La conclusion

La conclusion :

Ceux qui défendent l’idée de la théocratie citent ce qui était dit dans les paroles de Salomon (paix de Dieu soit sur lui), mais selon la Torah qui existe aujourd’hui, Salomon est un roi et n’est pas un Messager, mais le Coran nous dit que Salomon (paix de Dieu soit sur lui) est un Prophète et un Messager.

Quant au discours mentionné dans la Torah dans les paroles de Salomon (ô mon fils, crains Dieu et le roi, et ne mélange pas avec les corrupteurs).

On dit qu’il est possible que le sens de “la crainte du roi“ signifie la prudence du roi après que l’homme croyant s’arme de craindre Dieu dans sa lutte contre l’injustice du roi tyrannique.

Dans le Coran on trouve des versets qui confirment ce sens où Dieu exhorte les croyants à s’armer de patience et de piété contre les complots des ennemis.

Le Coran dit : « Si un bonheur vous échoit, ils s’en affligent et si un malheur vous atteint, ils s’en réjouissent. Mais si vous êtes patients et craignez Dieu, leur ruse ne vous nuira en rien ; car Dieu embrasse de Sa Science toutes leurs actions. » Al ‘Imrân (3:120)

Et quand Salomon (paix de Dieu soit sur lui) a dit : “ne mélange pas avec les corrupteurs”.

Cela signifie tout simplement qu’il doit rester loin des pervers.

En ce qui concerne les lettres contenues dans la Bible, en particulier dans celles de Paul et de Pierre, le Coran ne considère pas que ces messages appartiennent à l’Evangile parce que l’Evangile selon le Saint Coran est un Livre qui a été révélé par Dieu à son Messager Jésus (bénédiction et paix de Dieu soient sur lui).

Les deux personnes, Paul et Pierre, sont deux chrétiens parmi de nombreux chrétiens, mais Pierre est un des apôtres, tandis que Paul n’est pas d’entre eux selon la définition du Coran, et malgré cela, les chrétiens considèrent que les deux sont des apôtres !

Les apôtres, selon le Coran, ont cru en ce que Dieu a révélé et ont suivi son Messager Jésus (bénédiction et paix de Dieu soient sur lui).

On comprend donc que les apôtres de Jésus (bénédiction et paix de Dieu soient sur lui) sont comme les compagnons du Prophète Muhammad (bénédiction et paix de Dieu soient sur lui).

Dieu a révélé la Torah et la Bible sur les Prophètes d’İsraël et a révélé le Coran sur son dernier Messager Muhammad (bénédiction et paix de Dieu soient sur lui), le Coran c’est le Livre qui n’a pas changé et qui ne changera jamais parce que Dieu s’est engagé à le protéger contre toute distorsion et contre toute modification.

Dieu dit : « Certes, Nous avons fait descendre le Rappel et, certes, Nous en sommes le gardien. » AL-Hijr (15:9)

Mais la Torah et l’Evangile qui existent aujourd’hui sont déformés parce qu’ils étaient mélangés avec les paroles des gens, et on peut confirmer que les lettres de Paul et de Pierre appelées “l’Evangile“ par les chrétiens indiquent et confirment cette distorsion.

Tandis que le Coran ne se mélange pas avec les paroles des gens comme nous l’avons dit, quant aux paroles du Prophète (bénédiction et paix de Dieu soient sur lui), elles étaient enregistrées dans les livres de hadith.

On dit que les paroles du Prophète ne sont pas dans la même catégorie que le Coran, comme les paroles des compagnons du Prophète ne sont pas dans la même catégorie que les paroles du Prophète (bénédiction et paix de Dieu soient sur lui).

C’est pourquoi, les lettres de Paul et de Pierre ne font pas partie de la Bible, mais elles sont les paroles des gens, ces lettres disent que le Christ est ressuscité trois jours après son enterrement après la crucifixion et qu’il a rencontré les onze apôtres : (Les onze disciples s’en allèrent en Galilée, sur la montagne où Jésus leur avait dit, et quand ils le virent, ils se prosternèrent devant lui, mais certains d’entre eux se sont plaints, Jésus vint et leur parla en disant : J’ai tout pouvoir au ciel et sur la terre, allez donc et faites des disciples de toutes les nations, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde).

Et cela conduit à la domination de l’Eglise sur l’Etat quand l’Eglise était forte, et selon le même Evangile (le fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude).

Mais cela contraste avec l’expression précédente !

Le Coran nous dit que la mort de Jésus a mis fin à sa relation avec le monde de la vie et qu’il ne sait pas ce qui s’est passé après sa mort. Dieu dit : « ”Ô Jésus, fils de Marie ! Est-ce toi qui as dit aux hommes : ”Prenez-moi, ainsi que ma mère, pour deux divinités en dehors de Dieu ?” Jésus dit : ”Gloire à Toi ! il ne m’appartient pas de déclarer ce que je n’ai pas le droit de dire. Si je l’avais dit, Tu l’aurais su. Tu sais ce qui est en moi, alors que moi je ne sais pas ce qui est en Toi. Toi, en vérité, Tu es le parfait connaisseur des mystères.

