. Il a le pouvoir de sauver ceux qui se rapprochent de Dieu par lui-même. “[11]

L’énoncé suivant est une lettre de Paul aux Romains concernant le Saint-Esprit :

« Le Saint-Esprit nous aide dans notre faiblesse. Nous ne savons pas ce que nous devons prier, mais l’Esprit lui-même intercède pour nous par des gémissements sans paroles. Et Lui (Dieu) qui sonde les cœurs sait ce qui est dans la pensée de l’Esprit parce que l’Esprit intercède pour les saints selon la volonté Divine »[12].

 

Le Coran mentionne les polythéistes mecquois et leurs idoles :

وَالَّذِينَ اتَّخَذُوا مِن دُونِهِ أَوْلِيَاء مَا نَعْبُدُهُمْ إِلَّا لِيُقَرِّبُونَا إِلَى اللَّهِ زُلْفَى

« Nous ne les adorons que pour qu’ils nous rapprochent de Dieu ! » AL-zumar (39:3)

وَيَعْبُدُونَ مِن دُونِ اللّهِ مَا لاَ يَضُرُّهُمْ وَلاَ يَنفَعُهُمْ وَيَقُولُونَ هَؤُلاء شُفَعَاؤُنَا عِندَ اللّهِ قُلْ أَتُنَبِّئُونَ اللّهَ بِمَا لاَ يَعْلَمُ فِي السَّمَاوَاتِ وَلاَ فِي الأَرْضِ سُبْحَانَهُ وَتَعَالَى عَمَّا يُشْرِكُونَ

« Ce qu’ils adorent en dehors de Dieu ne peut ni leur nuire, ni leur être utile. Ils disent : “Ce sont nos intercesseurs auprès de Dieu !”. Dis : ” Allez-vous renseigner Dieu sur ce qu’Il ne connaît pas dans les cieux et sur la terre? Qu’Il soit glorifié et exalté au-dessus de ce qu’ils Lui associent !” » younus (18:10)

Peut-on dire que les chrétiens et les polythéistes mecquois ne croyaient pas à l’existence et l’unicité de Dieu ? Dans la confusion des esprits avec cette hypothèse, les exégèses du Coran ont rendu les versets mentionnant le shirk (associer à Dieu) incompréhensibles et ont ouvert la voie à des superstitions.

Pour illustrer, le Coran mentionne deux mots qui sont : ibada (عبادة) qui signifie le culte et dua (دعاء) qui signifie l’invocation. L'(ibada) est la servitude et (Dua) est un appel à l’aide.

Les Commentaires du Coran interprétent dua (faire appel à) comme “adorer” faussant ainsi sa signification réelle. Il existe une relation forte entre ces deux mots parce que (ibada) est censé être la réponse à (dua). Notre Prophète (la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) a dit : “L’invocation (La supplication) est la substance de l’ibada”[13].Cependant, une fois la supplication interprétée comme l’ibada, son sens s’en retrouve déformé, ce qui est à l’origine de nombreux appels à l’aide incongrus. Voyons où nous nous retrouvons si nous remplaçons dua avec ibada, en donnant des exemples des 4e, 5e, et 6e versets de la sourate Al-Ahqaf :

قُلْ أَرَأَيْتُم “مَّا” تَدْعُونَ مِن دُونِ اللَّهِ أَرُونِي مَاذَا خَلَقُوا مِنَ الْأَرْضِ أَمْ لَهُمْ شِرْكٌ فِي السَّمَاوَاتِ اِئْتُونِي بِكِتَابٍ مِّن قَبْلِ هَذَا أَوْ أَثَارَةٍ مِّنْ عِلْمٍ إِن كُنتُمْ صَادِقِينَ وَمَنْ أَضَلُّ مِمَّن يَدْعُو مِن دُونِ اللَّهِ “مَن” لَّا يَسْتَجِيبُ لَهُ إِلَى  يَومِ الْقِيَامَةِ وَ”هُمْ” عَن دُعَائِهِمْ غَافِلُونَ وَإِذَا حُشِرَ النَّاسُ كَانُوا لَهُمْ أَعْدَاء وَكَانُوا بِعِبَادَتهِمْ كَافِرِينَ

«Dis : ” Considérez ceux que vous implorez en dehors de Dieu; montrez-moi ce qu’ils ont créé sur la terre, ou s’ils ont été associés à la création des cieux ! Apportez-moi un livre plus ancien que celui-ci, ou quelque trace de science, si vous êtes véridiques “.

