Les Principes de la législation pénale islamique

Les Principes de la législation pénale islamique :

Dieu tout-puissant dit :

فَمَنِ اعْتَدَى عَلَيْكُمْ فَاعْتَدُواْ عَلَيْهِ بِمِثْلِ مَا اعْتَدَى عَلَيْكُمْ وَاتَّقُواْ اللّهَ وَاعْلَمُواْ أَنَّ اللّهَ مَعَ الْمُتَّقِينَ

« Si quelque ennemi vous agresse, agressez-le dans la mesure même où il vous a agressé. Mais craignez Dieu et sachez que Dieu est avec ceux qui Le craignent. » AL-baqara (2:194)

D’après ibn ‘Abbâs (que Dieu l’agrée), le jour de l’immolation, le Messager de Dieu (la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) fit un sermon pour les fidèles :

Il dit : Ô gens; quel jour est celui-ci ?

“un jour sacré”, répondirent les présents.

quel pays est celui-ci ?

“un pays sacré”, répondirent les présents.

quel mois est celui-ci ?

“un mois sacré”, répondirent les présents.

Il dit; “Sachez alors que votre sang, vos biens et vos honneurs vous sont aussi sacrés comme l’est ce jour-ci, dans ce pays-ci, durant ce mois-ci”, il répéta cela à plusieurs reprises avant de relever la tête et dire : “Ô Dieu ! ais-je transmis le message ? Ô Dieu ! l’ais-je transmis?[1]”.

Le verset Coranique précédent est un des fondements les plus importants concernant la législation pénale dans l’Islam, car la religion islamique confirme le caractère sacré du sang, des biens et de l’honneur pour tout le monde. Toute personne qui violera ces droits sacrés méritera une punition, et elle devra certainement corriger ses erreurs.

Les trois versets suivants parlent de ladite punition :

وَإِنْ عَاقَبْتُمْ فَعَاقِبُواْ بِمِثْلِ مَا عُوقِبْتُم بِهِ وَلَئِن صَبَرْتُمْ لَهُوَ خَيْرٌ لِّلصَّابِرينَ

« Si vous infligez une peine, qu’elle soit semblable à celle que vous avez subie. Mais si vous faites preuve de patience, sachez que la meilleure part revient à ceux qui sont patients. » AL-nahl (16:126)

ذَلِكَ وَمَنْ عَاقَبَ بِمِثْلِ مَا عُوقِبَ بِهِ ثُمَّ بُغِيَ عَلَيْهِ لَيَنصُرَنَّهُ اللَّهُ إِنَّ اللَّهَ لَعَفُوٌّ غَفُورٌ

« Il en est ainsi : celui qui répond à une offense en s’en tenant à la façon dont il a été offensé, et qui subit ensuite de nouvelles représailles, Dieu lui portera secours. Dieu est, en vérité, celui qui efface les péchés et qui pardonne. » AL-hajj (22:60)

وَجَزَاء سَيِّئَةٍ سَيِّئَةٌ مِّثْلُهَا فَمَنْ عَفَا وَأَصْلَحَ فَأَجْرُهُ عَلَى اللَّهِ إِنَّهُ لَا يُحِبُّ الظَّالِمِينَ

« La sanction pour un tort subi est un tort identique ; mais pour celui qui pardonne et se réconcilie, sa récompense est auprès de Dieu, car Dieu n’aime pas les iniques. »  Al-Shura (42:40)

Mais cette punition terrestre n’élimine pas le châtiment qui attend le criminel et le pécheur le Jour du Jugement s’il ne se repent pas.

وَمَن يَعْمَلْ سُوءًا أَوْ يَظْلِمْ نَفْسَهُ ثُمَّ يَسْتَغْفِرِ اللّهَ يَجِدِ اللّهَ غَفُورًا رَّحِيمًا

« Quiconque fait le mal ou se fait tort à lui-même, puis demande pardon à Dieu, trouvera Dieu Pardonneur, Clément. » Al-Nisa’ (4:110)

Nous allons parler des principes généraux qui confirment les droits sacrés de l’homme (le caractère sacré du sang, des biens et de l’honneur ) sur la lumière des versets Coraniques et des hadiths prophétiques qui concernent le sujet.

La violation du droit à la vie (le crime d’homicide) est un grand péché :

L’Islam confirme que le meurtre est un grand péché; si ce meurtre est un accident, l’Islam met le prix du sang à la famille du défunt comme une expiation, mais quand une personne en tue volontairement une autre, celui-ci aura la Géhenne pour rétribution :

 وَمَا كَانَ لِمُؤْمِنٍ أَن يَقْتُلَ مُؤْمِنًا إِلاَّ خَطَئًا وَمَن قَتَلَ مُؤْمِنًا خَطَئًا فَتَحْرِيرُ رَقَبَةٍ مُّؤْمِنَةٍ وَدِيَةٌ مُّسَلَّمَةٌ إِلَى أَهْلِهِ إِلاَّ أَن يَصَّدَّقُواْ فَإِن كَانَ مِن قَوْمٍ عَدُوٍّ لَّكُمْ وَهُوَ مْؤْمِنٌ فَتَحْرِيرُ رَقَبَةٍ مُّؤْمِنَةٍ وَإِن كَانَ مِن قَوْمٍ بَيْنَكُمْ وَبَيْنَهُمْ مِّيثَاقٌ فَدِيَةٌ مُّسَلَّمَةٌ إِلَى أَهْلِهِ وَتَحْرِيرُ رَقَبَةٍ مُّؤْمِنَةً فَمَن لَّمْ يَجِدْ فَصِيَامُ شَهْرَيْنِ مُتَتَابِعَيْنِ تَوْبَةً مِّنَ اللّهِ وَكَانَ اللّهُ عَلِيمًا حَكِيمًا

« Un croyant ne doit en aucun cas tuer un croyant, si ce n’est par erreur. Celui qui tue un croyant par erreur affranchira un esclave croyant et remettra le prix du sang à la famille du défunt, à moins que celle-ci n’en fasse aumône. Si le croyant qui a été tué appartenait à un groupe ennemi, le meurtrier affranchira un esclave croyant. S’il appartenait à un groupe auquel un pacte vous lie, le meurtrier remettra le prix du sang à la famille du défunt et il affranchira un esclave croyant. Celui qui n’en trouve pas les moyens jeûnera deux mois de suite, en signe de repentir imposé par Dieu. Dieu est Omniscient, Sage. » Al-Nisa’ (4:92)

Dieu tout-puissant a créé l’homme et lui a donné la vie, c’est pourquoi, quand une personne en tue une autre, elle commet un grand péché en violant le droit sacré de l’homme. L’Islam voit l’esclave comme un mort et sa libération comme une renaissance; c’est pourquoi, si ce meurtre était involontaire, le tueur doit affranchir un esclave croyant comme une expiation, s’il ne le peut, il doit jeûner deux mois de suite parce que Dieu tout-puissant n’impose à une âme que ce qu’elle peut supporter, c’est une expiation qui sauvera le tueur le Jour du Jugement et qui couvrira son crime.

En ce qui concerne la pénalité financière, le prix du sang à la famille du défunt doit-etre versé, car cette punition financière effacera les sentiments d’hostilité envers le tueur et sa famille.

Ceci est le jugement de l’Islam en ce qui concerne la personne qui en tue involontairement une autre.

