Islam et Musulmans
La viande des animaux marins

La viande des animaux marins

Question :

Quel est le jugement de la consommation de la viande des animaux marins ?

Réponse :

Dieu dit : « La chasse aux animaux marins et la nourriture qu’ils fournissent vous sont permis : c’est un bienfait pour vous et pour les voyageurs. » Al-Mâ’idah (5:96)

Dieu dit dans un autre verset : « C’est Lui qui a mis la mer à votre service pour que vous en mangiez une chair tendre et que vous en extrayiez des bijoux pour votre parure. Et tu vois le vaisseau fendre les flots pour que vous vous mettiez en quête de Ses bienfaits et que, peut-être, vous soyez reconnaissants. » L’abeille – Al-Nahl (16:14)

Les aliments de la mer en général contiennent beaucoup de minéraux essentiels qui incluent du fer, du zinc, de l’iode et du sélénium. Le poisson est aussi une bonne source de vitamines.

Les poissons gras contiennent des acides gras polyinsaturés, dont les oméga 3 qui protègent des maladies cardio-vasculaires.

D’après certaines études, les acides gras oméga-3 joueraient également un rôle dans les fonctions visuelle et cérébrale. Les acides gras oméga-3 pourraient aider à prévenir la dégénérescence maculaire – une forme commune de cécité – et auraient des effets bénéfiques sur certains problèmes de dépression. D’autres recherches semblent mettre en valeur le rôle des acides gras oméga-3 dans le système immunitaire, et suggèrent une influence positive sur les arthrites rhumatoïdes, l’asthme, le lupus, les maladies rénales et le cancer.

Le poisson a un effet conservateur sur le volume de substance grise, réduisant de ce fait le risque d’Alzheimer. Chez les personnes qui consomment du poisson cuisiné ou grillé une à quatre fois par semaine, il existe un maintien de la quantité de substance grise dans plusieurs aires cérébrales telles que l’hippocampe et le cortex cingulaire postérieur et orbifrontal. Globalement, ces données suggèrent un risque divisé par 5 de survenue d’un trouble cognitif léger ou d’une maladie d’Alzheimer.

Suivez-Nous