Islam et Musulmans
L’abattage islamique – La viande Halal

L’abattage islamique – La viande Halal

Question :

Quelles sont les conditions pour que de la viande ou de la volaille soit halal ? Dans mon pays, les lois concernant les animaux ne permettent pas leur abattage s’ils ne sont pas étourdis. Puis-je manger les produits qui contiennent de la viande ?

Réponse :

Dieu le Très Haut a décrété :

“Il vous est interdit de consommer la bête morte, le sang, la viande de porc et tout animal pour le sacrifice duquel un autre nom que celui de Dieu est prononcé. Cependant quiconque est contraint d’en consommer par nécessité et non pour céder à une envie irrésistible ou par pure velléité de transgression, n’est pas considéré comme ayant péché. Car Dieu est Clément et Miséricordieux.” (Al-Baqarah/ La Vache 2:173)

D’autres détails nous sont donnés dans le verset suivant :

“Il vous est rendu illicite de consommer la chair de la bête morte, le sang, la chair de porc, celle d’un animal sacrifié à d’autres divinités qu’à Dieu, la bête asphyxiée, la bête battue à mort, la bête morte des suites d’une chute ou de blessures provoquées par un coup de corne, ou celle que le fauve a commencé à dévorer – à moins que vous ne l’ayez égorgée à temps -, ainsi que celle qui a été sacrifiée sur un autel païen.” (Al-Ma’ida/ La Table Servie 5:3)

Quand on parle de viande halal, il faut faire attention à trois points :

1- Etre sûr que la viande n’est pas d’origine porcine et ne contient aucune de ses qualités.

2- Selon le verset ci-dessus, un animal qui meurt avant d’avoir été abattu (par la main de l’homme) est interdit de consommation car sa viande devient une charogne (“maytah”) et vous ne voudriez pas manger la viande d’un animal mort.

La plupart des pays occidentaux obligent les abatteurs à étourdir les animaux avant de les tuer. Il est important de savoir si les animaux sont juste béats et non pas mort avant d’être abattus, autrement, il serait interdit de les manger. Car, toujours dans certains pays occidentaux, le règlement (dans les abattoirs) prévoit que les animaux mourant durant le processus de la chaine de production de viande, ne soient pas utilisés pour la consommation humaine, parce que le sang qui reste dans un corps mort empoisonne sa viande et rend nocive toute consommation. Les animaux périssant ainsi sont séparés et utilisés comme nourriture animale ou à d’autres fins. Dans un tel pays, vous serez autorisés à consommer de la viande n’importe où, tant que vous êtes sûrs de ne pas manger de porc, lard ou tout autre produit porcin. Si un règlement similaire n’est pas fixé par le gouvernement du pays où vous résidez, vous ne pouvez pas savoir si les animaux sont abattus dans les règles pour la consommation. Il convient alors de faire quelques recherches sur les règles d’abattage dans le pays ou vous habitez. Si un tel règlement n’y existe pas et que la loi y permet la consommation d’animaux morts, il est préférable de rester du bon côté et de ne pas manger de viande du tout !

Les mêmes principes s’appliquent à la volaille.

3- Les musulmans ne sont pas autorisés à manger de la viande animale sacrifiée au nom d’un autre dieu que Dieu.

Cette troisième issue est une des idées les plus mal comprise dans le monde musulman. Parce que la plupart des savants affirment que l’abattage doit se faire après la récitation du basmala (“Au nom de Dieu le Clément et Miséricordieux”).

Or ceci n’est pas mentionné dans le verset. Manger de la viande offerte ou préparée par des non-musulmans n’est pas interdit sous prétexte qu’ils sont non-musulmans. Elle reste permise (halal) tant que l’animal n’a pas été abattu au nom d’une divinité autre que Dieu. Donc, la viande animale abattue sans le basmala, ou exécutée par une machine, ou par des juifs ou par quiconque ne sacrifiant pas l’animal à quelqu’un d’autre que Dieu est halal, pourvu qu’elle respecte les deux points mentionnés ci-dessus.

Compte tenu de ces 3 points, il convient de se renseigner sur la règlementation de l’abattage dans votre pays et de décider quoi manger en conséquence.

Suivez-Nous