Mais l’islam a un autre jugement en ce qui concerne le meurtre volontaire, car la personne qui tue volontairement un croyant mérite le tourment éternel pour sa grande désobéissance. Une telle personne ne peut plus obtenir le bonheur éternel, car le jugement islamique est le talion (en arabe: qisâs قصاص) dans cette vie terrestre et en enfer dans la vie future :

وَمَن يَقْتُلْ مُؤْمِنًا مُّتَعَمِّدًا فَجَزَآؤُهُ جَهَنَّمُ خَالِدًا فِيهَا وَغَضِبَ اللّهُ عَلَيْهِ وَلَعَنَهُ وَأَعَدَّ لَهُ عَذَابًا عَظِيمًا

« Celui qui tue volontairement un croyant aura la Géhenne pour rétribution ; il y demeurera à jamais. Dieu exerce sur lui Son Courroux. Il l’a maudit et lui a préparé un châtiment terrible. » Al-Nisa’ (4:93)

Le talion est la punition équivalente au crime du tueur, c’est pourquoi l’Islam a prescrit le talion contre la personne qui en tue volontairement une autre :

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ كُتِبَ عَلَيْكُمُ الْقِصَاصُ فِي الْقَتْلَى الْحُرُّ بِالْحُرِّ وَالْعَبْدُ بِالْعَبْدِ وَالأُنثَى بِالأُنثَى

« Ô vous qui croyez ! Le talion vous est prescrit en cas de meurtre : l’homme libre pour l’homme libre, l’esclave pour l’esclave, la femme pour la femme. » AL-baqara (2:178)

Mais l’Islam a laissé la décision finale en ce qui concerne l’application du talion aux proches de la victime, ils peuvent donc tout autant demander l’application du talion que de pardonner au tueur :

وَلاَ تَقْتُلُواْ النَّفْسَ الَّتِي حَرَّمَ اللّهُ إِلاَّ بِالحَقِّ وَمَن قُتِلَ مَظْلُومًا فَقَدْ جَعَلْنَا لِوَلِيِّهِ سُلْطَانًا فَلاَ يُسْرِف فِّي الْقَتْلِ إِنَّهُ كَانَ مَنْصُورًا

« N’attentez pas à la vie d’un être humain, que Dieu a rendue sacrée, sauf pour une juste cause. Si un homme est tué injustement, Nous avons donné à son principal héritier le pouvoir d’exiger réparation. Mais que celui-ci ne commette pas d’excès dans l’exercice du meurtre puisqu’il bénéficie déjà d’une assistance de par la loi. » Al-Isra (17:33)

فَمَنْ عُفِيَ لَهُ مِنْ أَخِيهِ شَيْءٌ فَاتِّبَاعٌ بِالْمَعْرُوفِ وَأَدَاء إِلَيْهِ بِإِحْسَانٍ ذَلِكَ تَخْفِيفٌ مِّن رَّبِّكُمْ وَرَحْمَةٌ فَمَنِ اعْتَدَى بَعْدَ ذَلِكَ فَلَهُ عَذَابٌ أَلِيمٌ

« Mais celui à qui son frère aura pardonné de quelque façon devra accéder à une requête raisonnable et s’acquitter loyalement du dédommagement. C’est là un allégement accordé par votre Seigneur, et une miséricorde. Quiconque, après cela, transgressera la règle encourra un châtiment douloureux. » AL-baqara (2:178)

Le Prophète (la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) a détaillé le montant du prix du sang devant être payé quand il a dit : “Celui qui tue volontairement un croyant, il faut le prendre chez les gens de la victime qui ont le choix; le talion ou le prix du sang. Le prix du sang est: trente chamelles de trois ans (hiqqa, pl. hiqâq), trente chamelles de quatre ans (jadha’a, pl. jidhâ’ ou jadha’ât) et enfin quarante chamelles pleines (khalifa, pl. khalif) . mais si les gens de la victime pardonnent au tueur, c’est leur opinion et ils peuvent certainement prendre telle opinion, car ils sont libres[2].”

Tous les péchés sont pardonnés par Dieu à travers la repentance sincère, et les portes du repentir ne sont pas fermées, c’est pourquoi, le tueur doit se repentir devant Dieu pour être pardonné :

قُلْ يَا عِبَادِيَ الَّذِينَ أَسْرَفُوا عَلَى أَنفُسِهِمْ لَا تَقْنَطُوا مِن رَّحْمَةِ اللَّهِ إِنَّ اللَّهَ يَغْفِرُ الذُّنُوبَ جَمِيعًا إِنَّهُ هُوَ الْغَفُورُ الرَّحِيمُ ، وَأَنِيبُوا إِلَى رَبِّكُمْ وَأَسْلِمُوا لَهُ مِن قَبْلِ أَن يَأْتِيَكُمُ الْعَذَابُ ثُمَّ لَا تُنصَرُونَ

« Dis : ”Ô Mes serviteurs ! Vous avez commis des transgressions envers vous-mêmes, ne désespérez pas de la miséricorde de Dieu ! Dieu pardonne tous les péchés. En vérité, Il est le Pardonneur, le Clément ! Revenez vers votre Seigneur ! Soumettez-vous à Lui avant que le châtiment ne vous atteigne, car, ensuite, vous ne seriez pas secourus. » Al-Zumar (39:53-54)

Dieu tout-puissant dit aussi :

وَالَّذِينَ لَا يَدْعُونَ مَعَ اللَّهِ إِلَهًا آخَرَ وَلَا يَقْتُلُونَ النَّفْسَ الَّتِي حَرَّمَ اللَّهُ إِلَّا بِالْحَقِّ وَلَا يَزْنُونَ وَمَن يَفْعَلْ ذَلِكَ يَلْقَ أَثَامًا ، يُضَاعَفْ لَهُ الْعَذَابُ يَوْمَ الْقِيَامَةِ وَيَخْلُدْ فِيهِ مُهَانًا ، إِلَّا مَن تَابَ وَآمَنَ وَعَمِلَ عَمَلًا صَالِحًا فَأُوْلَئِكَ يُبَدِّلُ اللَّهُ سَيِّئَاتِهِمْ حَسَنَاتٍ وَكَانَ اللَّهُ غَفُورًا رَّحِيمًا

« ceux qui n’invoquent pas une autre divinité avec Dieu, qui ne tuent personne, car Dieu l’a interdit sauf pour une juste raison, qui ne se livrent pas à la débauche… Car si quelqu’un agit autrement il récoltera le salaire du péché. Son châtiment sera doublé au Jour de la Résurrection et il le subira à jamais, dans l’avilissement.

Tandis qu’à ceux qui se repentent, qui croient et font des œuvres pies, à ceux-là Dieu changera leurs mauvaises actions en belles œuvres. Dieu est Pardonneur, Clément. » Al-Furqan (25:68-70)

La violation du caractère sacré des biens :

Le vol est un grand péché; est défini comme vol, le fait de s’emparer secrètement du bien d’autrui avec l’intention d’en jouir, alors que ce bien se trouvait à l’abri, dans un endroit sûr. La punition du voleur dans ce cas est l’amputation de sa main.

En ce qui concerne vol d’argent “privé” (hirz): il faut travailler pour le retourner à son propriétaire, car le vol n’est pas un moyen légitime pour faire de l’argent.

