La laïcité

La laïcité :

La laïcité n’accepte pas que l’État soit sous le contrôle des organisations et des institutions religieuses. Sur cette base, elle est contre la théocratie, car elle était dans une lutte contre l’Église qui prétendait qu’elle a le pouvoir absolu dans la nomination du roi, le gouvernement, les dirigeants et le recrutement du personnel, elle avait prétendu qu’elle agissait au nom de Dieu ! L’Église conserve encore une partie de ce pouvoir, encore moins, où l’Église appelle la personne qui remporte l’élection présidentielle pour la prestation de serment, l’histoire française est pleine d’histoires de lutte contre l’Eglise, les efforts pour briser la domination de l’Église sur l’État ont été entrepris au XIVe siècle. La première apparition de la laïcité était en France où les institutions indépendantes de la domination des organisations religieuses ont été appelées ”les institutions laïques”, car l’institution religieuse en France signifiait l’Église catholique.

La preuve qui confirme que la laïcité n’était pas contre la religion c’était la charte des “Déclaration des droits de l’homme et du citoyen” préparée par les membres de l’Assemblée constituante en France en 1789, cette charte qui stipule à l’article X et XI comme suit :

Article 10 : (Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi).

Article 11 : (La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi).

Cette Charte est devenue la première partie de la Constitution française promulguée en 1791. Cette constitution a été destinée, parmi ses objectifs, à mettre fin aux privilèges de l’Église catholique et à l’égalité entre les protestants, les juifs et les laïcs (non religieux) et à l’égalité entre toutes les religions sous le parapluie de la “liberté de religion” parce que l’Eglise ne reconnaissait pas le droit à la vie pour des adeptes d’autres religions !

Si la laïcité était en fait une lutte contre la religion, pourquoi la liberté religieuse est obtenue après le succès de la laïcité ?

Ainsi que le texte de la Déclaration universelle des droits de l’homme adoptée par les Nations Unies Décembre 10, 1948 AD que tout le monde a le droit à la liberté de pensée, de croyance et de religion. Cet article n’élimine pas la religion de la sphère sociale, du gouvernement et ni d’autres domaines de la vie parce que nous savons que personne ne laisse ses croyances sous la contrainte.

Celui qui a une foi ne laissera pas les commandes de sa foi pour la commande d’un autre être humain, mais s’il était forcé, il résiste secrètement ou ouvertement. Ceci est également indiqué dans l’introduction de la Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen : conduit à la “pauvreté du citoyen et à la corruption du gouvernement.”

Article XVIII de la Déclaration universelle des droits de l’homme prévoit que : ”Toute personne a droit à la liberté de pensée, de croyance et de religion. Ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction, ainsi que la liberté d’exprimer la croyance en enseignement, les pratiques, le culte et le respect, que ce soit secrètement ou ouvertement, individuel ou collectif. ”

En Turquie aussi la laïcité n’est pas contre la religion selon des documents officiels existants. Comme indiqué dans la section II de la Constitution : (La République de Turquie est un Etat laïc, démocratique et social gouverné par la loi sur la base des principes fondamentaux énoncés dans le début et fidèles au nationalisme d’Atatürk, le respect des droits de l’homme, de la sécurité de la communauté, de la solidarité nationale, et de la justice sociale).

Donc, la laïcité est une caractéristique de l’Etat turc, et elle a un autre avantage : elle respecte les droits de l’homme.

Le Vingt-quatrième point de la constitution permet à chaque citoyen la liberté d’opinion, de croyance et de conviction, c’est-à-dire que la Constitution accepte que la laïcité soit une caractéristique de l’Etat et que le citoyen ait le droit d’être religieux.

L’article vingt-six de la Constitution donne aux citoyens la liberté d’expression sous toutes ses formes. L’article en question a été publié comme suit : (chaque citoyen a le droit d’exprimer son opinion et sa conviction en parlant, en l’écriture, en l’édition, en dessin et d’autres façons d’exprimer une opinion).

Du point de vue du Coran, nous voyons que la liberté religieuse est une des constantes qui ne change pas. car la religion est la foi, et la base de la foi est la ratification du cœur, et le cœur est libre dans les profondeurs de l’être humain, et il n’accepte pas la contrainte, on peut confirmer que la garantie de la liberté religieuse est mentionnée dans le Coran.

« Si ton Seigneur le voulait, tous les habitants de la terre croiraient. Peux-tu, toi, contraindre les hommes à être croyants ? »Yûnus (10:99).

Facebook'ta PaylaşTwitter'da Paylaş
Date: Aug 9, 2014

“La laïcité” için 1 Yorum

  1. De part le Nom du Tout Miséricordieux Plein de Miséricorde بسم الله الرحمن الرحيم bismi Allah al Rahman al Rahim.
    J’atteste qu’il n’y a pas d’autre divinité que Dieu lui même et que Muhammad est son Prophète
    أشهد أن لا إله إلا الله وأشهد أن محمدا رسول الله
    ‘ashhadou ‘an la ‘Ilah ‘iila Allah wa’ashhadou ‘ana Mouhamadan Raçoul Allah

    Je demande la protection de Dieu contre Satan le maudit
    أعوذ بالله من الشيطان الرجيم
    A’aoudouh bi Allah min al shaytan al rajim

    Que la paix soit sur vous, ainsi que la miséricorde de Dieu et ses bénédictions
    السلام عليكم ورحمة الله وبركاته
    al salam alaykoum wa rahmatou Allah wa barakatou.

