Introduction

Introduction :

Nous sommes soumis à Dieu dans tout ce que nous avons, car en réalité nous n’avons que ce que Dieu nous a donné « Son Trône s’étend sur les cieux et sur la terre » AL-baqara (2:255)

Chaque homme croit à cette réalité et exprime sa foi en quelque sorte, les païens croient aussi en Dieu car ils adorent des idoles pour se rapprocher de Dieu, ils considèrent que ces idoles sont comme des symboles qui concernent certaines personnes morales qui étaient proches de Dieu, mais c’est une fausse doctrine qui est inacceptable par l’esprit parce qu’elle est fondée sur des mythes, de telles doctrines ne reposent sur aucune preuve suffisante, ainsi que d’autres idées qui ont les mêmes bases comme le polythéisme, on doit donc les éviter.

Les athées qui ne croient pas en Dieu, en fait ils y croient, mais ils ont appelé leur Dieu : “la nature, le Dieu du ciel ou quelque chose d’autre”, cela ne veut pas dire qu’ils ne croient pas parce qu’il est impossible de nier l’existence de Dieu qui a créé toutes ces choses. Il est le seul et unique maître de l’univers, et celui qui nie l’existence de Dieu est comme une personne qui nie l’existence de son père !

Quand les problèmes s’accumulent pour l’athée, il aura recours à Dieu comme un enfant qui a fui son père, mais cet enfant reviendra à son père en raison des difficultés de la vie, le problème des athées c’est qu’ils veulent que Dieu leur donne toutes les choses sauf les ordres et les interdictions !

Un autre groupe de gens accepte que Dieu soit le législateur mais ils veulent adapter les ordres et les interdictions en fonction de leurs caprices, ils acceptent donc tout ce qui convient à leurs désirs et rejettent tout ce qui interdit leurs envies !

Alors ces personnes sont comme satan qui a refusé un des ordres de Dieu et a été expulsé du paradis.

En fait, satan a cru en Dieu et au jour dernier, il pensait que tout le monde doit croire en Dieu mais le désaccord à un des commandements de Dieu Tout-Puissant était la chose qui l’a conduit à être expulsé de la miséricorde de Dieu.

Il est entendu que la foi affecte toutes les actions de l’homme et l’impact de cette foi sera remarquée sur ses comportements dans sa vie privée et sociale.

La foi est soumise à changer, c’est-à-dire que tout homme peut changer sa foi pour accepter une nouvelle religion par exemple, mais il ne peut pas sortir du milieu social dans lequel il vivait quand il a changé sa foi, pour cela chaque communauté doit être prête à accepter la coexistence avec les gens de différentes croyances dans un seul milieu social.

Nous vivons dans une époque où les moyens de transport et de communication ont considérablement évolué. La migration est en augmentation de pays vers d’autres pays et nous nous sommes retrouvés obligés de vivre avec tous les gens quelles que soient leurs croyances parce que l’immigrant quitte le milieu social dans lequel il vivait mais sa foi migre avec lui. Et la bonne pensée refuse et empêche la contrainte d’une personne d’accepter une quelque autre doctrine.

Mais beaucoup de gens sont loin de la logique, c’est pourquoi on remarque que les problèmes se multiplient dans les milieux où vivent des personnes de différentes confessions. Pour mettre fin à l’état de tension qui domine les relations entre ces personnes, l’opinion correcte doit être le maître de la communauté, car la pensée correcte permettra aux membres de la communauté de vivre en paix selon leurs différentes croyances.

Il est vraiment dommage de voir les personnes influentes dans les communautés quand elles essaient d’imposer leurs propres pensées aux autres et refusent l’opinion correcte, ce comportement conduira certainement à l’injustice et à l’oppression.

On peut dire que les personnes influentes qui veulent être la force dominante au lieu de l’opinion correcte, souhaitent que les gens soient comme des esclaves pour elles.

Certaines de ces personnes recourent à la force physique, certaines d’entre elles recourent à l’autorité de l’Etat et d’autres font de la religion un moyen d’atteindre leurs objectifs, pour cette raison, la cause de la liberté, tout au long de l’histoire, était un des problèmes humains les plus importants.

Mais malheureusement beaucoup de ceux qui ont combattu pour la liberté ont essayé d’asservir les autres quand ils sont devenus possesseurs d’influence et d’autorité dans la communauté, c’est un fait bien connu de tous. Tandis que la religion monothéiste rejette la contrainte pour accepter cette religion, parce que la contrainte et l’oppression sont inacceptables dans la religion de Dieu. Les preuves et les versets clairs montrent la sincérité du Prophète (la prière et la paix de Dieu soient sur lui) dans ses paroles venues par la révélation de son Seigneur « Dis : ”La Vérité vient de votre Seigneur. Que celui qui le veut, croie, et que celui qui le veut, mécroie“. » AL-kahf (18:29)   

Pour la liberté de l’homme, tous les Prophètes ont lutté, leur principal objectif visait à libérer les nations et les individus de l’adoration de personnes (humaines comme eux) et à adorer le Seigneur de l’humanité et de diriger la douleur de ce monde vers le bonheur éternel, c’était la tâche commune de tous les Prophètes et Messagers.