Dieu tout-puissant dit :

وَلاَ تَأْكُلُواْ أَمْوَالَكُم بَيْنَكُم بِالْبَاطِلِ وَتُدْلُواْ بِهَا إِلَى الْحُكَّامِ لِتَأْكُلُواْ فَرِيقًا مِّنْ أَمْوَالِ النَّاسِ بِالإِثْمِ وَأَنتُمْ تَعْلَمُونَ

« Ne dilapidez pas vos biens entre vous pour des vanités et ne les utilisez pas pour obtenir la faveur des juges et dévorer injustement et sciemment une part des biens d’autrui. » AL-baqara (2:188)

Celui qui vole l’argent d’autrui commet trois crimes : Un crime contre le propriétaire de cet argent, un crime contre la collectivité et un crime contre Dieu tout-puissant, c’est pourquoi, la punition du voleur est l’ambutation de sa main; une telle punition est un enseignement pour les hommes doués d’intelligence.

وَالسَّارِقُ وَالسَّارِقَةُ فَاقْطَعُواْ أَيْدِيَهُمَا جَزَاء بِمَا كَسَبَا نَكَالاً مِّنَ اللّهِ وَاللّهُ عَزِيزٌ حَكِيمٌ

« Tranchez les mains du voleur et de la voleuse : ce sera une rétribution pour ce qu’ils ont commis et une punition exemplaire de la part de Dieu. Car Dieu est Puissant, Juste. » Al-Maidah (5:38)

Le mot arabe”nakal نكال  pl. ankal أنكال” mentionné dans le verset a plusieurs sinifications, ce mot signifie la faiblesse et le déficit, et il désigne aussi l’enchaÎnement et la limitation, Dieu tout-puissant dit :

إِنَّ لَدَيْنَا أَنكَالًا وَجَحِيمًا

« Il y a par devers Nous des chaînes, une fournaise » Al-Muzammil (73:12)

Donc, la punition du voleur a deux buts; elle l’empêche de recidiver, et elle sert d’exemple pour dissuader les autres de voler.

Mais les portes du repentir sont ouvertes devant le voleur, s’il avoue le vol et se repend, Dieu tout-puissant l’acceptera et le pardonnera :

فَمَن تَابَ مِن بَعْدِ ظُلْمِهِ وَأَصْلَحَ فَإِنَّ اللّهَ يَتُوبُ عَلَيْهِ إِنَّ اللّهَ غَفُورٌ رَّحِيمٌ

« Quant à celui qui se repentira après sa faute et qui s’amendera, Dieu reviendra certainement à lui. Certes, Dieu est Pardonneur, Clément. » Al-Maidah (5:39)

Concernant le vol de biens (non hirz) : Certains ont posé au Messager de Dieu la question de manger les fruits des arbres sans l’autorisation du propriétaire. Le Messager (la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) répondit : “Si quelqu’un avait faim et a goûté à ces fruits autant qu’il en avait besoin, celui-là n’a commis aucun péché, mais si il a pris de ces fruits plus que nécéssaire (en arabe: khoubna خبنة , par exemple: s’il a mis quelques fruits dans ses poches et ses vêtements), il devra retourner deux fois ce qu’il a pris et méritera la punition[3].”

Dans cet exemple, celui qui prend plus de fruits que ce qu’il avait besoin (khoubna خبنة), commet aussi trois crimes : un contre le propriétaire des fruits, un contre la collectivité et fait preuve d’une grande désobéissance devant Dieu tout-puissant.

C’est pourquoi, le voleur doit retourner deux fois de ce qu’il avait pris, par exemple, s’il a volé deux kilos des fruits, il devra retourner quatre kilos au propriétaire.

Par son action, il commet un grand crime contre la société, car il a violé le caractère sacré des biens et de la sécurité dans la société; pour cette raison, le pouvoir a la responsabilité de le punir, et on ajoutera qu’il a commis une grande désobéissance et doit se repentir parce que Dieu tout-puissant pardonne tous les péchés.

Il faut retourner les objets trouvés à leurs propriétaires, Abu hurayra rapporte que le Prophète (la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) a dit : “Si une personne trouve un chameau égaré (perdu) avec l’intention de le faire sien, elle devra le retourner plus un autre (chameau) comme punition[4].”

Donc, ce hadith Prophétique parle de prendre les biens égarés de quelqu’un avec l’intention de les garder, mais s’il a l’intention de ne les garder que le temps de les retourner à son propriétaire, dans pareil cas il ne commet aucun péché selon l’application d’Omar ben alkhattab (que Dieu l’agrée) et Ahmad ben hanbal, mais certains savants ne sont pas d’accord sur cette opinion[5].

La violation du caractère sacré de la vie privée :

Dieu tout-puissant dit :

وَالَّذِينَ يَرْمُونَ الْمُحْصَنَاتِ ثُمَّ لَمْ يَأْتُوا بِأَرْبَعَةِ شُهَدَاء فَاجْلِدُوهُمْ ثَمَانِينَ جَلْدَةً وَلَا تَقْبَلُوا لَهُمْ شَهَادَةً أَبَدًا وَأُوْلَئِكَ هُمُ الْفَاسِقُونَ

« Ceux qui accusent les femmes honnêtes sans pouvoir produire quatre témoins, punissez les de quatre-vingts coups de fouet et n’acceptez plus jamais leur témoignage : ceux-là sont des pervers » Al-Nur (24:4)

Il ne fait aucun doute que l’adultère est un grand crime, et la religion islamique prescrit cent coups de fouet en punition, mais ce verset Coranique parle de l’accusation d’adultère chez une femme. Quand toute personne accuse une femme de ce péché, elle perd sa dignité fusse-t-elle innocente.

Si cette accusation est fondée, la fautive méritera la punition prescrite mais si elle s’avère innocente, l’accusateur méritera la punition de la fausse accusation “la sanction d’alkhadhef حد القذف ” soit quatre-vingts coups de fouet pour avoir attenté à la vie privée d’une femme innocente.

وَالَّذِينَ يَرْمُونَ أَزْوَاجَهُمْ وَلَمْ يَكُن لَّهُمْ شُهَدَاء إِلَّا أَنفُسُهُمْ فَشَهَادَةُ أَحَدِهِمْ أَرْبَعُ شَهَادَاتٍ بِاللَّهِ إِنَّهُ لَمِنَ الصَّادِقِينَ ، وَالْخَامِسَةُ أَنَّ لَعْنَتَ اللَّهِ عَلَيْهِ إِن كَانَ مِنَ الْكَاذِبِينَ ،شْهَدَ أَرْبَعَ شَهَادَاتٍ بِاللَّهِ إِنَّهُ لَمِنَ الْكَاذِبِينَ ، وَالْخَامِسَةَ أَنَّ غَضَبَ اللَّهِ عَلَيْهَا إِن كَانَ مِنَ الصَّادِقِين

« Quant à ceux qui accusent leurs épouses sans avoir d’autres témoins qu’eux-mêmes, le témoignage de chacun d’eux consistera à témoigner quatre fois devant Dieu qu’ils sont véridiques, et une cinquième fois pour appeler sur eux-mêmes la malédiction de Dieu s’ils ont proféré un mensonge, On détournera le châtiment de la femme si elle prend quatre fois Dieu à témoin que son accusateur a menti, et la cinquième fois appelle sur elle-même la colère de Dieu si le mari a dit vrai. » Al-Nur (24:6-9)

Mais dans un cas comme dans l’autre, les portes du repentir sont ouvertes pour tout le monde, c’est pourquoi, si les témoins menteurs se repentent et font de bonnes actions, le juge et la société accepteront leurs témoinages, car Dieu tout-puissant dit :