    François, Pierre, Jean Jacques, Isabelle Marie, Françoise, Claudine ont aussi le Droit d’être musulmans, de conserver leur nom d’origine et prénom. C’est une évidence, et pas un problème pour la foi musulmane.

    Dans l’essence de notre foi religieuse stable et ferme, les musulmans sont respectueux de la Laïcité cela ne signifie nullement que nous devons accepter tout ce qui se dit et tout ce qui se fait, cela serait admettre le contraire à notre acceptation de notre pratique cultuelle, autant dans notre vie privé qu’avec la société fussent – t-elle musulmane ou pas. Ce sentiment de trahison de notre engagement confessionnel peut nous détourner du culte de l’aqîda عقيدة crédo – profession de foi – fondements de la croyance, de l’’Ibādāt عبادة, pratique de la religion, la relations directe” que chacun entretient avec Dieu par ses actes : Chahâda شهادة : le témoignage”. l’attestation de foi, la Salât صلاة la ou les Prières rituelles et surérogatoires , la Zakât زَكَاة l’aumône légale, al saoum : صَوم, Ramadan رَمَضان, le jeune du mois de Ramaḍān, al Ḥajj حَجّ pèlerinage à La Mecque .Obtenir la science musulmane Usūl al-Dīn أصول الدين , parfaire notre Imân إمان la croyance dans les piliers de la foi (Dieu l’Unique, ses anges, tous Ses Prophètes et Messagers, les livres, le jour du Jugement dernier et la prédestination , être dans le Tawhîd تَوْحيد le Monothéisme pur. Dogme premier et essence même de l’Islam, l’affirmation que Dieu الله Allah est l’Unique divinité, le Créateur transcendant de toute chose, l’Absolu, l’Intemporel, le non engendré et celui qui n’a point engendré. Pour tout cela pour notre Jihâd جهاد la lutte intérieure contre les passions de notre corps de notre cœur, notre âme, notre égo, le nafs نَفْس faisons preuve d’Ijtihâd اجتهاد d’efforts de réflexion, soyons dans la moindre mesure de notre intelligence comprendre le sens d’un Ayâ آية verset ou des ʾâyât آيات les versets du Saint Coran Parole d’Allah الله de Dieu l’Unique comme un ‘ālim عالِم un savant en sciences religieuses au service tous. Faire la Da’wa دَعْوة L’Appel, l’invitation, la prédication. L’exhortation vers le droit chemin. Avec la permission d’Allah الله de Dieu l’Unique, car ce que nous entreprenons c’est avec selon sa volonté d’où le musulman dit fréquemment avant de faire une action Si Dieu le veut إن شاء الله inch Allah. C’est de tout cela que le musulman se doit de faire dans ses faits et gestes de tous les jours de sa vie. Le cœur est pour nous le demeure de la foi, son récipient On ne eut pas faire au cœur ce qu’il ne peut pas aimer. Cela ne veut pas dire que nous devons interdire aux autres leurs convictions religieuses, les refuser en que tels. L’appartenance à la France à sa République savoir user de ses droits, respecter ses devoirs en tant que citoyens totalement investis dans tous les domaines n’est pas un renoncement à notre foi mais un épanouissement donc une chance à ne pas gâter. N’ayons de crispation identitaire, du recul sur soi de penser pas français et ne pas se sentir français, nous ne sommes pas un clan celui des musulmans mis à part du clan des جوري gawris des français des occidentaux « Gawri “gəyuri” dérive du mot turc «gəyur – كافر» qui lui-même vient du mot Kafir كافر qui veut dire tout simplement non musulman et non musulmans ne veut pas dire non croyant »..
    Sourate109 les incroyants* الكافرون al-kāfirūn les incroyants versets 6
    *Incroyant dans la foi musulmane.
    À vous votre religion, et à moi la mienne! لَكُمْ دِينُكُمْ وَلِيَ دِينِ Lakoum dinoukoum wa liya dini
    Nous sommes une seule Unité avec nos diversités.
    Rappelons nous ce verset Parole de d’Allah الله Dieu l’Unique.
    Sourate 16 les abeilles النحل an-naḥl verset 44.
    بِالْبَيِّنَاتِ وَالزُّبُرِ وَأَنزَلْنَا إِلَيْكَ الذِّكْرَ لِتُبَيِّنَ لِلنَّاسِ مَا نُزِّلَ إِلَيْهِمْ وَلَعَلَّهُمْ يَتَفَكَّرُونَ
    Ces Prophètes étaient munis de preuves irréfutables et des Écritures. Et à toi aussi, Nous envoyons ce Coran, afin que tu expliques clairement aux humains ce qui leur a été révélé. Peut-être seront-ils amenés à y réfléchir.
    Bi al bayyinati wa al zoubouri wa anzalna ilayka al thikra litoubayyina lilnasi ma nouzzila ilayhim wa laAallahoum yatafakkarouna.