L’adoration signifie la servitude absolue, c’est-à-dire la soumission aveugle, c’est pourquoi on dit que celui qui suit aveuglément quelqu’un ou quelque chose adore cette personne ou cette chose en dehors de Dieu. Mais ceux qui veulent faire de la religion un moyen d’oppression et de contrainte ont éliminé la religion de ses origines et de ses bases qui étaient construites par les Prophètes, puis ils ont rendu la religion comme si elle était une chose vague, donc ils ont contrôlé les questions de la religion à travers la mise en place des institutions religieuses officielles, cela bien que la religion soit une question personnelle !

Au point que l’acceptation et le rejet de la religion sont devenus une cérémonie officielle, c’est comme le cas dans le christianisme où l’église se considère comme le propriétaire du droit exclusif d’initier les gens à la religion ou de les faire sortir d’elle.

Ils ont réalisé tous leurs espoirs et ont dominé l’État grâce à ces institutions, ils ont également dominé les fortunes de l’état au nom de Dieu et ont laissé leurs responsabilités envers le peuple, ils ne font rien pour résoudre les problèmes sociaux et économiques, de pauvreté, d’injustice et d’oppression ; mais ils ont dit : c’est ce que Dieu a écrit pour vous !

Quand ils disent cette dernière phrase, ils laissent la responsabilité et essaient d’ignorer les difficultés parce que personne ne peut s’opposer à la volonté de Dieu qui n’est pas questionné sur ce qu’Il fait, mais eux sont questionnés.

Ce système est comme le régime religieux qui domine l’état théocratique, ce qui signifie que l’Etat est soumis aux ordres de l’Eglise, il existe aussi des règlements appropriés dans la religion chrétienne, ce système est catégoriquement inacceptable, c’est pourquoi, la lutte contre la théocratie était une lutte de droit, cette lutte a été appelée “la laïcité”.

Mais cette laïcité qui était un symbole de la révolution contre la théocratie est devenue un moyen d’oppression et de persécution contre toutes les croyances au point que celui qui veut asservir les gens et retirer leur liberté, il recourt donc soit à la religion, c’est-à-dire la théocratie, soit à la laïcité !

Les circonstances particulières qui ont conduit à l’émergence de la gouvernance canonique (théocratique) à l’ouest, puis à la révolution laïque, ne sont pas disponibles dans le monde islamique grâce à la présence du Saint Coran qui empêchait ces phénomènes parce qu’il a mis les contrôles idéaux qui régissent la relation entre la religion et l’État. Ces principes coraniques sont acceptés par tout le monde si chacun de nous essaie d’éviter le comportement émotionnel et les préjugés.

Nous cherchons à travers cette étude à comprendre les fondements de la relation entre la religion et l’état à la lumière du Coran qui est le Livre de Dieu, c’est le Livre qui n’a pas changé et ne changera pas jusqu’au Jour de la résurrection, nous étudions également la théocratie et la laïcité à la lumière de la Bible et du saint Coran.

Notre méthode dans cette étude est basée sur la modération et pas l’extrémisme, nous faisons l’effort de montrer les écueils de ceux qui veulent contrôler les gens par le biais laïc ou théocratique, c’est pourquoi nous voulons montrer les faits connus pour beaucoup d’entre nous, mais l’application de ces faits ne sert pas les intérêts des autres en fonction de ce que nous croyons !

Nous serons heureux de profiter des remarques des chercheurs sur le sujet de cette étude, cela sera la mesure de notre succès.

Notre succès ne dépend que de Dieu, nous nous en remettons à Lui et c’est vers Lui que nous nous tournons.

Facebook'ta PaylaşTwitter'da Paylaş
Date: Aug 2, 2014

Other Fatwas In This Category:
#   Title Date Reads 
1 L’Etat et les partis politiques 2014.08.06 1,996
2 L’autorité califale et la théocratie 2016.06.18 7,522
3 L’unité entre l’armée et le peuple 2014.08.07 1,272
4 L’Homme est-il le successeur (calife) de Dieu ? 2017.06.05 2,778
5 Le Coran et la théocratie 2014.08.08 1,215
6 Partie II (la théocratie et la laïcité selon la Bible et le Saint Coran) 2014.08.08 6,149
7 Le concept de la théocratie 2014.08.08 1,476
8 L’église et la théocratie 2014.08.08 995
9 A. Les règles relatives à la gestion 2014.08.08 727
10 La résistance contre l’erreur 2014.08.09 1,082
11 Introduction 2014.08.02 582
12 La liberté 2014.08.08 1,928
13 La place de la religion dans l’Etat 2014.08.02 1,437
14 L’invitation à penser 2014.08.08 1,188
15 La laïcité 2014.08.02 793
16 La crainte de Dieu seul 2014.08.08 1,532
17 L’islam selon le coran 2014.08.05 2,665
18 Les mosquées et la théocratie 2014.08.09 5,921
19 Les voies soufies 2014.08.05 2,334
20 Les principes des doctrines chiites et des voies soufies concernant la présidence de l’Etat 2014.08.09 6,277
21 L’Etat et l’enseignement religieux 2014.08.05 1,980
22 Les voies soufies et la présidence de l’Etat 2014.08.09 7,511
23 L’éducation morale 2014.08.06 824
24 La conclusion 2014.08.11 4,564
25 La république islamique (la République islamique d’Iran) 2014.08.07 1,908
26 La laïcité 2014.08.09 9,076