La guerre contre Dieu et Son Messager

La guerre contre Dieu et Son Messager :

Dieu commande :

“Ô vous qui croyez ! Craignez votre Seigneur et renoncez à tout reliquat d’intérêt usuraire, si vous êtes des croyants sincères ! Et si vous ne le faites pas, attendez-vous à une guerre de la part de Dieu et de Son Messager. Mais si vous vous repentez, vos capitaux vous resteront acquis. Ainsi, vous ne léserez personne et vous ne serez point lésés. Si votre débiteur est dans la gêne, accordez-lui un délai jusqu’à ce qu’il soit en mesure de se libérer de sa dette. Si vous pouviez savoir pourtant quel mérite vous auriez en lui consentant une remise gracieuse, totale ou partielle !” (La Vache 2 : 278-279)

La guerre contre Dieu et Son Messager est une guerre contre la paix et l’ordre social. Comme les règles sont fixées par Dieu, un comportement perturbateur est considéré comme une attitude négative envers Lui. Les conséquences d’une telle guerre ont été transmises par un verset dans le Coran par les mots de la reine de Saba :

« En vérité, dit-elle, lorsque les rois s’emparent d’une cité, ils y sèment la ruine et asservissent les plus honorables de ses habitants. C’est ainsi qu’habituellement ils se comportent.” (Les Fourmis 27 : 34)

Comme nous l’avons démontré, l’usure ruine l’ordre social et les relations entre les gens. Cela conduit à la répartition inégale du revenu et de la richesse, au rétrécissement de la classe moyenne et à la création d’un fossé immense entre les riches et les pauvres. Alors que l’un des cotés essaie de vivre malgré de lourds fardeaux, l’autre coté a le plaisir de gagner de l’argent facile. Cela entraine des tensions sociales qui parfois explosent en révoltes. Les liens familliaux s’affaiblissent et se traduisent par une augmentation du taux de divorce et d’enfants abandonnés. En conséquence, la moralité et la vertue sont dépréciées. Les riches souhaitant aider les pauvres se font de plus en plus rares.

L’amour et le respect perdent leur valeur. Le nombre de personnes désespérés et de criminels explose. L’usure augmentant le coût des biens et des services augmente le besoin d’argent.

Nous avions démontré comment des gens, qui avaient économisé de l’argent, l’ont déposé avec une participation de 5% dans les banques et, en sept ans, ce qui devait être un bénéfice de 50%, était en fait une perte atteignant environ 62% de leur capital d’origine . La perte de ceux qui ne déposent pas leur argent dans les banques est encore plus grande.

Par exemple, si quelqu’un possédant 50 unités, alors que le kilo de sucre est de 0,5 unité, avec son argent, peut acheter 100 kilos de sucre. En raison de l’usure, après sept ans, l’argent de cette personne ne suffira plus que pour seulement environ 26 kilos de sucre qui aura lui augmenté à environ 1. 95 unités. Son argent a été dévalué avec un taux d’environ 74%, car son argent a perdu une valeur de 74% par rapport au sucre. Si cela est considéré comme reflétant le niveau général des prix, la structure de fonds d’équilibre a été affectée et on constate que des fonds au taux de 74% sont nécessaires sur les marchés.

Les entrepôts sont pleins de biens et il y a beaucoup de personnes dans le besoin, mais comme il y a une pénurie d’argent, il n’y a presque pas de clients pour acheter des biens et des services, ce qui amène également les gens au désespoir. Même ceux qui ont saisi l’argent des autres par l’intérêt ne trouvent personne pour offrir leurs crédits. De même, ils ne trouvent pas la paix car les gens les tiennent responsables des problèmes économiques et de ses répercussions. Ces personnes ont étés mises en garde dans ce verset :

“Annonce à ceux qui thésaurisent or et argent, au lieu de les consacrer à la Cause de Dieu, un châtiment douloureux, le jour où ces métaux seront portés à l’incandescence dans le feu de la Géhenne et appliqués sur leurs fronts, leurs flancs et leurs dos : « Voici, leur sera-t-il dit, ce que vous thésaurisiez pour vous-mêmes ! Savourez donc ce que vous avez thésaurisé ! »” (L’Immunité 9 : 34-35)

Le tourment déchirant se déroule d’abord dans ce monde. Dans les environnements, où il y a piratage, vol, extorsion, anarchie, etc. Les gens doivent bien protéger leur vie et leurs propriétés. Un tourment douloureux a été réservé à ceux qui ne dépensent pas dans la voie de Dieu, même dans l’au-delà.

Comme il est facile de produire des billets de banque dans les pays qui s’appuient sur ce type de système monétaire, les gouvernements répondent à leurs besoins de la même façon.

Comme dans notre exemple où l’argent circulant est de 2 millions d’unités afin d’atteindre l’équilibre, une fois de plus, 1.480.000 devraient être fabriqués et distribués aux personnes qui ont été affectées par les taux d’intérêt négativement.

Mais ce n’est pas le cas. Principalement, une partie importante de cet argent est distribuée à ceux qui sont proches du gouvernement sous des étiquettes telles que “investissement”. Cela a un effet encore plus dévastateur. Un très petit nombre de personnes proches du gouvernement a la possibilité de gérer des capitaux très élevés. Certains politiciens et bureaucrates deviennent des partenaires confidentiels.

Afin d’avoir le contrôle de la gestion de tous les biens et services, les riches vendent des produits importés peu coûteux à de petits commerçants et paysans qui s’en retrouvent endettés et en faillite. Dans l’espoir de trouver un emploi et de ne pas mourrir de faim, de plus en plus de gens en appellent au gouvernement. Et ainsi il ne subsiste plus que deux poles dans la société: les très, très riches et les très, très pauvres. Les riches peuvent également augmenter les prix des biens et des services, ce qui est, en définitive, pour leur propre bénéfice. Par exemple, si il y a sept ans, il fallait vendre 1000 kilos de sucre pour couvrir une dette de 1000 unités, maintenant la vente de 513 kilos est suffisante. Dans une telle situation, comme le débiteur se prévaut, le nombre et les montants des dettes non versées au moment opportun augmentent. Ce sont les banques qui sont les plus profondément touchées par ça. Pour cette raison, les banques augmentent les taux d’intérêt sur les prêts, tandis que le cercle vicieux devient encore plus cruel pour la plupart des gens.

Le Prophète dit :

« Evitez les sept ruineux, autrement destructifs.»

-«Lesquels, ô Messager de Dieu?»

-«Associer quelqu’un à Dieu, la pratique de la magie, l’homicide interdit par Dieu en dehors de ce qui est juste, se nourrir de riba (usure), l’aliénation des biens d’un orphelin, prendre la fuite en plein bataille, l’accusation (d’adultère) lancée contre une femme chaste, innocente et croyante.»

Facebook'ta PaylaşTwitter'da Paylaş
Date: Jun 2, 2017
Other Fatwas In This Category:
#   Title Date Reads 
1 La guerre contre Dieu et Son Messager 2017.06.02 1,930