Islam et Musulmans
Objection, sans motifs, du tuteur au mariage

Objection, sans motifs, du tuteur au mariage

Question :
Je suis médecin et musulman, je prie cinq fois par jours, je soigne ma barbe, et il y a peu je suis tombé amoureux d’une doctoresse. Je lui ai demandé sa main et elle est acquiescée mais elle m’a fait remarqué que nous étions de castes différentes (Il me semble que le système de caste est considéré comme injuste par l’Islam). Elle m’a proposé d’en parler avec son père qui m’a refusé illico; parce que je ne suis pas de sa caste. Sous la pression de son père, elle a finit par s’éloigner de moi. Celui-ci se comporte de la même façon que les hindous avec leur goût pour le système de caste! Reste-t-il musulman malgré cela ? Et moi que devrai-je faire ?
Réponse :
En s’opposant à son mariage avec vous, sans motifs raisonnables, il est censé perdre le droit d’être le gardien de sa fille. Notre Prophète (paix et bénédictions soient sur lui) décrète :
“Le mariage d’une femme qui se marie sans le consentement de ses gardiens est nul et non avenu. S’il y a accord, elle obtient bénédiction. Si conflit il y a, le sultan (ou homme d’autorité) devient le gardien de celui qui n’en a pas.”
Si cette femme désire réellement vous épouser, elle entre en conflit, si ce n’est en sécéssion avec son père. Mais c’est dans son droit et le Messager de Dieu a décrété en pareil cas que le droit de tutelle passe du père au sultan (ou homme d’autorité). Si vous approchez un savant honnête, il pourra vous marier.
Jadis, au temps du Prophète, un homme appelé Hizam a épousé sa propre fille veuve Hansa. Hansa, ne cautionnant pas ce mariage, alla quérir l’aide du Messager de Dieu (paix et bénédiction soient sur lui). Après lui avoir exposé sa situation, Il a déclaré le mariage nul et non avenu. Par la suite, Hansa a pu épouser l’homme de son choix: Abu Lubabe b. Abdi’l Munzer.
Dans une autre affaire; une jeune fille vint voir Aisha (que Dieu l’agrée) et lui déclara: “Mon père m’a marié avec son neuveu pour se promouvoir d’un poste, mais je suis contre!”. Aisha lui dit de patienter jusqu’à ce que le Messager de Dieu revienne. Quand Aisha lui fit part de l’histoire, Muhammad (paix et bénédiction soient sur lui) donna raison à la plaignante. Plus tard elle lui dit: “Ô Messager! En fait, j’ai permis la décision de mon père mais je tenais à savoir si les femmes avaient un droit dans ce genre d’affaire.”
Si dans votre propre affaire, des savants s’opposent à votre mariage, envoyez-nous leur avis, afin que nous puissions leur répondre.

1 commentaire

  • Selamun aleykum, je suis dans ce cas ca fais 1 ans que je supplie mes parents pour qu’ils acceptent le mariage, ils me menacent de me railler de la famille, et pour lui c’est pareil. Le motif étant que nous sommes trop jeunes, que nous devions d’abord etudier, j’ai 18ans et je ne comprends pas comment les études peuvent passer avant la religion, j’suis tomber dans la fornication, je n’arrive plus a prier… que dois je faire

Suivez-Nous