إِلَّا الَّذِينَ تَابُوا مِن بَعْدِ ذَلِكَ وَأَصْلَحُوا فَإِنَّ اللَّهَ غَفُورٌ رَّحِيمٌ

« à l’exception de ceux qui, par la suite, se repentent et se réforment. Dieu est, en vérité Pardonneur, Clément. » Al-Nur (24:5)

Les autres aspects de la législation pénale :

Le crime d’adultère :

Si un homme commet le péché d’adultère, il perdra son droit de se marier avec une femme vierge, ceci est une punition pour son péché selon le verset Coranique suivant :

الزَّانِي لَا يَنكِحُ إلَّا زَانِيَةً أَوْ مُشْرِكَةً وَالزَّانِيَةُ لَا يَنكِحُهَا إِلَّا زَانٍ أَوْ مُشْرِكٌ وَحُرِّمَ ذَلِكَ عَلَى الْمُؤْمِنِينَ

« Le fornicateur n’épousera qu’une fornicatrice ou une associatrice, et la fornicatrice n’épousera qu’un fornicateur ou un associateur. Une telle union est interdite aux croyants. » Al-Nur (24:3)

La sanction de l’adultère est de cent coups de fouet dans tous les cas, car le verset Coranique suivant dit clairement :

الزَّانِيَةُ وَالزَّانِي فَاجْلِدُوا كُلَّ وَاحِدٍ مِّنْهُمَا مِئَةَ جَلْدَةٍ وَلَا تَأْخُذْكُم بِهِمَا رَأْفَةٌ فِي دِينِ اللَّهِ إِن كُنتُمْ تُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآخِرِ وَلْيَشْهَدْ عَذَابَهُمَا طَائِفَةٌ مِّنَ الْمُؤْمِنِينَ

« La fornicatrice et le fornicateur, frappez chacun d’eux de cent coups de fouet. Que la compassion ne vous détourne pas d’appliquer la Loi divine, si vous croyez en Dieu et au Jour dernier. Qu’un groupe de croyants soit témoin de leur châtiment. » Al-Nur (24:1)

On ne peut comprendre la raison concernant cette sanction de cent coups de fouet, mais puisque Dieu tout-puissant l’a décrété, personne ne peut la remettre en question. En revanche si le fornicateur se repent et fait de bonnes actions, il pourra se marier avec une femme vertueuse parce que le verset suivant dit :

« à l’exception de ceux qui, par la suite, se repentent et se réforment. Dieu est, en vérité Pardonneur, Clément. »

Dieu tout-puissant pardonne tous les péchés des repentants, Dieu tout-puissant est le Pardonneur et le Clément, c’est pourquoi si le pêcheur se repent, Dieu changera ses mauvaises actions en belles œuvres conformément au verset suivant :

وَالَّذِينَ لَا يَدْعُونَ مَعَ اللَّهِ إِلَهًا آخَرَ وَلَا يَقْتُلُونَ النَّفْسَ الَّتِي حَرَّمَ اللَّهُ إِلَّا بِالْحَقِّ وَلَا يَزْنُونَ وَمَن يَفْعَلْ ذَلِكَ يَلْقَ أَثَامًا ، يُضَاعَفْ لَهُ الْعَذَابُ يَوْمَ الْقِيَامَةِ وَيَخْلُدْ فِيهِ مُهَانًا ، إِلَّا مَن تَابَ وَآمَنَ وَعَمِلَ عَمَلًا صَالِحًا فَأُوْلَئِكَ يُبَدِّلُ اللَّهُ سَيِّئَاتِهِمْ حَسَنَاتٍ وَكَانَ اللَّهُ غَفُورًا رَّحِيمًا ، وَمَن تَابَ وَعَمِلَ صَالِحًا فَإِنَّهُ يَتُوبُ إِلَى اللَّهِ مَتَابًا

« ceux qui n’invoquent pas une autre divinité avec Dieu, qui ne tuent personne, car Dieu l’a interdit sauf pour une juste raison, qui ne se livrent pas à la débauche… Car si quelqu’un agit autrement il récoltera le salaire du péché, son châtiment sera doublé au Jour de la Résurrection et il le subira à jamais, dans l’avilissement.

Tandis qu’à ceux qui se repentent, qui croient et font des œuvres pies, à ceux-là Dieu changera leurs mauvaises actions en belles œuvres. Dieu est Pardonneur, Clément, Car celui qui se repent et accomplit des œuvres pies, celui-là revient vers Dieu en pénitent sincère. » Al-Furqan (25:68-71)

Les bases de la relation entre les musulmans et les non musulmans :

Dieu tout-puissant dit :

 لَا يَنْهَاكُمُ اللَّهُ عَنِ الَّذِينَ لَمْ يُقَاتِلُوكُمْ فِي الدِّينِ وَلَمْ يُخْرِجُوكُم مِّن دِيَارِكُمْ أَن تَبَرُّوهُمْ وَتُقْسِطُوا إِلَيْهِمْ إِنَّ اللَّهَ يُحِبُّ الْمُقْسِطِينَ، إِنَّمَا يَنْهَاكُمُ اللَّهُ عَنِ الَّذِينَ قَاتَلُوكُمْ فِي الدِّينِ وَأَخْرَجُوكُم مِّن دِيَارِكُمْ وَظَاهَرُوا عَلَى إِخْرَاجِكُمْ أَن تَوَلَّوْهُمْ وَمَن يَتَوَلَّهُمْ فَأُوْلَئِكَ هُمُ الظَّالِمُونَ

« Dieu ne vous interdit pas d’excuser et de traiter avec équité ceux qui ne vous ont pas combattus à cause de votre foi et qui ne vous ont pas expulsés de vos maisons ; Dieu aime ceux qui sont équitables.

Dieu vous interdit seulement de prendre pour amis ceux qui vous ont combattus à cause de votre foi, ceux qui vous ont expulsés de vos maisons et ceux qui ont aidé à votre expulsion. Ceux qui les prennent pour amis, ceux-là sont les iniques ! »  Al-Mumtahana (60:8-9)

Ces deux versets montrent trois conditions que les non musulmans doivent respecter pour que leur relation avec les musulmans soit amicale et équilibrée, ces conditions sont :

1- Non-agression contre les musulmans à cause de leur religion.

2- Ne pas exproprier ou expulser les musulmans de leurs maisons

3- Ne pas pactiser avec les ennemis des musulmans.