    Les anciens à travers les siècles nous ont offerts par leurs expériences leurs intelligences, les outils les plus merveilleux pour accomplir notre devoir dans la lecture du Livre sacré et des enseignements du dernier des Messagers رسول الله Raçoul Allah Prophète Muhammad, que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui صلّى الله عليه و سلّم. ṣallā Allāh `alayhi wa sallam dont Sa mission n‘a été que suivre ses prédécesseurs nabi نبی, , nâbîy tels : Abraham إبراهيم Ibrahim Moïse موسى Moussa ; Jésus, fils de Marie عيسى بن مريم Issa ibn Maryam.
    Nous devons savoir ce qui nous est demandé de comprendre. Avoir le partage de la raison dans la communication et non pas d’aller s’aventurer dans des interprétations fallacieuses. Nos guides religieux إمام imams nos savants dans la Science religieuse عُلَّامة Ullamah n’ont pas vocation à prêcher la haine et la discorde avec invectivé « de reproche » mais le respect et l’entente. Ils sont nos référents dans la société et devant la Nation France. Ils doivent être propres de tout reproche ou de préjugé malsain.
    Sommes nous capable d’ administrer nos propres problèmes nos difficultés à nous entendre souvent entres nous musulmans, au lieu de nous attendrir sur nous même, plaindre, ayons la motivation de réfléchir, soyons dégourdi, soyons imaginatifs, sachons nous organiser, nous impliquer intelligemment, dans de nombreuses actions non pas seulement religieuses dans les mosquées ou association musulmanes mais offrons nos cœurs dans tous ce qui fait la France et ce dont les français aspirent- social via l’associatif, travail via nos compétences, solidarité via nos générosités, de nous affranchir sans demander l’avis, de la tutelle des mairies des ministères, quand cela n’est pas nécessaire ? Il n’y a qu’un geste à faire il n’est pas plus difficile que d’aller sur la Lune.
    Il nous faut des imams français qui parlent très bien le français, qui connaissent les problèmes des musulmans vivant en France francais ou pas
    Toute note vie se développe sous le regard de Dieu l’Unique Allah, et elle doit être méritante de ce regard, ce qu’elle ne peut être si elle ne s’honore pas chez l’autre ce qu’il le renvoie elle-même sacrée.
    Nul n’aura à répondre des autres
    sourate 4 verset 28
    يُرِيدُ اللّهُ أَن يُخَفِّفَ عَنكُمْ وَخُلِقَ الإِنسَانُ ضَعِيفاً
    Dieu veut alléger certaines de vos obligations, sachant bien que l’homme a été créé faible.
    Yuridou Allahou an youkhaffifa Aankoum wa khouliqa al-insanou daAifan

    Vous êtes libres
    Sourate 16 les Abeilles النحل an-naḥl verset 93
    وَلَوْ شَاء اللّهُ لَجَعَلَكُمْ أُمَّةً وَاحِدَةً وَلكِن يُضِلُّ مَن يَشَاءُ وَيَهْدِي مَن يَشَاءُ وَلَتُسْأَلُنَّ عَمَّا كُنتُمْ تَعْمَلُونَ
    Si Dieu l’avait voulu, Il aurait fait de vous une seule communauté. Mais Il égare qui Il veut et met sur la bonne voie qui Il veut, et vous aurez certainement à rendre compte de toutes vos actions.
    Wal aw shaa Allahou lajaAalakoum oummatan wa hidatan wa lakin youdillou man yashaou wayahdi man yashaou walatus-alounna Aamma kountoum taAmalouna.

    Notre pire ennemi c’est l’ignorance, celle que l’on a de l’in vers l’autre, il faut répondre par le savoir qui est une manne pour l’humain. Nous devons avoir la sincérité pour Dieu l’Unique Allah dans nos actions, nos œuvres. Appelons les gens à s’unir, parler pour ne pas nous diviser que cela soit entre nous, les musulmans ou entre les non musulmans. Abolissons cette partie des différences de compréhension et des connaissances sur notre foi religieuse, dans la société pluraliste en France.
    Ce n’est pas parce qu’il y a une mosquée que c’est bien, il faut voir ce qu’il y avait derrière comme intention. Est-ce pour le bien et l’éducation des musulmans ou pour autre choses ? Exemple vouloir élire un chef pour leur groupe, demandent l’allégeance pour élire un dirigeant musulman. L’obéissance pour Allah oui parce qu’il prodige les bonnes mœurs, pour des dirigeants et savants des guides honnêtes oui, mais pour des manipulateurs haineux méprisants violents je dis non. Le musulman (e) doit de ne pas se faire égarer par les gens non sincères.
    Beaucoup de gens aujourd’hui ne comprennent pas. Ils pensent que parce qu’ils ont lu le Coran et quelques hadith alors ils savent et peuvent émettre des fatwas. Alors qu’en réalité ils n’ont encore rien compris de la religion, ils n’ont pas bien étudiée.
    Sourate 5 la Table المائدة al-māʾida verset 105
    يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ عَلَيْكُمْ أَنفُسَكُمْ لاَ يَضُرُّكُم مَّن ضَلَّ إِذَا اهْتَدَيْتُمْ إِلَى اللّهِ مَرْجِعُكُمْ جَمِيعاً فَيُنَبِّئُكُم بِمَا كُنتُمْ تَعْمَلُونَ
    Ô vous qui croyez ! Vous n’avez à répondre que de vous-mêmes, et l’erreur d’autrui ne saurait vous nuire si vous êtes dans le droit chemin. C’est vers Dieu que vous retournerez tous et Il vous mettra alors en face de vos œuvres.
    Ya ayouha allathina amanou Aalaykoum anfousakoum la yadourorukoum man dalla itha ihtadaytoum ila Allahi marjiAoukoum jamiAan fayounabbi-oukoum bima kountoum taAmalouna