Je ne leur ai dit que ce que Tu m’as ordonné de dire : ”Adorez Dieu, mon Seigneur et votre Seigneur !” J’ai été contre eux un témoin aussi longtemps que je suis demeuré parmi eux ; mais lorsque Tu m’as rappelé auprès de Toi, c’est Toi qui est devenu leur observateur vigilant, car Tu es le témoin de toute chose. » Al-Mâ’idah (5:116-117)

En bref, les paroles de Jésus (bénédiction et paix de Dieu soient sur lui) ne sont pas l’Evangile, et les paroles de Muhammad (bénédiction et paix de Dieu soient sur lui) ne sont pas le Coran, notamment ces paroles attribuées à Jésus afin qu’elles soient prononcées après sa mort, donc ces paroles ne sont pas à l’origine de ces mots et ne sont pas Evangile !

Nous comprenons de ce qui précède que la théocratie est basée sur les prétendues déclarations, et que le vrai Evangile rejette catégoriquement le régime théocratique.

La doctrine imami chiisme défend ce qui ressemble à un régime théocratique, cette doctrine se fonde sur les déclarations de scientifiques de haut niveau, tout comme le régime théocratique qui repose sur la base des lettres de Paul et de Pierre dans le christianisme.

Il est vrai que les chiites n’ont pas dit que les ordres de leurs imams et leurs savants sont comme les ordres de Dieu, mais la plupart d’entre eux considèrent leurs paroles comme la parole de Dieu en termes de nécessité à appliquer.

Cela montre dans les termes suivants (le grand savant qui se caractérise par les conditions de l’ijtihad sera le vice-imam en période d’absence de l’imam, c’est un dirigeant et un chef de tout, il a le pouvoir de l’imam dans la magistrature ainsi de juger les personnes, et celui qui rejette son autorité, c’est comme s’il rejette l’autorité de l’imam, et il rejette par conséquent l’autorité de Dieu) !

Celui qui dit comme cette parole associe à Dieu, donc cette parole qui est attribuable à “Sadeki AL muhammad“ n’est pas acceptable.

(Sadeki AL muhammad) sont les hommes fidèles des proportions de Muhammad (bénédiction et paix de Dieu soient sur lui) par sa fille Fatima, ce sont les imams des chiites, et les paroles des imams chiites sont comme les mots de Paul et de Pierre dans le christianisme, mais nous ne considérons pas que ces déclarations constituent une preuve, même si cette personne était ALhasan ou ALhussein, car les sunnites ne donnent pas la sainteté aux scientifiques et aux savants, et on dit que les mots de l’un d’eux ne nous impose pas de les suivre.

Maan Bin İsa Kazzaz dit : J’ai entendu Malek qui disait : (je suis un être humain, c’est pourquoi, mes points de vue sont parfois corrects et parfois incorrects, si ces opinions sont en accord avec le Coran et la sunna (la tradition Prophétique), acceptez-les, sinon, refusez-les).

Malek citait ce verset : « nous pensons qu’il ne s’agit que d’une conjecture, et nous ne sommes nullement convaincus.“ » Al-Jâthiya (45:32)

Abou Hanifa disait : “Notre science est une opinion, les opinions divergent, mais nous acceptons la meilleure opinion”.

 

Facebook'ta PaylaşTwitter'da Paylaş
Date: Aug 11, 2014

Other Fatwas In This Category:
#   Title Date Reads 
1 Les voies soufies 2014.08.05 2,102
2 Les principes des doctrines chiites et des voies soufies concernant la présidence de l’Etat 2014.08.09 5,905
3 L’Etat et l’enseignement religieux 2014.08.05 1,805
4 Les voies soufies et la présidence de l’Etat 2014.08.09 7,167
5 L’éducation morale 2014.08.06 660
6 La conclusion 2014.08.11 3,734
7 La république islamique (la République islamique d’Iran) 2014.08.07 1,707
8 La laïcité 2014.08.09 7,824
9 L’Etat et les partis politiques 2014.08.06 1,860
10 L’autorité califale et la théocratie 2016.06.18 6,812
11 L’unité entre l’armée et le peuple 2014.08.07 1,123
12 Le Coran et la théocratie 2014.08.08 985
13 Partie II (la théocratie et la laïcité selon la Bible et le Saint Coran) 2014.08.08 5,276
14 Le concept de la théocratie 2014.08.08 1,163
15 L’église et la théocratie 2014.08.08 841
16 A. Les règles relatives à la gestion 2014.08.08 584
17 La résistance contre l’erreur 2014.08.09 926
18 Introduction 2014.08.02 443
19 La liberté 2014.08.08 1,614
20 La place de la religion dans l’Etat 2014.08.02 1,240
21 L’invitation à penser 2014.08.08 1,037
22 La laïcité 2014.08.02 623
23 La crainte de Dieu seul 2014.08.08 1,347
24 L’islam selon le coran 2014.08.05 2,490
25 Les mosquées et la théocratie 2014.08.09 5,244