S’ils ne respectent pas ces conditions, leur relation avec les musulmans se détériorera et deviendra une relation de méfiance et de haine pouvant basculer en guerre. Dieu tout-puissant dit dans ce cas :

وَقَاتِلُواْ فِي سَبِيلِ اللّهِ الَّذِينَ يُقَاتِلُونَكُمْ وَلاَ تَعْتَدُواْ إِنَّ اللّهَ لاَ يُحِبِّ الْمُعْتَدِينَ، وَاقْتُلُوهُمْ حَيْثُ ثَقِفْتُمُوهُمْ وَأَخْرِجُوهُم مِّنْ حَيْثُ أَخْرَجُوكُمْ وَالْفِتْنَةُ أَشَدُّ مِنَ الْقَتْلِ وَلاَ تُقَاتِلُوهُمْ عِندَ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ حَتَّى يُقَاتِلُوكُمْ فِيهِ فَإِن قَاتَلُوكُمْ فَاقْتُلُوهُمْ كَذَلِكَ جَزَاء الْكَافِرِينَ، فَإِنِ انتَهَوْاْ فَإِنَّ اللّهَ غَفُورٌ رَّحِيمٌ، وَقَاتِلُوهُمْ حَتَّى لاَ تَكُونَ فِتْنَةٌ وَيَكُونَ الدِّينُ لِلّهِ فَإِنِ انتَهَواْ فَلاَ عُدْوَانَ إِلاَّ عَلَى الظَّالِمِينَ

« Combattez dans le chemin de Dieu ceux qui vous combattent. Mais ne transgressez pas ; Dieu n’aime pas les transgresseurs, Tuez-les partout où vous les rencontrerez ; chassez-les des lieux d’où ils vous auront chassés, La subversion est plus grave que le combat, Mais ne les combattez pas auprès de la Mosquée sacrée, à moins qu’ils ne vous combattent en ce lieu même. S’ils vous combattent, tuez-les ; telle est la rétribution des mécréants.

S’ils cessent leurs agissements, Dieu, certes, est Pardonneur, Clément.

Combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’oppression et que le culte soit rendu à Dieu. S’ils cessent leurs agissements, qu’il n’y ait plus d’hostilité si ce n’est envers les iniques. » AL-baqara (2:190-193)

Jadis, quand les polythéistes transgresserent ces conditions, leur relation avec les musulmans dégénera en guerre, et ce sont les musulmans qui obtinrent de grandes victoires à travers le soutien de Dieu tout-puissant dans plusieurs combats contre les mecquois comme par exemple; à la bataille de Badr et de la tranchée.

La cause de toutes ces guerres était l’agression des polythéistes contre les musulmans. Par exemple, durant la sixième année de l’immigration du Prophète (la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui), les musulmans et les mécréants de la Mecque signèrent un traité de paix pour dix ans à Al-Hudaybiyah.

Mais les polythéistes mecquois ne respecterent pas le traité, c’est pourquoi, le Prophète (la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) ordonna de marcher sur La Mecque dans la huitième année de l’immigration et lui accorda un délai de quinze mois. Les versets descendus durant l’année du pèlerinage “la dixième année de l’immigration” furent comme un avertissement Divin aux polythéistes mecquois :

بَرَاءةٌ مِّنَ اللّهِ وَرَسُولِهِ إِلَى الَّذِينَ عَاهَدتُّم مِّنَ الْمُشْرِكِينَ ، فَسِيحُواْ فِي الأَرْضِ أَرْبَعَةَ أَشْهُرٍ وَاعْلَمُواْ أَنَّكُمْ غَيْرُ مُعْجِزِي اللّهِ وَأَنَّ اللّهَ مُخْزِي الْكَافِرِينَ، وَأَذَانٌ مِّنَ اللّهِ وَرَسُولِهِ إِلَى النَّاسِ يَوْمَ الْحَجِّ الأَكْبَرِ أَنَّ اللّهَ بَرِيءٌ مِّنَ الْمُشْرِكِينَ وَرَسُولُهُ فَإِن تُبْتُمْ فَهُوَ خَيْرٌ لَّكُمْ وَإِن تَوَلَّيْتُمْ فَاعْلَمُواْ أَنَّكُمْ غَيْرُ مُعْجِزِي اللّهِ وَبَشِّرِ الَّذِينَ كَفَرُواْ بِعَذَابٍ أَلِيمٍ ، إِلاَّ الَّذِينَ عَاهَدتُّم مِّنَ الْمُشْرِكِينَ ثُمَّ لَمْ يَنقُصُوكُمْ شَيْئًا وَلَمْ يُظَاهِرُواْ عَلَيْكُمْ أَحَدًا فَأَتِمُّواْ إِلَيْهِمْ عَهْدَهُمْ إِلَى مُدَّتِهِمْ إِنَّ اللّهَ يُحِبُّ الْمُتَّقِينَ ، فَإِذَا انسَلَخَ الأَشْهُرُ الْحُرُمُ فَاقْتُلُواْ الْمُشْرِكِينَ حَيْثُ وَجَدتُّمُوهُمْ وَخُذُوهُمْ وَاحْصُرُوهُمْ وَاقْعُدُواْ لَهُمْ كُلَّ مَرْصَدٍ فَإِن تَابُواْ وَأَقَامُواْ الصَّلاَةَ وَآتَوُاْ الزَّكَاةَ فَخَلُّواْ سَبِيلَهُمْ إِنَّ اللّهَ غَفُورٌ رَّحِيمٌ

« Voici la déclaration d’immunité de la part de Dieu et de Son Prophète à ceux d’entre les idolâtres avec lesquels vous avez fait alliance.

Voyagez dans le pays pendant quatre mois avec sécurité, et sachez que vous ne prévaudrez pas contre Dieu, mais que Dieu couvrira d’opprobre les infidèles.

Les mois sacrés expirés, tuez les idolâtres partout où vous les trouverez, faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade ; mais s’ils se convertissent, s’ils observent la prière, s’ils font l’aumône, alors laissez-les tranquilles, car Dieu est Indulgent et Miséricordieux. » Le Repentir (9:1-5)

Beaucoup de savants disent que le dernier de ces versets abroge les versets 8 et 9 de la sourate “Al-Mumtahana” , c’est pourquoi, ils ne les considèrent pas comme la base de la relation qui doit prévaloir entre musulmans et non-musulmans, mais nous rejettons cette idée. Car il n’est pas possible d’accepter que les pressions politiques conduisent à la propagation de l’idée d’abroger le saint Coran. Celui qui lit le saint Coran avec attention saura que les deux versets (huitième et neuvième) de la sourate Al-Mumtahana sont la base de la relation entre les musulmans et les non musulmans.

L’apostasie :

L’apostasie en islam (arabe: irtidād, ارتداد, recul, défection, rebond) est le rejet de la religion islamique par un musulman, par le fait de renier sa foi publiquement et insulter Dieu.

Les quatre écoles (de droit musulman) classiques (madhaheb مذاهب) considèrent que l’apostat doit être exécuté.

Dieu tout-puissant dit en ce qui concerne le sujet de l’apostasie :

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ مَن يَرْتَدَّ مِنكُمْ عَن دِينِهِ فَسَوْفَ يَأْتِي اللّهُ بِقَوْمٍ يُحِبُّهُمْ وَيُحِبُّونَهُ أَذِلَّةٍ عَلَى الْمُؤْمِنِينَ أَعِزَّةٍ عَلَى الْكَافِرِينَ يُجَاهِدُونَ فِي سَبِيلِ اللّهِ وَلاَ يَخَافُونَ لَوْمَةَ لآئِمٍ ذَلِكَ فَضْلُ اللّهِ يُؤْتِيهِ مَن يَشَاء وَاللّهُ وَاسِعٌ عَلِيمٌ

« Ô vous qui croyez ! Si l’un d’entre vous s’écarte de sa religion, qu’il sache que Dieu fera quelque jour venir des hommes qu’Il aimera et qui, eux aussi, L’aimeront. Ils seront humbles envers les croyants, durs envers les mécréants ; ils combattront dans le chemin de Dieu ; ils ne craindront pas le blâme du détracteur. Ceci est une grâce de Dieu : Il la donne à qui Il veut. Dieu est Omniprésent, Omniscient. » Al-Maidah (5:54)

Moukatel Bin Sulaiman a dit[6]: “Douze hommes délaissairent l’Islam et partirent de Médine à La Mecque pour rejoindre les polythéistes, parmi eux; Tohme bin Eiberg Al-Ansari, Maqis ben dababa allaithy, Abdullah ibn Anas bin khatal bin bani taim bin Mourra alqurachy, ibn Aloselt Al-Ansari, Abu Amer bin al-Nu’man Al-raheb, Al-hareth ben Suid Alansary ben bani amr ben awf akhw et Al-gallas ben suid ben ALsamet.