    Le Prophète Muhammad que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui صلّى الله عليه و سلّم. ṣallā Allāh `alayhi wa sallam a appelé les musulmans à rester unis et à ne pas se diviser.
    Hadith Seigneurs guide ma communauté parce que s’ il font ça c’est qu’il n’ont pas compris.
    L’imam Abu Abdullah Muhammad bin Idris ash-Shâfi’î أبو عبد الله محمد بن إدريس الشافعي 767-820 juriste et savant musulman, fondateur de l’école chaféite, a dit : Si tu veux réussir dans ce bas monde, il faut apprendre, si tu veux réussir dans l’au-delà il faut apprendre, si tu veux les deux, il faut apprendre.

    Hadith حديث Parole du Prophète Muhammad que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui صلّى الله عليه و سلّم. ṣallā Allāh `alayhi wa salam a dit :
    N’aidez pas le diable à triompher de votre frère en le maudissant

    لا تكونوا عون الشيطان على أخيكم
    la takounou awn al shaytan alaa ‘akhikoum

    La foi ne se juge pas sur des signes extérieurs, elle siège dans le cœur des humains que seul Allah الله Dieu l’Unique peut atteindre.
    Juger la foi des gens c’est se mettre à la place d’Allah الله Dieu l’Unique.
    Il nous faut retrouver nos repères celles de notre conscience religieuse et de sa pratique de tous les jours avec la Laïcité française et le comportement avec nos concitoyens français non musulmans croyants d’une religion dite du monothéisme ou autres voir athée.
    La foi musulmane celle que l’on nomme la soumission volontaire الإسلام al Islam, même racine sémitique que As-salam, السلم la paix, nous invite à la Dawa دَعْوة l’invitation à l’appel à la vérité l’appel à la croyance en un Dieu Unique plein d’Amour que nous croyants musulmans devons sans prosélytisme religieux envoyer sans contrainte, ni préjugés, ni mépris à nos concitoyens non musulmans.car nous aussi nous sommes amoureux de la liberté celle de vivre en France avec tout le monde. Nous n’avons pas à refuser à vivre dans un pays la France, ou la société ne se fonde pas uniquement sur la religion en l’occurrence l’islam.
    Nous ne travaillons par nos actes que pour Dieu l’Unique الله Allah Tout Puissant جل جلاله jalla jallālah.
    Le musulman croyant sincère dans sa foi, est invité à porter le flambeau du « témoignage الشاهد al shahid» la recommandation du bien et la condamnation du mal لأمر بالمعروف والنهي عن المنكر Al amr bil Ma’rouf wan Nahyi anil Mounkar
    sourate2 la Vache البقرة al-Baqara verset 143
    …………………… وَكَذَلِكَ جَعَلْنَاكُمْ أُمَّةً وَسَطاً لِّتَكُونُواْ شُهَدَاء عَلَى النَّاسِ وَيَكُونَ الرَّسُولُ عَلَيْكُمْ شَهِيداً
    C’est ainsi que Nous avons fait de vous une communauté du juste milieu afin que vous soyez témoins parmi les hommes et que le Prophète vous soit témoin. ……………………….
    Wakathalika jaAalnakoum oummatan wa satan litakounou shouhadaa ala al nasi wa yakouna al Raçoulou alaykoum shahidan ……………………………..

    L’islam quant à lui, considéré par ses adeptes comme la voie de la à la nature originelle de l’être humain فِطْرة fitra * reconnait l’existence d’autres formes de sagesse divine notamment dans les religions monothéistes, judaïsme et christianisme. Le musulman reconnait l’existence de vérités éparses dans les autres religions voire philosophies tout en voyant dans Dieu Lui-même la manifestation de la Vérité «Le Vrai le Réel, le juste et Correcte, الحق Al-Haqq l’un des 99 attributs divins »
    *Nature primordiale de l’homme ; selon la théologie islamique, les êtres humains naissent avec une connaissance innée du Monothéisme تَوْحيد Tawhid, (Unicité de Dieu)

    Chacun à sa place alors qu’il est possible d’accepter sans complexe, l’existence de communautés plurielles, chacune avec ses spécificités culturelles, linguistiques, anthropologiques et religieuses. Qui constituent le socle d’une coexistence pacifique naturelle, synonyme d’unité dans la diversité. Chaque communauté a reçu sa Loi et sa Voie sourate 5 la Table المائدة al-Māʾida verset 48 …… un itinéraire et établi une règle de conduite qui lui est propre….. شِرْعَةً وَمِنْهَاجاً shira‘atan wa minhâjan.