Qui donc est plus égaré que celui qui, au lieu de Dieu, implore ceux qui ne leur répondront pas jusqu’au jour de la Résurrection et qui resteront insensibles à leur appel, ceux qui, lorsque les hommes auront été rassemblés, seront leurs ennemis et méconnaîtront leur adoration ? » Al-Ahqâf (46:4-6)

Lorsque le mot de l’invocation «dua» fut interprété comme un culte, les distorsions de son sens devinrent inévitables. Les erreurs engendrairent d’autres erreurs, les significations réelles des versets ont été perdues[14]. Cette différence peut être vue dans les traductions les plus courantes :

« Dis-leur, (ô Prophète):« Avez-vous pensé à ce que vous adorez en dehors de Dieu? Montrez-moi ce qu’ils ont créé sur la terre ? Ou ont-ils une part de ciel ? Apportez-moi un livre plus ancien que celui-ci, ou quelque trace de science, si vous êtes véridiques. (4) Qui est loin égaré que celui qui adore des choses en dehors de Dieu sachant que ces choses ne peuvent pas lui répondre jusqu’au Jour de la Résurrection; cependant, ces choses ne sont-elles pas conscientes de leur culte? (5) Lorsque les polythéistes et tous les êtres humains rassemblés deviendront les ennemis de ces choses qu’ils adorent et nieront qu’ils les adoraient. (6) » Al-Ahqaf/ Les Dunes courbes (46:4- 6) [15]

“Appel à” a été remplacé par «culte»; «Peuple» avec «choses» et le mot «choses» a été expliqué comme «idoles», donc, le sens du verset a été complètement déformé. Il y a une grande différence entre un “idolâtre”et “celui qui appelle à l’aide en dehors de Dieu, ces (gens) qui ne sauront jamais lui répondre jusqu’au Jour de la Résurrection”.

Attribuer le sens de «culte» au mot “dua (دعا)”.

Attribuer le sens du mot «ma (ما)» au mot “man (مَن)”.

Dans la langue arabe, le mot “man مَن” signifie “ceux / qui” ou “ceux / celles” , ce mot est utilisé seulement pour les êtres raisonnables; pour l’homme[16]. D’autre part, «ma ما» signifie «chose / objet». Dans le verset 5 de Al-Ahqaf  (46: 5), le mot «مَن man» est mentionné à trois reprises.

Attribuer le sens de «hiya (هي)» pour le pronom “hum (هم)”.

Le pronom “Hum” en arabe signifie «ces» en français, ce pronom est utilisé pour les êtres masculins raisonnables; pour les hommes, mais Dans le Coran ce pronom inclu aussi les femmes.

Lorsque le mot «man مَن» a été attribué au sens «choses / objets», le pronom «hum» devait être attribué soit au sens de «huwa» pour signifier le libellé des “man (مَن)”, ou dans le sens de «hiya» pour signifier le sens modifié de “man (مَن)”. Ce qui était une grave erreur.

L’attribution du sens erroné de la forme “le pluriel masculin régulier”:

Le mot «ghafiloon» traduit par «ceux qui resteront insensibles à leur appel» est utilisé pour les êtres masculins raisonnables; c’est-à-dire les hommes. Mais dans le Coran, cela comprend aussi les femmes.

Donc, Fixer le sens «choses / objets» à «man (مَن)» a effacé ce détail important dans le sens aussi.

Le remplacement des êtres humains avec les idoles :

Les idoles sont des objets inanimés, tandis que Ceux qui seront ressuscités après la mort et parleront à ceux qui demandaient de l’aide d’eux sont des êtres humains. Par conséquent, l’expression: «Qui est loin égaré que celui qui adore les choses, en dehors de Dieu, sachant que ces choses ne peuvent pas lui répondre jusqu’au Jour de la Résurrection» est incorrecte et par conséquent indéfendable. Des situations similaires se reproduisent dans un nombre considérable de commentaires arabes.

Ces erreurs dans les interprétations Coraniques ont conduit à cette croyance sur les visiteurs des tombes :”Dieu a accordé certaines autorités, les potentiels et les qualifications aux serviteurs bien-aimés. Ce sont nos intercesseurs, avec l’aide de ceux-ci, nos désirs peuvent devenir réalité parce que nous sommes pécheurs et n’avons pas le visage de demander directement à Dieu”. [17].

Pour ces raisons, l’attribution de sainteté à quelqu’un qui a été religieusement respecté et la maladie de parvenir à Dieu via l’intercession de ces personnes ont infecté les musulmans.