Parmis eux, un seul se repentit, c’est pourquoi, il envoya son frère, resté fidèle et croyant, au Prophète (la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) pour qu’il accepte son retour à l’Islam, mais celui-ci ne répondit pas; alors Dieu Tout-Puissant fit cette révélation” :

كَيْفَ يَهْدِي اللّهُ قَوْمًا كَفَرُواْ بَعْدَ إِيمَانِهِمْ وَشَهِدُواْ أَنَّ الرَّسُولَ حَقٌّ وَجَاءهُمُ الْبَيِّنَاتُ وَاللّهُ لاَ يَهْدِي الْقَوْمَ الظَّالِمِينَ ، أُوْلَئِكَ جَزَآؤُهُمْ أَنَّ عَلَيْهِمْ لَعْنَةَ اللّهِ وَالْمَلآئِكَةِ وَالنَّاسِ أَجْمَعِينَ ، خَالِدِينَ فِيهَا لاَ يُخَفَّفُ عَنْهُمُ الْعَذَابُ وَلاَ هُمْ يُنظَرُونَ ، إِلاَّ الَّذِينَ تَابُواْ مِن بَعْدِ ذَلِكَ وَأَصْلَحُواْ فَإِنَّ الله غَفُورٌ رَّحِيمٌ

« Comment Dieu guiderait-il des gens qui sont devenus mécréants après avoir été croyants, après avoir été témoins de la véracité du Prophète et après avoir reçu des preuves patentes ? Dieu ne guide pas les iniques.

Pour ceux-là, leur rétribution sera que tombe sur eux la malédiction de Dieu, celle des anges et de tous les hommes.

Ils l’encourront à jamais. Le châtiment ne leur sera pas allégé et ils ne connaîtront nul répit, à l’exception de ceux qui, par la suite, se seront repentis et amendés. Car Dieu est Pardonneur, Clément. » Al Imran (3:86-89)

On comprend de ces versets que l’apostat ne doit nullement être condamné par un code pénal terrestre, mais qu’il subira la malédiction de Dieu, des anges et de tous les hommes, ceci est sa punition.

Malgré que les versets Coraniques disent clairement que la mort n’est pas une punition pour l’apostat, il est surprenant d’entendre les quatre écoles prétendre le contraire; les hanafites[7] s’appuient sur le verset Coranique suivant :

قُل لِّلْمُخَلَّفِينَ مِنَ الْأَعْرَابِ سَتُدْعَوْنَ إِلَى قَوْمٍ أُوْلِي بَأْسٍ شَدِيدٍ تُقَاتِلُونَهُمْ أَوْ يُسْلِمُونَ فَإِن تُطِيعُوا يُؤْتِكُمُ اللَّهُ أَجْرًا حَسَنًا وَإِن تَتَوَلَّوْا كَمَا تَوَلَّيْتُم مِّن قَبْلُ يُعَذِّبْكُمْ عَذَابًا أَلِيمًا

« Dis à ceux des Bédouins qui sont restés en arrière : ”Vous serez bientôt appelés à combattre des peuples très puissants jusqu’à ce qu’ils se soumettent à Dieu. Si vous obéissez, Dieu vous donnera une belle récompense ; mais si vous tournez le dos comme vous l’avez fait auparavant, Il vous infligera un châtiment douloureux.” » AL-fath (48:16)

Mais nous pouvons confirmer que cette conclusion par les hanafites est incorrecte.

La transgression contre la religion :

La religion est l’outil de l’examen dans ce monde, l’homme est libre, il peut accepter ou refuser la religion, c’est une affaire individuelle, c’est pourquoi, les législations pénales ne sont pas concernées par ce sujet. Car l’homme est libre dans son choix et il sera responsable de ses actes. À travers la pensée, la contemplation, la patience et la méditation on peut connaitre la vraie religion, Dieu tout-puissant dit :

لَتُبْلَوُنَّ فِي أَمْوَالِكُمْ وَأَنفُسِكُمْ وَلَتَسْمَعُنَّ مِنَ الَّذِينَ أُوتُواْ الْكِتَابَ مِن قَبْلِكُمْ وَمِنَ الَّذِينَ أَشْرَكُواْ أَذًى كَثِيرًا وَإِن تَصْبِرُواْ وَتَتَّقُواْ فَإِنَّ ذَلِكَ مِنْ عَزْمِ الأُمُورِ

« Vous serez certainement éprouvés dans vos biens et dans vos personnes ; vous entendrez beaucoup de choses pénibles de la part de ceux auxquels le Livre a été donné avant vous et de la part des associateurs. Soyez patients et craignez Dieu, c’est l’attitude la plus recommandable. » Al Imran (3:186)

Les musulmans doivent être patients face au mauvais traitement et aux dérisions contre le Prophète, car l’invitation à la religion islamique exige de la patience et non des combats. Nous rappellons que les conditions appellant la guerre ont été mentionnées dans ce verset :

إِنَّمَا يَنْهَاكُمُ اللَّهُ عَنِ الَّذِينَ قَاتَلُوكُمْ فِي الدِّينِ وَأَخْرَجُوكُم مِّن دِيَارِكُمْ وَظَاهَرُوا عَلَى إِخْرَاجِكُمْ أَن تَوَلَّوْهُمْ وَمَن يَتَوَلَّهُمْ فَأُوْلَئِكَ هُمُ الظَّالِمُونَ

« Dieu vous interdit seulement de prendre pour amis ceux qui vous ont combattus à cause de votre foi, ceux qui vous ont expulsés de vos maisons et ceux qui ont aidé à votre expulsion. Ceux qui les prennent pour amis, ceux-là sont les iniques ! » Al-Mumtahana (60:9)

Par exemple, Dieu tout-puissant décrit les hypocrites qui ont cru et ensuite choisi le chemin de la mécréance pour commettre de mauvaises actions contre les musulmans et le Prophète (la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) en ces termes :