    La Laïcité Française ne doit être perçue comme une islamophobie au service de l’obscurantisme laïcard qui défend fortement la laïcité, notamment par prise de position anti-religieuse. L’Ignorance est la seule responsable de ce conflit autant de la part de musulmans que de non musulmans qui ne veulent ou ne se donne pas la volonté pas s’entendre. Et même si il y a des débats dit multiconfessionnels, de part et d’autres, chacun reste dans son camp, pas de négociation, pas d’entente que faire ?
    La Laïcité oui, mais, la Laïcité Responsable Fraternelle et non la laïcité autoritaire, méprisante, qui opposent une même nation qui devient contraire à son fondement il nous faut revoir avec sincérité et respect, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen article 10 du 26 Aout 1789. Sa valeur constitutionnelle est reconnue par le Conseil constitutionnel français depuis 1971. Ses dispositions font donc partie du droit positif français, et se placent au plus haut niveau de la hiérarchie des normes en France.

    Le français n’est pas une race mais un ensemble cosmopolite d e populations diverses, de Régions éparses, de cultures différentes aves leurs histoires, leurs traditions coutumières C’est par ce que nous sommes différents que nous sommes fort. Tout groupement d’humain est riche de ses individualités. C’est cela la richesse de notre pays France, celle de la Métropole, et des DOM TOM.
    La République française, garantie la Liberté à tous de croire ou de ne pas croire
    Une forme de sharî’a الشَّرِيعَة normes et règles sociales, relationnelles bien meilleure que dans certains pays dit musulmans ou dictature s’impose avec force violente, ou vivre dans la Parole libre est interdite, parfois durement réprimée.
    Taqî ad-Dîn Ahmad ibn Taymiyya تقي الدين أحمد ابن تيمية né en 1263, mort en prison en 1328 théologien juriste فقيه faqîh spécialiste du fiqh فقه de l’interprétation temporelle des règles de la charia الشَّرِيعَة règles doctrinales, sociales, cultuelles, et relationnelles édictées par la « Révélation, la Parole de Dieu l’Unique » traditionaliste, influent au sein du madhhab مذهب école juridique du rite hanbalite, souvent contesté, traité d’intégriste, connu pour ses positions contraires autres courants de l’Islam, majoritaires à son époque, ne disait- il pas : Dieu aidera toujours une communauté non croyante mais dont les principes reposent sur l’équité qu’une communauté croyante fondée sur l’injustice.
    L’élève le plus proche d’ibn Taymiyya, Ibn Al Qayyim al-Jawziyya ابن قيم الجوزية 1292-1350 dans son livre :Informer les signataires du Seigneur des Mondes , إعلام الموقعين عن رب العالمين alâm al al muaqi’i’in an rabi al alamin ne disait –il pas « L’avis juridique change selon le temps, le lieux les États et les gens »
    Les musulmans en France, ne voient-ils pas leurs chances de vivre dans un système de respect même si tout n’est pas bleu ou rose, si néanmoins, il en existe des imperfections !
    N’est-il pas judicieux de mettre les compétences de tout le monde, musulmans (es) et non musulmans (es) à des améliorations à des compréhensions, plutôt qu’un acharnement à débattre dans le vide et s’injurier comme des ânes.
    Dieu l’Unique الله Allah, dans Sa Grande Mansuétude, nous rappelles, par Sa Parole Sainte, bien avant la Déclaration des Droits de l’Homme le 26 Aout 1789 (j’aurais aimé le mot Humains au lieu d’hommes par respect pour les femmes).
    Sourate 49 les Appartements privés الحجرات al-ḥoujourāt verset 13

    يَا أَيُّهَا النَّاسُ إِنَّا خَلَقْنَاكُم مِّن ذَكَرٍ وَأُنثَى وَجَعَلْنَاكُمْ شُعُوباً وَقَبَائِلَ لِتَعَارَفُوا إِنَّ أَكْرَمَكُمْ عِندَ اللَّهِ أَتْقَاكُمْ إِنَّ اللَّهَ عَلِيمٌ خَبِيرٌ

    Ô humains ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous vous avons répartis en peuples et en tribus, pour que vous fassiez connaissance entre vous. En vérité, le plus méritant d’entre vous auprès de Dieu est le plus pieux. Dieu est Omniscient et bien Informé.
    Ya ayouha al nasou inna khalaqnakoum min thakarin wa ontha wa jaAalnakoum shouAouban wa qaba-ila litaAarafou inna akramakoum Ainda Allahi atqakoum inna Allaha AAalimoun khabiroun.