[1] Tafsir al-Tabari, Beirut1412/1992. V. 11, p. 519, sourate An-Najm / L’étoile verset 19.

[2] Catéchisme de l’Église catholique, par. 200 et 212. Ici, Dieu est utilisé pour Allah.

[3] ibidem. Para .215, 216, et 222.

[4] İbidem. par. 206

[5] İbidem. par. 208

[6] İbidem. par. 212

[7] İbidem. par. 224

[8] İbidem. par. 212

[9] İbidem. par. 239

[10] İbidem. par. 519

[11] İbidem. par. 2634

[12] La Bible / Romains 8: 26- 28. Catéchisme de l’Église catholique, par. 741.

[13] Al-Tirmidhi, Dua, 1, hadith no. 3371.

[14] Pour plus d’informations voir: Abdulaziz Bayindir, Duada Evliyayi Araci Koyma déjà Sirk, Istanbul 2001. P. 8-9.

[15] Hayrettin Karaman, Ali Özek, Ibrahim Kafi Dönmez, Mustafa Cagrici, Sadrettin Gümüs, Ali Turgut, Kur’ani Kerim ve Aciklamalı Meali, TDV Yayinlari, Ankara 2005. (Cette version traduite a été donnée comme cadeau pour les pèlerins turcs par le Royaume de l’Arabie Saoudite depuis des années. Dans l’édition arabe, se trouvent des différences non substantielles).

[16] Les commentaires suivants peuvent être observés par exemple: Jalaluddin al Tafsir al Jalalayn Mahalli; Abdullah b. Ahmad an-Nasafi, Tafsir non Nasafi; Muhammad Bin Ahmad Al-Qurtubi, Al-Jami li – Ahkam al-Qur’an; Muhammad ibn Jarir al-Tabari, Tafsir al-Tabari, Fakhr al-Din al-Razi, Tafsir al-Kabir.

[17] Hayrettin Karaman, “Ramazanda Türbe Ziyaretleri”, du journal: Yeni Safak, Date:.. 10 12 2000.