إِذَا جَاءكَ الْمُنَافِقُونَ قَالُوا نَشْهَدُ إِنَّكَ لَرَسُولُ اللَّهِ وَاللَّهُ يَعْلَمُ إِنَّكَ لَرَسُولُهُ وَاللَّهُ يَشْهَدُ إِنَّ الْمُنَافِقِينَ لَكَاذِبُونَ ، اتَّخَذُوا أَيْمَانَهُمْ جُنَّةً فَصَدُّوا عَن سَبِيلِ اللَّهِ إِنَّهُمْ سَاء مَا كَانُوا يَعْمَلُونَ ، ذَلِكَ بِأَنَّهُمْ آمَنُوا ثُمَّ كَفَرُوا فَطُبِعَ عَلَى قُلُوبِهِمْ فَهُمْ لَا يَفْقَهُونَ ، وَإِذَا رَأَيْتَهُمْ تُعْجِبُكَ أَجْسَامُهُمْ وَإِن يَقُولُوا تَسْمَعْ لِقَوْلِهِمْ كَأَنَّهُمْ خُشُبٌ مُّسَنَّدَةٌ يَحْسَبُونَ كُلَّ صَيْحَةٍ عَلَيْهِمْ هُمُ الْعَدُوُّ فَاحْذَرْهُمْ قَاتَلَهُمُ اللَّهُ أَنَّى يُؤْفَكُونَ ، وَإِذَا قِيلَ لَهُمْ تَعَالَوْا يَسْتَغْفِرْ لَكُمْ رَسُولُ اللَّهِ لَوَّوْا رُؤُوسَهُمْ وَرَأَيْتَهُمْ يَصُدُّونَ وَهُم مُّسْتَكْبِرُونَ ، سَوَاء عَلَيْهِمْ أَسْتَغْفَرْتَ لَهُمْ أَمْ لَمْ تَسْتَغْفِرْ لَهُمْ لَن يَغْفِرَ اللَّهُ لَهُمْ إِنَّ اللَّهَ لَا يَهْدِي الْقَوْمَ الْفَاسِقِينَ، هُمُ الَّذِينَ يَقُولُونَ لَا تُنفِقُوا عَلَى مَنْ عِندَ رَسُولِ اللَّهِ حَتَّى يَنفَضُّوا وَلِلَّهِ خَزَائِنُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَلَكِنَّ الْمُنَافِقِينَ لَا يَفْقَهُونَ ، يَقُولُونَ لَئِن رَّجَعْنَا إِلَى الْمَدِينَةِ لَيُخْرِجَنَّ الْأَعَزُّ مِنْهَا الْأَذَلَّ وَلِلَّهِ الْعِزَّةُ وَلِرَسُولِهِ وَلِلْمُؤْمِنِينَ وَلَكِنَّ الْمُنَافِقِينَ لَا يَعْلَمُونَ

« Quand les hypocrites viennent à toi, ils disent : ”Nous attestons que tu es l’Envoyé de Dieu !” Dieu sait que tu es Son Envoyé, et Dieu atteste que les hypocrites sont des menteurs,

Ils ont pris leurs serments comme sauvegarde, mais ils se sont écartés du chemin de Dieu. Certes, ce qu’ils ont fait est détestable,

Il en est ainsi, parce qu’ils ont cru et qu’ensuite ils ont mécru. Un sceau a alors été placé sur leurs cœurs de sorte qu’ils ne savent pas raisonner.

Pourtant, lorsque tu les regardes, ils te plaisent ; s’ils parlent, tu écoutes leurs paroles ; ils sont semblables à des solives bien ancrées. Ils pensent que chaque cri est dirigé contre eux. Ce sont eux les ennemis. Prends garde à eux ! Que Dieu les tue ! Comme ils sont pervertis !

Quand on leur dit : ”Venez, l’Envoyé de Dieu demandera pardon pour vous !” ils détournent la tête et tu les vois s’éloigner enflés d’orgueil.

Il revient au même que tu demandes pardon pour eux ou que tu ne demandes pas pardon pour eux : Dieu ne leur pardonnera pas. Certes, Dieu ne dirige pas les pervers.

Ce sont eux qui disent : ”Ne dépensez rien pour ceux qui sont auprès de l’Envoyé de Dieu, afin qu’ils se séparent de lui.” A Dieu appartiennent les trésors des cieux et de la terre, mais les hypocrites ne savent pas raisonner.

Ils disent : ”Si nous revenions à Médine, le plus puissant de cette ville en expulserait le plus faible.” C’est à Dieu qu’appartient la puissance, ainsi qu’à son Prophète et aux croyants, mais les hypocrites ne savent pas. » Al-Munafiqun (63:1-8)

Certaines interprétations disent que le compagnon Zayd ibn ‘Arqam (que Dieu l’agrée) fut un témoin oculaire de l’incident pour lequel Dieu tout-puissant révela les versets précédents. Zayd raconte cette nouvelle : il dit : “Je prenais part à une expédition (selon les autres versions, il s’agit de l’expédition des Banou Al-Mosttaliq) quand j’entendis Abdullah ibn ‘Obbay dire : “Ne dépensez point pour ceux qui sont auprès du Prophète afin qu’ils se dispersent, et si l’on retourne à Médine, le plus puissant en fera sortir le plus humble”.

Je mentionnai cela à mon oncle (il parle ici de Sa`d ibn `Obadah, le chef de la tribu Khazradj, et non pas de son vrai oncle); qui rapporta cette parole au Prophète (la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui), celui-ci m’interpella et je lui racontai tout; il convoqua `Abdullah ibn ‘Obbay et son entourage qui jurèrent n’avoir jamais dit cela.

Alors, le Prophète(la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) ne crut pas mes paroles et donna foi à celles de `Abd-Allah. Je fus alors affligé d’un chagrin sans pareil et je m’enfermai chez moi. Mon oncle me dit: “Tu n’as gagné que d’être taxé de mensonge et haï par le Prophète (la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui)?”. Ce fut alors que Dieu tout-puissant, Exalté soit-Il, révéla ces versets (la sourate Al-Munâfiqûn)[8] .

Al-malili Hamdi yeser dit : “Abd-Allah était un homme connu pour son peuple et il a été respecté par tous, donc, à un moment du midi où le Messager de Dieu n’avait pas l’habitude de lever le camp, il partit, Oussayd Ben Al-Houdayr le rencontra et le salua comme il sied à un Prophète et lui demanda: “O Messager de Dieu, tu pars dans un temps inhabituel ?”

Il lui répondit : “N’as-tu pas entendu ce qu’a dit Ben Oubay ? Il prétend qu’en revenant à Médine le plus puissant expulsera le plus faible.”

Oussayd a dit : “C’est toi le puissant ô Messager de Dieu et lui le faible, sois clément envers lui. Par Dieu, Dieu t’a envoyé à nous. Quant à lui, nous sommes en train de lui préparer une couronne pour le faire roi, et il s’est aperçu que tu es venu pour disputer son royaume”.

Le fils d’ Abd-Allah qui s’appellait aussi Abd-Allah était un croyant et aimait le Messager de Dieu, quand il a su la mauvaise parole que son père avait dit contre le Prophète et les musulmans, il dit au Messager (la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui): “Il m’est parvenu que tu vas tuer mon père. Par Celui qui t’a envoyé avec la Vérité, si tu le souhaite, je t’apporterais sa tête, car je répugnerai à voir le tueur de mon père sans le venger”.

Mais le Prophète (la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) répondit : “Nous ne tuerons pas ton père, il vit avec nous et nos comportements avec lui seront bons comme l’habitude”[9].

Ainsi, malgré les mauvaises actions qu’Abd-Allah commit contre le Prophète et les musulmans, il n’outrepassa pas les trois limites débouchant sur une guerre. C’est pour cela que le Prophète (la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) a agi avec autant de sagesse à son égard.

Il n’y a que la vérité qui dérange, c’est pourquoi, quand le Prophète (la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) se démarqua de par son acte charitable envers Abd-allah, ce dernier se retrouva isolé et délaissé, car le bon comportement du Prophète incita beaucoup de personnes à rejoindre l’Islam.