    FRATERNITE, L’UNION DANS LA DIFFERENCE
    Pouvons nous le faire avons-nous la volonté ? Avons-nous le droit le laisser penser à notre place ?
    A un moment ou des millions d’humains malheureusement pour une grande partie de confession musulmane quittent leurs pays à cause d’exactions violente et insoutenables, de dictats de toutes parts, ou le manque de vivre tout simplement.
    Avons nous le regard assez lucide pour comprendre l’autre, celui qui a peur de voir arriver tant de personnes et qui ne partage pas forcement son mode de vie, son regard sur un style de société différente. Qui veut bien accueillir toute la misère qui est puisée dans ce monde mais à quel prix ?
    Sourate 3 āli ʿimrān آل عمران La famille d’Imran verset 103
    Proclamée pendant la période Médinoise, cette sourate occupe la 89e place dans l’ordre chronologique.
    وَاعْتَصِمُواْ بِحَبْلِ اللّهِ جَمِيعاً وَلاَ تَفَرَّقُواْ وَاذْكُرُواْ نِعْمَتَ اللّهِ عَلَيْكُمْ إِذْ كُنتُمْ أَعْدَاء فَأَلَّفَ بَيْنَ قُلُوبِكُمْ فَأَصْبَحْتُم بِنِعْمَتِهِ إِخْوَاناً وَكُنتُمْ عَلَىَ شَفَا حُفْرَةٍ مِّنَ النَّارِ فَأَنقَذَكُم مِّنْهَا كَذَلِكَ يُبَيِّنُ اللّهُ لَكُمْ آيَاتِهِ لَعَلَّكُمْ تَهْتَدُونَ
    Attachez-vous tous fermement au pacte de Dieu, et ne vous divisez pas. Rappelez-vous les bienfaits que Dieu vous a accordés lorsque, d’ennemis que vous étiez, Il vous a réconciliés par l’union entre vos cœurs et a fait de vous des frères, par un effet de Sa grâce, de même que vous étiez sur le bord d’un gouffre infernal et Il vous en a sauvés. C’est ainsi que Dieu vous expose clairement Ses signes afin que vous soyez guidés dans le droit chemin.

    Wa iAtasimoo bihabli Allahi jamian wa la tafarraqou wa outhkourou niAmata Allahi Aalaykoum ith kountoum aAdaan faallafa bayna qouloubikoum faasbahtoum biniAmatihi ikhwanan wa kountoum Aala shafa houfratin mina al nar fa anqathakoum minha kathalika youbayyinou Allahou lakoum ayatihi laAallakoum tahtadouna

    Nous devons poser une alarme pour ne pas subir les intimidations de fanatiques de tous bords qui ne sont forts que dans nos démissions.
    Il faut faire taire l’hystérie malsaine, haineuse ignorante, inculte, qui gangrène notre société vis-à-vis des musulmans (es), qui assassine les volontés du vivre ensemble dans une laïcité responsable éducative, respectueuse des valeurs morales sociales philosophiques religieuses de chacun de nous, et avec l’autorité qu’il s’impose mais non autoritaire.
    Il faut pour cela se mobiliser massivement pour que la Parole dite libre d’expression, ne soit pas confisquée, par une pseudo-intelligence venant d’individus qui ne veut que sa pensée et rien d’autres fussent elle soit disant au nom de la liberté de conscience de la laïcité ou de la foi religieuse, mais plutôt soit source de connaissance, d’intelligence et de partage.
    Il ne faut pas se couper, se désolidariser de la société plurielle française, inclure tout le monde dans la discussion et non une élite qui aurait un monopole du savoir.
    Une bataille souterraine ou affrontements et escarmouches qu’il faut nommer « problèmes idiots », axée sur le fond et non sur la forme, alors que le renouvellement de la pensée, de la découverte des uns aux autres ne doit pas être sur la forme mais sur le fond. Chercher la vérité, ne plus jouer sur les apparences, énumérer les bonnes propositions, s’ouvrir, avoir les bons interlocuteurs.
    La richesse d’une société c’est sa diversité. Notre unification doit se faire avec les autres et non dans une forme de ghetto de la pensée.
    Sourate 49 الحجرات al-Hujurāt les Appartements privés verset 13
    يَا أَيُّهَا النَّاسُ إِنَّا خَلَقْنَاكُم مِّن ذَكَرٍ وَأُنثَى وَجَعَلْنَاكُمْ شُعُوباً وَقَبَائِلَ لِتَعَارَفُوا إِنَّ أَكْرَمَكُمْ عِندَ اللَّهِ أَتْقَاكُمْ إِنَّ اللَّهَ عَلِيمٌ خَبِيرٌ

    Ô humains ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous vous avons répartis en peuples et en tribus, pour que vous fassiez connaissance entre vous. En vérité, le plus méritant d’entre vous auprès de Dieu est le plus pieux. Dieu est Omniscient et bien Informé.

