Islam et Musulmans
Le commerce de produits prohibés

Le commerce de produits prohibés

Question :

Il est dit dans un récit du Prophète que le commerce des choses illicites est interdit. Mais qu’en est-il, par exemple, de la vente de viande porcine à un non-musulman ? Est-ce également interdit ?

Réponse :

Le commerce des choses interdites l’est tout autant.

Dieu tout-puissant dit :

مَّن يَشْفَعْ شَفَاعَةً حَسَنَةً يَكُن لَّهُ نَصِيبٌ مِّنْهَا وَمَن يَشْفَعْ شَفَاعَةً سَيِّئَةً يَكُن لَّهُ كِفْلٌ مِّنْهَا وَكَانَ اللّهُ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ مُّقِيتًا

« Celui qui intercède pour une bonne cause en obtiendra une part, et celui qui intercède pour une mauvaise cause en subira les conséquences. Dieu est Celui qui traite chaque chose avec équité. » Al-Nisâ’ (4:85)

Il est rapporté que le Prophète Muhammad a dit :

“Certes, Dieu a interdit les boissons alcoolisées et l’argent gagné de lui. Il a interdit la charogne et l’argent gagné de lui. Il a interdit le porc et l’argent gagné de lui “. (Abu Dawud, Commerce, 66/3485)

“Malédiction, ces Juifs ! Dieu leur a interdit le suif de la charogne mais ils l’ont vendu et en ont retiré un bénéfice. Quand Dieu interdit une nourriture, Il en interdit aussi la vente! “(Abu Dawud, Commerce, 66/3488).

«Dieu maudit le vin, celui qui le presse, celui qui l’exploite, celui qui le boit, celui qui l’achete, celui qui le produit, celui qui le vend, celui qui le sert et celui à qui on le sert. » Hadith rapporté par Al Bukhari.

Suivez-Nous