Facebook'ta PaylaşTwitter'da Paylaş
Date: Jun 12, 2017

Other Fatwas In This Category:
#   Title Date Reads 
1 La descente de Jésus (la paix soit sur lui) est-elle une réalité ou un mythe ? 2014.08.02 10,731
2 Je vous appelle au salut, alors que vous m’appelez au Feu 2015.03.09 5,531
3 Les musulmans vivent en Enfer, parce qu’ils ont délaissé le Message Divin pour ne suivre que leurs désirs ou ceux de leurs savants, leaders et riches 2016.06.23 9,281
4 La déviation d’Iblis 2017.06.03 2,356
5 L’homicide justifiable (la légitime défense) 2017.06.20 3,258
6 Notre méthode concernant l’interprétation du saint Coran 2014.08.04 5,237
7 Le jugement des attentats-suicides en Islam 2015.07.22 9,991
8 Le monde musulman doit arrêter de se tirer une balle dans le pied 2016.06.29 7,433
9 La question de l’authenticité du Tasawwuf 2017.06.05 1,421
10 Relation entre le sommeil et la mort 2017.06.20 4,379
11 La punition pour l’apostasie en islam 2014.10.13 13,261
12 Les musulmans d’aujourd’hui 2014.08.04 9,366
13 Le voile féminin qui couvre les cheveux est obligatoire en Islam 2015.08.12 7,955
14 Le nouveau-né d’une relation illicite doit être attribué à qui ? 2016.09.02 19,356
15 L’Islam et le musulman 2017.06.09 1,066
16 La descente de Jésus, réalité ou mythe ? 2017.07.19 2,609
17 Le livre et la sagesse 2014.08.02 8,680
18 Réunir (Regrouper) les deux prières du Dhohr et Asr, ou Maghreb et ‘icha 2014.08.04 21,957
19 La seule guerre légale en Islam est la guerre défensive 2015.08.23 11,942
20 Les cheikhs soufis prétendent qu’ils connaissent l’invisible. Est-ce vrai ? 2016.09.07 13,545
21 Le Livre et la Sagesse 2017.06.11 1,567
22 Abraham (Le bon exemple) 2017.07.21 1,556
23 La bataille de Banu Qurayda entre la vérité et le mythe 2014.08.02 1,961
24 La situation de la personne qui n’utilise pas sa raison 2014.08.18 8,558
25 Le Châtiment de la tombe est-il une réalité ? 2015.10.20 11,735
26 Dieu n’aime-t-il pas la personne malade ? 2016.09.18 10,146
27 Les musulmans d’aujourd’hui 2017.06.12 1,776
28 Le sceau de Dieu sur les cœurs 2014.08.02 4,014
29 L’homicide par autodéfense (L’homicide justifiable) 2014.08.18 11,982
30 Les chrétiens et les juifs finiront-ils en enfer ? 2015.11.11 41,888
31 Le voile intégral couvrant le visage est-il obligatoire ? 2016.09.25 10,849
32 L’hypocrite 2017.06.12 1,418
33 La relation entre les piliers de l’Islam et les principes de la morale 2014.08.02 2,034
34 Le traitement des prisonniers de guerre en islam 2014.08.19 12,193
35 La guerre en Syrie est-elle un jihad ? 2016.01.18 7,269
36 Est-ce que le Coran confirme les Livres des gens du Livre ? 2016.09.28 6,934
37 La laïcité 2017.06.12 1,371
38 L’abrogation (Al-nâskh) et la lapidation 2014.08.02 4,183
39 Le Jihad en Islam 2014.08.21 9,226
40 Mariage ou fornication ? 2016.02.11 9,061
41 Beaucoup de gens pensent que l’expression coranique ” Fas’aloo ahla zikri in kuntum la ta’alamoon” signifie que nous devons demander aux savants musulmans pour l’interprétation du Coran. Est-ce vrai ? 2016.10.05 10,875
42 La raison 2017.06.12 1,202
43 Les caractéristiques particulières de l’être humain 2014.08.02 2,915
44 La polygamie 2014.08.23 26,332
45 La délivrance de l’enfer de ce monde 2016.03.04 5,996
46 « Ne suis-Je pas votre Seigneur ? » 2016.11.29 9,621
47 Je vous appelle au salut, alors que vous m’appelez au Feu 2017.06.12 2,309
48 Les djinns et les anges 2014.08.02 9,744
49 La relation entre le sommeil et la mort 2014.08.02 29,358
50 Les djinns sont-ils responsables de leurs actes ? ont-ils une mission ? 2016.03.09 10,514
51 Déifier les prophètes 2016.11.30 10,077
52 L’abrogation (Al-nâskh) et la lapidation 2017.06.14 1,740
53 Les hésitants entre le polythéisme et l’islam 2014.08.02 2,509
54 La rançon du ramadan 2014.08.02 4,293
55 Dieu dit quoi ? Nous faisons quoi ? (8 points importants) 2016.03.28 5,036
56 Certains cheikhs déclarent des choses haram, ont-ils raison ? Qui a le droit de décider ce qui est haram ? 2017.01.25 6,131
57 Les fausses racines du fatalisme dans l’Islam (Qadar et Fitra) 2017.06.14 1,671
58 Vivre en contradiction avec la nature humaine 2014.08.02 2,407
59 L’hypocrite 2014.08.02 3,241
60 Les orphelins 2016.04.04 11,933
61 La chrétienté aujourd’hui 2017.05.19 3,517
62 La punition pour l’apostasie en islam 2017.06.15 1,739
63 La relation entre la Fitra et le Coran 2014.08.02 5,365
64 La tutelle en mariage 2014.08.02 6,347
65 La mort 2016.04.11 10,987
66 L’usure dans le Coran et la Sunna 2017.05.25 2,577
67 La bataille de Banu Qurayda entre la vérité et le mythe 2017.06.15 1,818
68 Les fausses Racines du fatalisme dans l’Islam (Qadar et Fitra) 2014.08.02 2,344
69 Les conjoints de différentes religions 2014.10.14 17,654
70 Je suis un Musulman 2016.04.21 9,239
71 L’Homme et la Nature (fitrah) 2017.05.29 1,710
72 Le djihad en Islam 2017.06.16 2,777
73 Vivre en harmonie avec la nature humaine 2014.08.02 3,135
74 Les Principes de la législation pénale islamique 2014.08.02 4,084
75 Conflit entre sunnites et chiites 2016.04.22 7,411
76 Kafir (pluriel: kuffar) – mécréant 2017.05.29 4,410
77 Les Principes de la législation pénale islamique 2017.06.19 1,766
78 L’Islam et le musulman 2014.08.02 3,628
79 Nabi (Prophète) et Rasul (Messager) selon le Coran et l’islam traditionnel 2015.01.26 17,606
80 L’autorité califale et la théocratie 2016.06.18 8,407
81 Les religions et les intermédiaires 2017.06.02 1,748
82 Le traitement des prisonniers de guerre dans l’islam 2017.06.19 1,995