    Ya ayyouha al nasou inna khalaqnakoum min thakarin wa ountha wa jaalnakoum shouaouban wa qaba-ila litaarafou inna akramakoum Ainda Allahi atqakoum inna Allaha Aalimoun khabiroun

    D’après Abû Hourayrah qu’Allah l’agrée, le Messager d’Allah sallallahu ‘alayhi wa sallam a dit :
    وَعَنْ أبي هـُريرَة عَبدِ الرَّحمن بْنِ صخْرٍ رضي الله عَنهُ قل : قل رَسُولُ الله صلي الله عليه و سلم « إنَّ الله لا يَنْظُرُ إلي أَ جْسامِكْم ، وَ لا إِلي صُوَرِ كُم ، وَ لَكِنْ يَنْظُرُ إِلي قُلُوبِكُم وَ أَعمالِكُم
    Dieu ne regarde pas vos apparences physique ni vos formes, mais Il regarde vos cœurs et vos oeuvres » (Rapporté par Muslim)
    Wa an ‘abi Houryrat abd al rahman ibn skhr radi Allah anah qual : qual Raçoul Allah sali Allah ealayh wa salam « ‘inn Allah la yanzour ‘iilaya a jsamikm , w la ‘iily souar koum , wa lakin yanzour ‘iily qouloubikoum wa amalikoum»

    L’article 10 est proposé par Boniface Louis de Castellane (1758-1837, emprisonné sous la Terreur) et l’évêque Jean-Baptiste Gobel (1er septembre 1727 – mort guillotiné le 13 avril 1794). Comme quoi ceux qui ont voulu proner le bien en ont subit le courroux d’intransigeants.
    Art. 10. – 26 Aout 1789.
    Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi.
    Quand est-il réellement ? Les musulmans (je ne parle pas des arabes les africains, les sud asiatiques, ou d’une nation dont les origines serait dites musulmanes par leurs pratiques religieuses, leurs foi religieuse, sont ils une menace l’ordre public, je parle de l’humain le musulmans de France en France. Majoritairement français par acquisition ou par origine de ce pays. Respectueux du droit
    Que signifie opinions religieuse dans cet article
    Loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Églises et de l’État.
    Version consolidée au 17 mars 2018
    Article 1
    La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public.
    Article 12
    • Modifié par la Loi n°98-546 du 2 juillet 1998 – art. 94
    Article 94 A modifié les dispositions suivantes :

