Islam et Musulmans
Il y a deux sourates qui commençent par l’expression ويل (Malheur à) dans le Saint Coran

Il y a deux sourates qui commençent par l’expression ويل (Malheur à) dans le Saint Coran

Il y a deux sourates qui commençent par l’expression ويل (Malheur à) dans le Saint Coran.

Il y a deux sourates qui commençent par l’expression ويل (Malheur à) dans le Saint Coran. Les deux sourates parlent des gens qui essaient de tromper les gens et de gagner plus d’argent de manière illégale.

La première sourate est la sourate des fraudeurs:

“Malheur aux fraudeurs qui, lorsqu’ils font mesurer pour eux-mêmes exigent la pleine mesure, et qui lorsqu’eux-mêmes mesurent ou pèsent pour les autres, [leur] causent perte. Ceux-là ne pensent-ils pas qu’ils seront ressuscités, en un jour terrible, le jour où les gens se tiendront debout devant le Seigneur de l’Univers ?” (LES FRAUDEURS 83/1_6).

La deuxième sourate est la sourate des calomniateurs qui parle des gens qui collectent de l’argent et ne le dépensent pas dans la voie de Dieu et parle aussi des gens qui se moquent des autres:

“Malheur à tout calomniateur diffamateur, qui amasse une fortune et la compte, pensant que sa fortune l’immortalisera. Mais non ! Il sera certes, jeté dans la Hutamah. Et qui te dira ce qu’est la Hutamah ? Le Feu attisé de Dieu qui monte jusqu’aux cœurs. Il se refermera sur eux, en colonnes (de flammes) étendues.” ( LES CALOMNIATEURS 104/1-9).

Suivez-Nous