L’invitation à penser
  1. L’invitation à penser :

    Ce qui distingue l’homme des autres créatures c’est la raison, car il peut faire de bonnes choses s’il ne suit pas ses désirs, mais quand il suit ses désirs, sa compréhension et sa vision des choses changent, c’est pourquoi, le Coran nous a appelé à plusieurs reprises à penser avec notre raison.

    Le mot ”raison” n’a pas été mentionné dans le Coran, mais les dizaines de versets coraniques appellent les gens à penser, citons par exemple : « Aucune âme ne peut croire si ce n’est avec la permission de Dieu. Il jette l’opprobre sur ceux qui ne raisonnent pas. » Yunus (10:100)

    Le mot ”fouad” a été mentionné avec ses dérivés dans le Coran 16 fois, et le mot ”albab” avec ses dérivés a été mentionné 16 fois dans le Coran.

    Le singulier du pluriel “albab” c’est “loub” qui signifie l’esprit pur des impuretés parce que celui qui est prisonnier des désirs et des souhaits, en fait il a une raison mais le problème c’est qu’il ne l’utilise pas correctement, il faut d’abord se débarrasser de ses désirs et de ses convoitises.

    Le régime théocratique veut que les citoyens oublient qu’ils ont une raison parce qu’il refuse de s’immiscer dans les affaires de l’Etat comme on le voit clairement dans les paroles de Jean Calvin : ”Le seul responsable de la réparation de tout défaut dans le système public c’est le dirigeant, personne n’a le droit d’intervenir afin d’éviter des perturbations. Je veux dire que personne ne devrait faire quoi que ce soit sans un ordre du dirigeant, mais si celui-ci lui a ordonné, donc, il devient responsable par l’autorité publique, car les dirigeants qui gouvernent en conformité avec l’intérêt public représentent la souveraineté de Dieu.”

    Le Coran appelle clairement à prendre soin de tous et chacun des membres de la communauté doit être attentif à ce qui se passe autour de lui. Le Coran veut que chaque personne cherche à réformer et dit que le silence sur l’erreur nécessite la malédiction : « Ceux des fils d’Israël qui ont mécru ont été maudits par la bouche de David et par celle de Jésus, fils de Marie, parce qu’ils ont désobéi et qu’ils ont été transgresseurs, ils ne s’interdisaient pas mutuellement de commettre des actions blâmables. Que leurs agissements étaient donc exécrables ! » Al-Maidah (5:78-79)

    Le Prophète Muhammad (bénédiction et paix de Dieu soient sur lui) dit : “si l’un de vous a vu une mauvaise chose, il doit la changer par sa main, mais s’il ne peut pas avec la main, il devra parler de cette erreur par sa langue, et s’il ne peut pas parler avec sa langue, il faut la rejeter dans les profondeurs de son cœur, et cela sera le plus bas degré de la foi.” sahih Muslim

Facebook'ta PaylaşTwitter'da Paylaş
Date: Aug 8, 2014

Other Fatwas In This Category:
#   Title Date Reads 
1 Les voies soufies 2014.08.05 1,651
2 Les principes des doctrines chiites et des voies soufies concernant la présidence de l’Etat 2014.08.09 4,034
3 L’Etat et l’enseignement religieux 2014.08.05 999
4 Les voies soufies et la présidence de l’Etat 2014.08.09 5,930
5 L’éducation morale 2014.08.06 535
6 La conclusion 2014.08.11 2,765
7 La république islamique (la République islamique d’Iran) 2014.08.07 1,503
8 La laïcité 2014.08.09 5,534
9 L’Etat et les partis politiques 2014.08.06 965
10 L’autorité califale et la théocratie 2016.06.18 4,066
11 L’unité entre l’armée et le peuple 2014.08.07 963
12 Le Coran et la théocratie 2014.08.08 736
13 Partie II (la théocratie et la laïcité selon la Bible et le Saint Coran) 2014.08.08 4,152
14 Le concept de la théocratie 2014.08.08 938
15 L’église et la théocratie 2014.08.08 743
16 A. Les règles relatives à la gestion 2014.08.08 482
17 La résistance contre l’erreur 2014.08.09 813
18 Introduction 2014.08.02 343
19 La liberté 2014.08.08 1,411
20 La place de la religion dans l’Etat 2014.08.02 525
21 L’invitation à penser 2014.08.08 897
22 La laïcité 2014.08.02 446
23 La crainte de Dieu seul 2014.08.08 1,215
24 L’islam selon le coran 2014.08.05 780
25 Les mosquées et la théocratie 2014.08.09 3,180