    Modifie la Loi n°1905-12-09 du 9 décembre 1905 – art. 12 (V)
    5° En dehors de ces cas, la désaffectation ne pourra être prononcée que par une loi.les immeubles autrefois affectés aux cultes et dans lesquels les cérémonies du culte n’auront pas été célébrées pendant le délai d’un an antérieurement à la présente loi, ainsi que ceux qui ne seront pas réclamés par une association cultuelle dans le délai de deux ans après sa promulgation, pourront être désaffectés par décret.
    Les musulmans via des associations ont rarement utilisés ce droit par respect pour les lieux de culte autre que musulmans (à Nantes44 quartier de Malakoff une ancienne église fut remplacée par un lieu de culte musulman)
    Titre IV : Des associations pour l’exercice des cultes.
    Article 18
    Les associations formées pour subvenir aux frais, à l’entretien et à l’exercice public d’un culte devront être constituées conformément aux articles 5 et suivants du titre Ier de la loi du 1er juillet 1901. Elles seront, en outre, soumises aux prescriptions de la présente loi.
    Article 19
    Modifié par la LOI n° 2009-526 du 12 mai 2009 – art. 111 (V)
    Modifié par la LOI n°2011-525 du 17 mai 2011 – art. 21
    Ces associations devront avoir exclusivement pour objet l’exercice d’un culte et être composés au moins :
    Dans les communes de moins de 1.000 habitants, de sept personnes ;
    Dans les communes de 1.000 à 20.000 habitants, de quinze personnes ;
    Dans les communes dont le nombre des habitants est supérieur à 20.000, de vingt-cinq personnes majeures, domiciliées ou résidant dans la circonscription religieuse.
    Titre V : Police des cultes.
    Article 25
    Les réunions pour la célébration d’un culte tenues dans les locaux appartenant à une association cultuelle ou mis à sa disposition sont publiques. Elles sont dispensées des formalités de l’article 8 de la loi du 30 juin 1881, mais restent placées sous la surveillance des autorités dans l’intérêt de l’ordre public.
    Article 26
    Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l’exercice d’un culte.
    Article 31
    Sont punis de la peine d’amende prévue pour les contraventions de la 5ème classe et d’un emprisonnement de six jours à deux mois ou de l’une de ces deux peines seulement ceux qui, soit par voies de fait, violences ou menaces contre un individu, soit en lui faisant craindre de perdre son emploi ou d’exposer à un dommage sa personne, sa famille ou sa fortune, l’auront déterminé à exercer ou à s’abstenir d’exercer un culte, à faire partie ou à cesser de faire partie d’une association cultuelle, à contribuer ou à s’abstenir de contribuer aux frais d’un culte.
    NOTA :
    Aux termes du 1° de l’article 1er du décret n° 93-726 du 29 mars 1993 portant réforme du code pénal, ont été abrogées les dispositions des textes législatifs antérieurs à l’entrée en vigueur de la Constitution et des règlements qui édictaient des peines d’emprisonnement pour des contraventions.
    Les édifices qui ont été mis à la disposition de la nation et qui, en vertu de la loi du 18 Germinal an X, (8 avril 1802) servent à l’exercice public des cultes ou au logement de leurs ministres (cathédrales, églises, chapelles, temples, synagogues, archevêchés, évêchés, presbytères, séminaires), ainsi que leurs dépendances immobilières et les objets mobiliers qui les garnissaient au moment où lesdits édifices ont été remis aux cultes, sont et demeurent propriétés de l’État, des départements, des communes et des établissements publics de coopération intercommunale ayant pris la compétence en matière d’édifices des cultes.
    Pour ces édifices, comme pour ceux postérieurs à la loi du 18 germinal an X, dont l’État, les départements et les communes seraient propriétaires, y compris les facultés de théologie protestante, il sera procédé conformément aux dispositions des articles suivants.
    Que signifie manifestation qui troublerait l’ordre public
    Article 32 loi 1905
    Seront punis des mêmes peines ceux qui auront empêché, retardé ou interrompu les exercices d’un culte par des troubles ou désordres causés dans le local servant à ces exercices.
    NOTA :
    Aux termes du 1° de l’article 1er du décret n° 93-726 du 29 mars 1993 portant réforme du code pénal, ont été abrogées les dispositions des textes législatifs antérieurs à l’entrée en vigueur de la Constitution et des règlements qui édictaient des peines d’emprisonnement pour des contraventions
    Article 34
    Modifié par Ordonnance n° 2000-916 du 19 septembre 2000 – art. 1 (V)
    Tout ministre d’un culte qui, dans les lieux où s’exerce ce culte, aura publiquement par des discours prononcés, des lectures faites, des écrits distribués ou des affiches apposées, outragé ou diffamé un citoyen chargé d’un service public, sera puni d’une amende de 3 750 euros. et d’un emprisonnement d’un an, ou de l’une de ces deux peines seulement.
    La vérité du fait diffamatoire, mais seulement s’il est relatif aux fonctions, pourra être établi devant le tribunal correctionnel dans les formes prévues par l’article 52 de la loi du 29 juillet 1881. Les prescriptions édictées par l’article 65 de la même loi s’appliquent aux délits du présent article et de l’article qui suit.
    Article 35
    Si un discours prononcé ou un écrit affiché ou distribué publiquement dans les lieux où s’exerce le culte, contient une provocation directe à résister à l’exécution des lois ou aux actes légaux de l’autorité publique, ou s’il tend à soulever ou à armer une partie des citoyens contre les autres, le ministre du culte qui s’en sera rendu coupable sera puni d’un emprisonnement de trois mois à deux ans, sans préjudice des peines de la complicité, dans le cas où la provocation aurait été suivie d’une sédition, révolte ou guerre civile.
    Article 36
    Dans le cas de condamnation par les tribunaux de police ou de police correctionnelle en application des articles 25 et 26, 34 et 35, l’association constituée pour l’exercice du culte dans l’immeuble où l’infraction a été commise sera civilement responsable. Merci à Mohamed al Bajrafil qui m’a motivé en lisant son livre «Islam de France l’an1» à publier cet article.
    Puisse Dieu l’Unique الله Allah me pardonner de mes erreurs et imperfections Baudrier Gérard Ibrahim.

Other Fatwas In This Category:
#   Title Date Reads 
1 Partie II (la théocratie et la laïcité selon la Bible et le Saint Coran) 2014.08.08 6,631
2 Le concept de la théocratie 2014.08.08 1,668
3 L’église et la théocratie 2014.08.08 1,077
4 A. Les règles relatives à la gestion 2014.08.08 807
5 La résistance contre l’erreur 2014.08.09 1,158
6 Introduction 2014.08.02 650
7 La liberté 2014.08.08 2,099
8 La place de la religion dans l’Etat 2014.08.02 1,559
9 L’invitation à penser 2014.08.08 1,282
10 La laïcité 2014.08.02 889
11 La crainte de Dieu seul 2014.08.08 1,650
12 L’islam selon le coran 2014.08.05 2,762
13 Les mosquées et la théocratie 2014.08.09 6,453
14 Les voies soufies 2014.08.05 2,487
15 Les principes des doctrines chiites et des voies soufies concernant la présidence de l’Etat 2014.08.09 6,492
16 L’Etat et l’enseignement religieux 2014.08.05 2,098
17 Les voies soufies et la présidence de l’Etat 2014.08.09 7,685
18 L’éducation morale 2014.08.06 901
19 La conclusion 2014.08.11 5,175
20 La république islamique (la République islamique d’Iran) 2014.08.07 2,052
21 La laïcité 2014.08.09 9,875
22 L’Etat et les partis politiques 2014.08.06 2,088
23 L’autorité califale et la théocratie 2016.06.18 8,067
24 L’unité entre l’armée et le peuple 2014.08.07 1,377
25 L’Homme est-il le successeur (calife) de Dieu ? 2017.06.05 3,503
26 Le Coran et la théocratie 2014.08.08 1,364