 

[1] Bukhari, Hajj 132

[2] Musnad Ahmad bin Hanbal 2/217

[3] Sunan Abou Dawoud, les objets trouvés(en arabe: Alloukta “اللقطة” ),1

[4] Sunan Abou Dawoud, les objets trouvés(en arabe: Alloukta “اللقطة” ),1

[5] Maalem al sunanمعالم السنن  , ALkhatabi, 2/339

[6] Interprétation de Moukatel Bin Sulaiman,  examination: Ahmad Farid, Beyrouth, 1424/2002, 1/180- 181

[7] Badayaالبدائع  ,  Sanai الصنائع 7/111

[8] interprétation d’Al-Bukhari

[9] Hak Daily coran dini, Al-Malili Hamdi yeser

Facebook'ta PaylaşTwitter'da Paylaş
Date: Jun 19, 2017
Other Fatwas In This Category:
#   Title Date Reads 
1 La relation entre les piliers de l’Islam et les principes de la morale 2014.08.02 1,850
2 Le traitement des prisonniers de guerre en islam 2014.08.19 10,415
3 La guerre en Syrie est-elle un jihad ? 2016.01.18 6,819
4 Est-ce que le Coran confirme les Livres des gens du Livre ? 2016.09.28 6,491
5 La laïcité 2017.06.12 1,015
6 L’abrogation (Al-nâskh) et la lapidation 2014.08.02 3,607
7 Le Jihad en Islam 2014.08.21 8,691
8 Mariage ou fornication ? 2016.02.11 8,201
9 Beaucoup de gens pensent que l’expression coranique ” Fas’aloo ahla zikri in kuntum la ta’alamoon” signifie que nous devons demander aux savants musulmans pour l’interprétation du Coran. Est-ce vrai ? 2016.10.05 10,397
10 La raison 2017.06.12 827
11 Les caractéristiques particulières de l’être humain 2014.08.02 2,562
12 La polygamie 2014.08.23 23,974
13 La délivrance de l’enfer de ce monde 2016.03.04 5,509
14 « Ne suis-Je pas votre Seigneur ? » 2016.11.29 8,649
15 Je vous appelle au salut, alors que vous m’appelez au Feu 2017.06.12 1,964
16 Les djinns et les anges 2014.08.02 8,107
17 La relation entre le sommeil et la mort 2014.08.02 24,489
18 Les djinns sont-ils responsables de leurs actes ? ont-ils une mission ? 2016.03.09 10,088
19 Déifier les prophètes 2016.11.30 9,716
20 L’abrogation (Al-nâskh) et la lapidation 2017.06.14 1,303
21 Les hésitants entre le polythéisme et l’islam 2014.08.02 2,055
22 La rançon du ramadan 2014.08.02 3,577
23 Dieu dit quoi ? Nous faisons quoi ? (8 points importants) 2016.03.28 4,665
24 Certains cheikhs déclarent des choses haram, ont-ils raison ? Qui a le droit de décider ce qui est haram ? 2017.01.25 5,730
25 Les fausses racines du fatalisme dans l’Islam (Qadar et Fitra) 2017.06.14 1,152
26 Vivre en contradiction avec la nature humaine 2014.08.02 2,126
27 L’hypocrite 2014.08.02 2,484
28 Les orphelins 2016.04.04 7,451
29 La chrétienté aujourd’hui 2017.05.19 2,956
30 La punition pour l’apostasie en islam 2017.06.15 811
31 La relation entre la Fitra et le Coran 2014.08.02 4,264
32 La tutelle en mariage 2014.08.02 5,350
33 La mort 2016.04.11 10,129
34 L’usure dans le Coran et la Sunna 2017.05.25 1,625
35 La bataille de Banu Qurayda entre la vérité et le mythe 2017.06.15 1,299
36 Les fausses Racines du fatalisme dans l’Islam (Qadar et Fitra) 2014.08.02 2,025
37 Les conjoints de différentes religions 2014.10.14 16,755
38 Je suis un Musulman 2016.04.21 8,847
39 L’Homme et la Nature (fitrah) 2017.05.29 1,205
40 Le djihad en Islam 2017.06.16 1,732
41 Vivre en harmonie avec la nature humaine 2014.08.02 2,546
42 Les Principes de la législation pénale islamique 2014.08.02 3,421
43 Conflit entre sunnites et chiites 2016.04.22 6,947
44 Kafir (pluriel: kuffar) – mécréant 2017.05.29 3,974
45 Les Principes de la législation pénale islamique 2017.06.19 1,320
46 L’Islam et le musulman 2014.08.02 3,249
47 Nabi (Prophète) et Rasul (Messager) selon le Coran et l’islam traditionnel 2015.01.26 15,568
48 L’autorité califale et la théocratie 2016.06.18 7,522
49 Les religions et les intermédiaires 2017.06.02 1,473
50 Le traitement des prisonniers de guerre dans l’islam 2017.06.19 1,396
51 La descente de Jésus (la paix soit sur lui) est-elle une réalité ou un mythe ? 2014.08.02 9,541
52 Je vous appelle au salut, alors que vous m’appelez au Feu 2015.03.09 5,285
53 Les musulmans vivent en Enfer, parce qu’ils ont délaissé le Message Divin pour ne suivre que leurs désirs ou ceux de leurs savants, leaders et riches 2016.06.23 8,909
54 La déviation d’Iblis 2017.06.03 1,778
55 L’homicide justifiable (la légitime défense) 2017.06.20 2,301
56 Notre méthode concernant l’interprétation du saint Coran 2014.08.04 4,564
57 Le jugement des attentats-suicides en Islam 2015.07.22 9,475
58 Le monde musulman doit arrêter de se tirer une balle dans le pied 2016.06.29 7,159
59 La question de l’authenticité du Tasawwuf 2017.06.05 1,186
60 Relation entre le sommeil et la mort 2017.06.20 3,329
61 La punition pour l’apostasie en islam 2014.10.13 11,551
62 Les musulmans d’aujourd’hui 2014.08.04 8,552
63 Le voile féminin qui couvre les cheveux est obligatoire en Islam 2015.08.12 7,092
64 Le nouveau-né d’une relation illicite doit être attribué à qui ? 2016.09.02 17,816
65 L’Islam et le musulman 2017.06.09 849
66 La descente de Jésus, réalité ou mythe ? 2017.07.19 1,763
67 Le livre et la sagesse 2014.08.02 8,015
68 Réunir (Regrouper) les deux prières du Dhohr et Asr, ou Maghreb et ‘icha 2014.08.04 19,937
69 La seule guerre légale en Islam est la guerre défensive 2015.08.23 11,519
70 Les cheikhs soufis prétendent qu’ils connaissent l’invisible. Est-ce vrai ? 2016.09.07 13,253
71 Le Livre et la Sagesse 2017.06.11 1,036
72 Abraham (Le bon exemple) 2017.07.21 654
73 La bataille de Banu Qurayda entre la vérité et le mythe 2014.08.02 1,820
74 La situation de la personne qui n’utilise pas sa raison 2014.08.18 7,861
75 Le Châtiment de la tombe est-il une réalité ? 2015.10.20 10,043
76 Dieu n’aime-t-il pas la personne malade ? 2016.09.18 9,662
77 Les musulmans d’aujourd’hui 2017.06.12 1,350
78 Le sceau de Dieu sur les cœurs 2014.08.02 3,240
79 L’homicide par autodéfense (L’homicide justifiable) 2014.08.18 10,242
80 Les chrétiens et les juifs finiront-ils en enfer ? 2015.11.11 40,229
81 Le voile intégral couvrant le visage est-il obligatoire ? 2016.09.25 9,870
82 L’hypocrite 2017.06.12 1,030