Islam et Musulmans
Est-il vrai que les anges maudissent la femme qui refuse de satisfaire son mari ?

Est-il vrai que les anges maudissent la femme qui refuse de satisfaire son mari ?

Question :

Est-il obligatoire pour une femme de toujours satisfaire le désir sexuel de son mari, même si elle est de mauvaise humeur ?

Est-il vrai que les anges la maudissent si elle refuse de satisfaire son mari, mais le mari lui-même va-t-il avoir la malédiction des anges s’il ne satisfait pas le désir de sa femme ?

Réponse :

La relation sexuelle entre le mari et sa femme est une relation réciproque qui se fait dans le consentement et le désir mutuel des deux parties, et non par contrainte d’une partie en faveur d’une autre, parce que la nature humaine (l’instinct humain) rejette la contrainte.

La relation sexuelle est nécessaire comme un signe d’affection et de bonté entre les époux comme indiqué dans le verset coranique :

« Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent. » Romains (30:21)

Il ne convient pas dans un couple de s’abstenir du devoir conjugal de l’un envers l’autre sans motif valable, loin d’abus ou de querelles, cela est un mal dont il faut s’abstenir, ce hadith suivant nous enseigne :

Selon Abu Huraira que Dieu soit satisfait de lui, le Prophète, paix et bénédiction de Dieu sur lui dit :

“Si l’homme invite sa femme à la couche conjugale et qu’elle se refuse, les anges se mettront à la maudire jusqu’au matin.” [1]

Le but de cette abstinence est de faire du mal au mari et le blesser et ne provient pas d’un manque de désir, la même chose est dite sur le mari qui s’abstient du devoir conjugal envers sa femme dans l’intention de querelle et d’abus, cela entre dans la thèse du verset suivant :

« Mais ne les retenez pas pour leur faire du tort vous transgresseriez alors » Baqarah (2:231)

La malédiction est l’exclusion de la miséricorde de Dieu, cela annonce qu’une personne est sortie de la religion du Tout-Puissant et certainement la femme qui s’abstient de son mari pour lui causer du tort commet un péché, sauf qu’elle ne sort pas de la religion pour mériter la damnation et l’exclusion de la miséricorde de Dieu.

En se basant sur ces malédictions dans ce hadith, il faut savoir que ces propos sont ceux des narrateurs eux même, surtout que nous savons que les paroles du Prophète, paix et bénédiction de Dieu sur lui, n’ont pas été transformées littéralement mais dans leurs sens, peut-être des mots peuvent changer d’un narrateur à un autre, le hadith peut être authentique à l’origine dans la chaine de transmission, et compatible avec le tort mentionné dans le verset du Coran plus haut.

Mais la malédiction n’est pas compatible avec l’approche du Coran qui n’a pas utilisé le terme “malédiction”, sauf en cas de mécréance après avoir cru en Dieu. Ce verset du Coran comme preuve : « (Dieu) dit : “Sors d’ici, te voilà banni ; et sur toi sera ma malédiction jusqu’au jour de la Rétribution”. » Sad (38:77-78)

« -quand donc leur vint cela même qu’ils reconnaissaient, ils refusèrent d’y croire. Que la malédiction de Dieu soit sur les mécréants ! » Baqarah (2:89)

1 commentaire

  • ،السلام

    Est-ce que vous pourriez donner plus d’arguments sur le fait que la femme fait cela pour causer du tort à son mari, autrement dit, que vous developpiez plus votre réponse ?
    Et que dites vous aussi du hadith qui dit que l’épouse doit le faire, même si elle est sur une monture ? Et quand elle cuisine ?

    Baraka lAllhou fikoum

Suivez-Nous