Islam et Musulmans
Le jugement sur l’utilisation de la marijuana

Le jugement sur l’utilisation de la marijuana

Question :

Quel est le jugement sur l’utilisation de la marijuana ? Certaines personnes disent qu’il n’y a aucun verset ou hadith qui interdit de l’utiliser. Quelle est la vérité ?

Réponse :

Dieu Tout-Puissant dit :

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ إِنَّمَا الْخَمْرُ وَالْمَيْسِرُ وَالأَنصَابُ وَالأَزْلاَمُ رِجْسٌ مِّنْ عَمَلِ الشَّيْطَانِ فَاجْتَنِبُوهُ لَعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ

« Ô vous qui croyez ! Le vin, le jeu de hasard, les pierres sacrificielles et les flèches divinatoires sont une abomination, une œuvre de Satan. Evitez-les ! Peut-être serez-vous heureux » Al-Mâ’idah (5:90)

Le mot “khamr” dans le verset décrit en particulier les boissons alcoolisées ainsi que toutes sortes d’aliments, de boissons et de substances liquides ou solides qui déséquilibrent l’homme mentalement et spirituellement.

Le Messager de Dieu (que la paix soit sur lui) a dit : “Tous les types de substances enivrantes sont illégales.” (Voir : muslim, boissons, 73; Abou Dawoud, boissons, 5; Tirmidhi, boissons, 1)

L’utilisation de la marijuana et toutes ces sortes de drogues sont illégales parce qu’elles enivrent l’homme, c’est pourquoi, nous devons nous abstenir de toutes ces substances.

Ces agents perturbent le système nerveux et détruisent la capacité de la pensée et de la volonté, Les personnes qui utilisent ces substances se déconnectent du monde extérieur et perdent leur estime de soi, elles sont facilement prêtes à commettre un crime et toutes sortes de maux.

La médecine moderne, la psychologie et les sciences sociales ont une opinion commune que la marijuana, l’opium, l’héroïne, la cocaïne et les autres drogues ou les substances similaires stimulantes sont plus nuisibles que les boissons alcoolisées pour la santé humaine et l’ordre social.

3 commentaires

  • Salam,cela veut donc dire au vu du commentaire qui précède que le vin et ses similaires doivent etre ranges dans le meme registre spirituel et juridictionnel.Si la consommation du vin et sa vente ne sont pas sanctionnées socialement,ses similaires aussi ne doivent pas l’etre aussi.Car,à la lecture du Coran sublime,aucun verset du “houkmoul lilahi”(du jugement d’Allah)ne donne une sanction sociale de la consommation du vin et de sa vente.Comme dit par exemple la sourate l

  • Salam,cela veut donc dire au vu du commentaire qui précède que le vin et ses similaires doivent etre ranges dans le meme registre spirituel et juridictionnel.Si la consommation du vin et sa vente ne sont pas sanctionnées socialement,ses similaires aussi ne doivent pas l’etre aussi.Car,à la lecture du Coran sublime,aucun verset du “houkmoul lilahi”(du jugement d’Allah)ne donne une sanction sociale de la consommation du vin et de sa vente.Comme dit par exemple la sourate la lumière de sanctionner le fornicateur à 100 coups de fouet. De ce fait, la sanction des consommateurs et vendeurs de ses substances ne doit relever que d’Allah de même que la sanction de l’éleveur, du vendeur et du consommateur du porc ne relève que d’Allah.

Suivez-Nous